Prêt professionnel : les critères pris en compte par la banque

Les prêts professionnels sont accordés à toutes les entreprises jugées solvables par les institutions financières. Cela dit, avant de prendre rendez-vous avec votre banquier, il est préférable de préparer votre présentation en mettant l’accent sur certains critères décisifs. En quoi consistent-ils ? Comment décrocher un prêt immobilier professionnel avec le nouveau taux d’intérêt ? Quelle banque professionnelle contacter pour les crédits professionnels d’exploitation et immobilier ? Découvrez toutes ces réponses dans cet article.

Conditions d’obtention d’un prêt professionnel pour le financement d’une entreprise

Pour obtenir un prêt bancaire professionnel, les instituts financiers doivent d’abord s’assurer de la capacité de remboursement de l’entreprise. Pour le savoir, les banques se basent sur les ratios suivants :

  • la capacité d’autofinancement de l’entreprise (la CAF) ;
  • le taux d’endettement ;
  • le taux de couverture des intérêts.

Évaluation de la CAF

La CAF reflète l’aptitude d’une entreprise à rembourser ses dettes pendant une durée déterminée. Généralement, la CAF est évaluée lors d’un endettement bancaire professionnel de courte durée ou un microcrédit. Par exemple, dans les financements Crowdfunding, ce ratio n’est pas convoité étant donné que la durée de remboursement s’étale sur 10, voire 20 ans.

Par ailleurs, pour évaluer la CAF de votre entreprise, il vous suffit de soustraire tous vos encaissements et décaissements réalisés pendant une année par exemple et de comparer le résultat obtenu avec le montant de remboursement annuel de la banque.

Le taux d’endettement

Le taux d’endettement informe l’institution financière sur la solvabilité de l’entreprise et l’étendu personnel de l’emprunteur. Le taux d’endettement se calcule en divisant les dettes financières par les capitaux propres. Si le ratio obtenu est inférieur ou égale à 30%, celui-ci est dit excellent. En revanche, si celui-ci dépasse 75 %, vos chances d’obtenir un prêt bancaire seront minimes.

Lire aussi :   Compte bancaire pro gratuit : quelle banque choisir ?

Taux de couverture des intérêts

Le taux de couverture des intérêts est obtenu par la division du taux brut d’exploitation par les intérêts financiers. Si ce taux est supérieur à 8, la probabilité d’approbation de votre dossier par l’institut financier sera importante.

Comment décrocher un prêt immobilier professionnel avec le nouveau taux d’intérêt ?

Les entreprises exerçant dans le secteur de l’immobilier sont les plus concernées par les prêts immobiliers professionnels. Cela dit, contrairement aux crédits pro d’exploitation, ceux de l’immobilier ont connu cette année une inflation considérable de leur taux d’intérêt. En effet, plusieurs dossiers de prêt immobilier professionnel ont été annulés par peur d’impayé.

Actuellement, le taux d’intérêt moyen des crédits pro immobiliers est estimé à 2.8 %. Malheureusement, selon BFM, ce taux ne risque pas de baisser pendant les prochains mois. Ceci dit, pour appuyer votre solvabilité, vous pouvez solliciter les services d’une agence de courtage.

Quels sont les tarifs d’un courtier ?

Les honoraires d’un courtier sont généralement déduits à partir du montant du crédit. En moyenne, ces frais représentent 1 % de l’emprunt.

De quoi est constitué le dossier de prêt professionnel ?

Pour accéder à un prêt professionnel, vous devez d’abord présenter au conseiller bancaire des documents représentatifs de votre activité tels que le kbis. Vous devez également inclure :

  • vos derniers relevés bancaires ;
  • un plan financier justifiant votre prêt ;
  • un business plan pour prouver la solvabilité de votre entreprise.

Est-il nécessaire de souscrire à une assurance de prêt professionnel ?

D’un point de vue législatif, la souscription à une assurance de prêt professionnel n’est pas obligatoire. Néanmoins, lorsqu’il s’agit d’un emprunt engageant, celle-ci devient une nécessité.

Lire aussi :   Compte bancaire pro gratuit : quelle banque choisir ?

Les frais relatifs à un dossier de prêt professionnel

Le montant des frais relatifs au dossier de prêt professionnel dépend de la valeur du crédit et de la politique de la banque. En effet, le dossier de prêt est souvent facturé par la banque dans le cas où celui-ci est déclaré au niveau du Tribunal de Commerce. Les frais du dossier de prêt représentent généralement 1.2% du total du financement. Néanmoins, certaines banques annulent ces frais dans le cas d’un emprunt important.

Que faire en cas de refus de prêt professionnel par la banque ?

Dans le cas de refus du dossier de prêt professionnel, pensez à analyser les documents de celui-ci, notamment ceux qui témoignent de votre capacité de remboursement, par un spécialiste afin de rectifier les failles. Par la suite, vous pouvez soit relancer la banque en question ou alors consulter d’autres offres de crédit que vous jugez plus accessibles.

Les meilleures banques de prêt professionnel

Pour un prêt professionnel, vous pouvez soit contacter une banque traditionnelle ou en ligne. Vous trouverez ci-dessous deux meilleures banques pour les aides de financements professionnels.

La banque en ligne Qonto

Avec son partenaire Adie, Qonto s’engage à financer des projets d’entreprise en attribuant des crédits d’exploitations allant jusqu’à 10 000 euros. Ces derniers sont versés dans un délai de 3 jours après la date de validation du dossier d’emprunt par Adie.

BNP Paribas

BNP Paribas accorde, quant à elle, un crédit professionnel plafonné à 30 000 euros pour toutes les entreprises. La demande de prêt se fait en ligne et le crédit est envoyé sous 48 heures après l’approbation du financement.

Lire aussi :   Compte bancaire pro gratuit : quelle banque choisir ?