Posez une question

7 juin 2017

Gestion de la trésorerie

- Modifié le 20 septembre 2017

L’affacturage 2.0 : Le financement de la trésorerie sans contrainte

Ne pas subir les retards de paiement des clients et pouvoir compter sur un crédit à court terme grâce à l’affacturage, la solution connait un succès croissant. 268 160 millions d’euros en 2016, soit un bond de 8 % par rapport à 2015, mais le dispositif peine encore à séduire les TPE. C’est sans compter sur le renouveau apporté par la finance numérique. En effet, quelques fintechs audacieuses se sont lancées dans ce secteur. L’affacturage 2.0 et ses promesses de rapidité, d’efficacité et d’accessibilité seront-ils à la hauteur des attentes des entreprises ?

 

Qu’est-ce que l’affacturage ?

 

L’affacturage classique se définit comme un moyen de financement et de gestion du poste client. Une société d’affacturage appelée « factor » prend en charge le paiement des factures d’une entreprise en besoin de trésorerie tout en assurant le recouvrement de son compte.

En contrepartie, le factor retient des commissions d’affacturage (de 0,5 à 2,5 % des montants de créances) et des commissions de financement (environ 3 %) en guise de rémunération.

 

Vers l’affacturage 2.0 : comment ça fonctionne ?

 

Partant du même principe que l’affacturage classique, l’affacturage 2.0 se distingue principalement par la dématérialisation à 100 % des procédures via une plateforme web. Les conditions sont volontairement plus attractives que celles des factors traditionnels.

Pour bénéficier de ces prestations, voici les étapes à effectuer :

  • S’inscrire sur la plateforme : toutes les opérations se font depuis un espace personnel
  • Déposer la facture en ligne : pas nécessairement toutes les factures, mais uniquement celles qui sont à céder
  • Recevoir des offres d’achat : le factor 2.0 notifie le vendeur par email lorsqu’un investisseur propose un achat
  • Recevoir le virement : le compte du vendeur est crédité dans les 72 heures au plus tard

Le factor 2.0 se charge non seulement d’étudier le dossier et de le valider, mais également de faire un suivi auprès du débiteur jusqu’à que ce dernier paie l’acheteur à l’échéance de la facture.

 

Y a-t-il des conditions d’acceptation sur les plateformes d’affacturage 2.0 ?

 

En général, les factors 2.0 financent uniquement le cycle d’exploitation d’une entreprise qui est solvable. C’est-à-dire en mesure de faire face à ses engagements sur le court, moyen et long terme.

Devant être une structure juridique commerciale, l’entreprise doit également être immatriculée, avoir un numéro SIREN, etc.

Par ailleurs, les start-up d’affacturage 2.0 refusent de prendre en charge une facture dont la date d’échéance a été dépassée ou dont le délai est relativement proche.

Rappelons toutefois que chaque plateforme dispose de ses conditions propres.

 

Les avantages de l’affacturage 2.0

 

La rapidité

L’affacturage 2.0 permet de disposer de trésorerie dans un très court délai. Au maximum en 72 heures, au lieu de 4 à 6 semaines habituellement.

 

Pas de garantie personnelle réclamée

Contrairement aux factors traditionnels, les factors 2.0 ne demandent pas de garantie personnelle ni de caution.

 

Meilleure santé financière

L’affacturage 2.0 permet d’améliorer plus facilement la trésorerie de l’entreprise, puisqu’elle peut mobiliser ses créances à court terme, et poursuivre le financement de la croissance de son activité.

 

Gain de temps

Ce nouveau dispositif permet de gagner du temps considérable dans la gestion des factures clients même si l’entreprise peut uniquement choisir de confier une partie du poste client.

 

L’accessibilité

Cinquième avantage, les prestations s’adressent à toutes les entreprises répondant aux critères des plateformes, notamment sur le lieu d’implantation de l’entreprise, le montant annuel du chiffre d’affaires, la nature des créances...

 

Comment choisir son factor 2.0 ?

 

Certaines fintechs spécialisées dans l’affacturage 2.0 tirent leur épingle du jeu. L’on peut notamment citer Finexkap, Edebex ou encore Créancio. Ces startups de la finance ont pris conscience que le non-respect des délais de paiement peut mettre en danger les entreprises. Raison pour laquelle elles proposent une solution de rachat de créances en ligne, rapide et abordable.

Ainsi, avant de choisir un prestataire, il est important de comparer l’ensemble des offres proposées :

  • les conditions d’acceptation des vendeurs,
  • les tarifications, à savoir les frais d’inscription, les commissions de cession, les retenues de garantie, les frais de service,
  • les délais de règlement des factures, etc.

Habituellement, les plateformes proposent d’effectuer une simulation.

De plus, le factor 2.0 devrait bien connaitre le secteur d’activité de l’entreprise pour pouvoir répondre convenablement à ses besoins.

 

Que se passe-t-il si le débiteur ne paie pas la créance à son échéance ?

En principe, les plateformes d’affacturage 2.0 ne garantissent pas le paiement des factures dans les temps. Si le cas se présente, l’entreprise peut, soit se charger de récupérer les sommes auprès du débiteur, soit entamer une procédure de récupération dans laquelle le factor 2.0 fait intervenir l’assureur crédit dans les limites et aux conditions prévues.

 

Les nouveaux factors : une menace pour les factors traditionnels ou non !

Dans le contexte actuel, les sociétés d’affacturage traditionnelles s’efforcent, elles aussi, de proposer des services innovants et complémentaires pour pouvoir satisfaire davantage les besoins des TPE-PME. Par exemple, une externalisation de la gestion de trésorerie pour pouvoir se concentrer sur le plan commercial, ou encore une proposition d’outils permettant aux entreprises d’envoyer les fichiers via internet.

Cela étant, l’affacturage 2.0 aura cet avantage de l’image de l’innovation, un nouvel outil pour engager sa transition numérique.

Réagissez à cet article

Commentaires (0)

À lire également

24 août 2018

Gestion de la trésorerie

0

Entreprendre en ligne, est-ce possible?

En 2017, dans le cadre de notre étude scientifique, nous nous sommes intéressés à une nouvelle structure d’accompagnement à la création et au développement d’entreprises dont les parti...

21 août 2018

Gestion de la trésorerie

0

Prélèvement à la source : qu'est-ce que cela va changer pour...

Le 1er janvier 2019 va entrer en vigueur une nouvelle évolution fiscale en France : le prélèvement à la source. Le principe en est que les impôts ne seront plus prélevés a posteriori mais en amont pour les p...

27 juin 2018

Gestion de la trésorerie

0

5 raisons de faire appel à un expert comptable

5 raisons de faire appel à un expert-comptable De plus en plus d’entrepreneurs décident de faire appel à un expert-comptable. Mais pourquoi confier sa comptabilité, et bien plus à ce professionnel ? Voic...

27 juin 2018

Gestion de la trésorerie

0

Est-ce que les réseaux sociaux augmentent la valeur d'une st...

Est-ce que les réseaux sociaux augmentent la valeur d’une startup ? Pour booster la notoriété d’une entreprise, les réseaux sociaux sont nos meilleurs alliés. Pourquoi augmentent-ils la valeur d&rs...

Dernières questions

18 septembre 2018

Développement du réseau professionnel

0

Savez-vous bien réseauter ?

Savez-vous comment bien réseauter ? Savez vous optimiser votre stratégie réseaux, obtenir plus de Leads, de nouveaux marchés … JAMAIS SANSMON RESEAU, le premier livre/guide sur le (bon) réseautage.

18 septembre 2018

Développement du réseau professionnel

2

investisseurs

Je recherche des investisseurs pour le développement

Vous avez un nouveau message