Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Sola Drive Company, Taxi et VTC à Lyon. Organisation d'événements de qualités.

SOLA DRIVE TAXI ET VTC LYON EST LA MEILLEURE DES SOLUTIONS POUR VOUS RENDRE DE AUX GARES ET AÉROPORTS DE LYON.

Des berlines et des Vans haut de gamme de 3 à 7 places et un service à la hauteur de vos attentes.

En réservant votre taxis chez Sola Drive vtc Lyon, vous évitez ainsi les files d’attente de taxis dans les gares et aéroports, bénéficiez de l’expertise locale d’un chauffeur professionnel, et la possibilité de payer votre trajet à bord du véhicule en espèces ou carte bancaire.

Découvrez le meilleur du service VTC Lyon, avec Sola Drive Company, Chauffeur privé VTC à Lyon et région Rhône-Alpes Auvergne.

VTC LYON 24H/24 ET 7 JOURS SUR 7
Nos chauffeurs privés VTC à Lyon Sola Drive sont disponibles 24h/24, 7j/7. Réservez dès maintenant votre course via notre site Sola Drive ou directement par téléphone au 07 82 87 70 37 et nos chauffeurs seront accessible instantanément pour un déplacement personnel ou professionnel, de jour comme de nuit.

VTC LYON GARES ET AÉROPORTS
VTC à Lyon et navettes privées à destination des gares (Perrache, Part-Dieu) et aéroports de la région lyonnaise et département du rhône (aéroport Saint-Exupéry, Bron, Saint-etienne, Grenoble, ...) nous maitrisons ces trajets afin que vous soyez toujours à l'heure pour votre avion ou votre train. Rigoureux et ponctuels à votre arrivée, nous nous adaptons et vous attendons sans surcoût si votre vol ou train a du retard.

VTC LYON PAS CHER
VTC à Lyon pas cher ! Sola Drive est la garantie d'un chauffeur privé VTC Lyonnais au meilleur prix. Nous proposons des forfaits pour les trajets réguliers (gares et aéroports de Lyon) et n'appliquons aucun frais de bagage ni frais de prise en charge. Estimez le coût de votre déplacements en 1 clic grâce à notre application de calcul d'itinéraire !

RÉSERVER VOTRE VTC À LYON
Réservez votre VTC à Lyon en ligne ! Calculez le coût de votre déplacement grâce à notre application de calcul d'itinéraire. Vous indiquez votre lieu de départ, d'arrivé, la gamme de véhicule souhaité, la date de heure de départ, votre tarif s'affiche instantanement ! Validez votre demande de réservation en completant le formulaire et Sola Drive vous recontacte aussitôt pour confirmer votre réservation. Le paiement peux se faire à l'avance en ligne ou directement à bords du véhicule en espèce ou carte bancaire.

SOLA DRIVE COMPANY, LE MEILLEUR DU VTC À LYON !
Vous n'êtes pas encore convaincu que Sola Drive est la meilleure solution pour vos déplacements à Lyon ? Découvrez-en d'avantages sur notre notre société et essayez-nous !

VTC Lyon Valence
VTC Lyon Saint-Etienne
VTC Lyon Macon
VTC Lyon Grenoble
VTC Lyon Genève
VTC Lyon Clermont-ferrand
VTC Lyon Chambéry
VTC Lyon Annecy
VTC Lyon Dijon
VTC Lyon Roanne

 

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Droit d’entrée, redevances : quels sont les fra...

Cette fiche est rédigée par Toute la Franchise.   Pour bénéficier des avantages d'une marque connue et d'un savoir-faire éprouvé par un franchiseur sur un territoire exclusif, le candidat à la franchise doit s'acquitter d'une redevance initiale (droit d'entrée) puis de frais de fonctionnement regroupés sous le nom de royalties. A la différence d'une création en solo, le candidat à la franchise doit s'acquitter tout au long de son contrat de redevances. Ces redevances sont de trois natures distinctes : le droit d'entrée, les redevances périodiques de fonctionnement et les redevances publicitaires.   Le droit d'entrée : Également appelé redevance initiale forfaitaire, le droit d'entrée est réclamé au franchisé par le franchiseur à la signature du contrat de franchise et lors du renouvellement de contrat. Il est acquitté par tous les nouveaux franchisés en contrepartie du droit d'utiliser le concept, la marque et la notoriété d'un franchiseur, sur une zone d'exclusivité déterminée pour une durée définie par contrat. Le droit d'entrée rémunère le franchiseur du temps passé pour la conception et le test du concept. Il finance aussi les frais engendrés par le recrutement des candidats, l'assistance et la formation de chaque franchisé. Enfin, il rémunère le franchiseur du manque à gagner sur la zone d'exclusivité accordée à un tiers et qu'il s'empêche du coup d'exploiter en propre. Le montant du droit d'entrée est très variable d'un franchiseur à l'autre. Son montant est fixé selon des critères financiers internes, la notoriété de la marque, la qualité des services fournis avant ouverture, les pratiques de la concurrence, et le montant des redevances de fonctionnement réclamées en complément pendant toute la durée du contrat. Le montant du droit d'entrée en franchise peut être négocié avec le franchiseur.   Les redevances périodiques de fonctionnement : Egalement appelées royalties, les redevances de fonctionnement sont réclamées pendant toute la durée du contrat de franchise. Selon les contrats, le rythme de versement peut être annuel, semestriel ou mensuel. Les redevances périodiques de fonctionnement servent à financer les services rendus par le franchiseur pour la bonne marche du réseau (animation, formation continue, veille et RD, centrale d'achat...). Contrairement au droit d'entrée forfaitaire, le montant réclamé dans le cadre des royalties est le plus souvent calculé selon une méthode proportionnelle au CA HT généré par chaque franchisé.   La redevance publicitaire : Cette redevance spécifique est réclamée en sus des royalties par certains réseaux. Elle a pour objet de financer des campagnes de communication d'envergure. Les fonds récoltés dans ce cadre sont séparés du restant des redevances et ne peuvent financer que des actions publicitaires et rien d'autre. Si les sommes ne sont pas dépensées, elles ne peuvent être réintégrées dans le pot commun du franchiseur.   En savoir plus.

L'emploi dans les TPE

Cette fiche vous est proposée par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables.   Selon une étude de la DARES, le service statistique du ministère du travail, consacrée à l’emploi dans les TPE, un tiers des TPE ont un seul salarié. Fin décembre 2013, les entreprises de 1 à 9 salariés emploient 3 millions de salariés, soit 20 % des salariés du secteur concurrentiel. Les TPE comptent en moyenne 2,9 salariés mais plus d’un tiers n'en comptent qu’un seul, et près de 50 % des TPE ont au moins un non-salarié (gérant de l’entreprise, membre de la famille), 630 000 non-salariés travaillent ainsi aux cotés des 3 millions de salariés. Le taux de contrat à durée déterminée, en progression depuis 2009, baisse très légèrement en 2013 : 13,7 % des salariés des TPE occupent un emploi en CDD tandis qu’ils sont 7,6 % dans les entreprises de 10 salariés ou plus. Le recours aux CDD est un peu plus élevé dans les TPE de l’industrie que dans la construction et le tertiaire. Près de la moitié des CDD sont des emplois aidés, principalement les contrats d’apprentissage ou de professionnalisation qui représentent 81,6 % des emplois aidés auxquels ont recours les TPE. Alors qu’elle diminuait régulièrement depuis l’année 2000, la part des salariés des TPE en emploi aidé progresse de 6,2 % en 2013 par rapport à 2012, du fait de la montée en charge des emplois d’avenir et des contrats de génération. 7,5 % des salariés des TPE ont un emploi aidé, soit près de 230 000 salariés, 16,5 % des TPE, soit près de 170 000 entreprises, ont des salariés en emploi aidé et 13 % n’ont pas d’autres salariés que celui en emploi aidé. Dans les TPE, la durée hebdomadaire moyenne de travail déclarée des salariés à temps complet est de 36,3 heures, stable par rapport à 2012. Le temps partiel est plus fréquent dans les TPE : 28,5 % des salariés des TPE sont à temps partiel tandis qu’ils sont 16,2 % dans les entreprises de 10 salariés ou plus, et le recours au temps partiel diminue avec la taille de l’entreprise. La durée hebdomadaire moyenne de travail des salariés à temps partiel est stable en 2013, à 18,5 heures, et 69,1 % des salariés des TPE à temps partiel effectuent moins de 24 heures par semaine.   Source : Ministère du Travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social - 12/2014 

Quelles sont les taxes appliquées sur les factu...

Cette fiche est rédigée par EDF Entreprises.   Différentes taxes et contributions sont appliquées sur vos factures d’électricité. EDF Entreprises  et les autres fournisseurs d’électricité sont des organismes collecteurs agissant au nom et pour le compte de différents bénéficiaires. Les taxes facturées en plus de votre abonnement et de votre consommation d’électricité sont : Les Taxes sur la Consommation Finale d'Electricité (TCFE) ? Les Taxes sur la Consommation Finale d'Electricité (TCFE) sont uniquement basées sur la quantité d'électricité consommée. Les TCFE sont au nombre de trois : la Taxe Communale sur la Consommation Finale d'Electricité (TCCFE), reversée aux communes, aux syndicats ou aux départements agissant au titre de leur compétence d'autorité organisatrice de la distribution publique d'électricité, la Taxe Départementale sur la Consommation Finale d'Electricité (TDCFE), reversée aux départements, la Taxe Intérieure sur la Consommation Finale d'Electricité (TICFE), concerne uniquement les Clients dont la puissance souscrite est supérieure à 250 kVA, elle est reversée au budget de l'Etat par l'intermédiaire de l'administration des Douanes. La Contribution Tarifaire sur l'Acheminement du gaz (CTA) La loi du 9 août 2004 a institué la Contribution Tarifaire d'Acheminement (CTA) au profit de la Caisse Nationale des retraites des Industries Électriques et Gazières (CNIEG). Soumise à la TVA, la CTA est calculée sur la base d'un pourcentage de la part fixe du Tarif d'Utilisation des Réseaux Publics de transport et de distribution d'Electricité (TURPE) associé à votre contrat de fourniture. Ce pourcentage et son évolution sont fixés par Arrêté ministériel. La CTA est collectée par les fournisseurs d'électricité pour les contrats de fourniture intégrant l'acheminement (tarifs réglementés ou offres de marché), ou par les gestionnaires des réseaux publics de transport ou de distribution pour les clients en offre de marché disposant d'un contrat d'acheminement distinct. La CTA s'applique à l'ensemble des clients souscrivant un contrat de fourniture,  quel que soit le type de contrat et quel que soit le fournisseur. Elle ne dépend que de la tension de raccordement, de la puissance souscrite et du  mode d'utilisation de l'électricité. La Contribution aux charges de Service Public de l’Electricité (CSPE) Instituée en 2003, et appliquée depuis le 1er janvier 2004, la CSPE est une taxe payée par tous les consommateurs d'électricité - elle est calculée au prorata des kWh consommés. La CSPE est destinée à compenser les surcoûts liés aux charges de service public de l'électricité, supportées par TOUS les concessionnaires de réseaux publics d'électricité (EDF et les Entreprises Locales de Distribution). Elles se répartissent de la manière suivante : Surcoûts liés aux dispositifs de soutien aux énergies renouvelables (dites ENR) et à l'obligation d'achat d'électricité (cogénération, solaire, éolien, hydraulique...). Surcoûts de production de l'électricité dans les parties du territoire non interconnectées au continent. Financement du dispositif de solidarité et des tarifs pour les personnes en situation de précarité. Financement des frais de gestion de la Caisse des Dépôts et Consignation, et du budget du Médiateur national de l'énergie. La TVA  Vos factures d’électricité mentionnent en principe deux taux différenciés de TVA : le taux réduit de 5,5% qui est calculé non seulement sur le prix de l'abonnement mais également sur la CTA et le taux normal de 20% qui est appliqué sur la part consommation de votre facture, la TCFE et la CSPE).

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

Votre spécialiste du cuir à Limoges

L’entreprise Cuir Lifting-Cordonnerie des Halles située à Limoges, dans le département de la Haute -Vienne, est spécialisée dans la rénovation du cuir.

0

Lire la suite

Si la formation pro suivait le modèle de Netflix

FORCES développe un supermarché de la formation en ligne et anticipe la réforme de la formation professionnelle.   La réforme de la formation professionnelle en

0

Lire la suite

Dernières questions

Bonjour, j'aimerais bien avoir quelques tips concernant le SEO, je souhaiterai mieux comprendre comment obtenir des bons backlinks, et j'aimerais bien savoir qu'est-ce qu'un bon backlink. Merci !

0

Répondre

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté