Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Quel abonnement choisir pour économiser sur ses frais de déplacement en train ?

Cette fiche a été rédigée par SNCF.

 

Afin d’économiser sur le budget voyage de l’entreprise, SNCF propose aux professionnels deux abonnements - en fonction de leurs habitudes et fréquence de voyages : l’abonnement Fréquence 25 et l’abonnement Fréquence.

 

 

  • Qu’est-ce que l’abonnement Fréquence 25 ?

L’abonnement Fréquence 25 permet de bénéficier de 25% de réduction garantis (jusqu’à 30% sur certaines destinations) sur vos billets TGV Pro 1re ou 2de.

Cet abonnement nominatif existe soit en formule 6 mois, soit en formule 1 an. il est valable sur tous les tous les trajets TGV et INTERCITÉS à réservation obligatoire, en France et sur certaines relations internationales (vers la Suisse, le Luxembourg et l’Allemagne). Il est accessible si votre entreprise a adhéré au Contrat Pro SNCF ou au Contrat Grand Compte SNCF.

il est accessible dès 119€ en 2 nde pour la version 6 mois, et à partir de 189€ pour la version 1 an.

BON A SAVOIR : Si votre entreprise a souscrit au Contrat Pro SNCF ou au Contrat Grand

       --> Pour qui ?

Si vous effectuez entre 34 et 9 allers-retours par an, cet abonnement est fait pour vous !

--> Se renseigner.

 

  • Qu’est-ce que l’abonnement Fréquence ?

L’abonnement Fréquence permet de bénéficier de 50% de réduction garantis sur vos billets TGV Pro 1re ou 2de.

Il est nominatif, valable 1 an et disponible pour tous les trajets TGV, INTERCITÉS et TER.

L'abonnement Fréquence existe également en formule 6 mois, 3 mois et sur un parcours déterminé.

       --> Pour qui ?

Si vous effectuez au moins 10 allers-retours par an, cet abonnement vous est dédié !

--> Se renseigner.

 

Grâce à ces abonnements, voyagez avec des billets TGV Pro et profitez de tous les services et avantages de l’offre TGV Pro : plus d’informations sur les avantages et services Wikinautes ou sur les possibilités pour optimiser son budget de frais de déplacement.

 

Et ce n'est pas fini !

Calculez dès à présent les économies que vous pouvez réaliser en souscrivant à l’un ou l’autre de ces abonnements grâce au simulateur SNCF !

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Que représentent les marchés publics pour les P...

Cette fiche a été rédigée par Small Business France. Les chiffres clés démontrant le potentiel que représente la commande publique pour les PME. Les marchés publics en France représentent : 200 milliards d’euros10% de la richesse produite annuellement Le poids des PME dans l’économie correspond lui à 44% de la valeur produite. Enfin, la part des PME dans la commande publique :58% en nombre de contrat27% en valeur (hors sous-traitance) En savoir plus sur les conditions pour répondre à un Appel d'Offres et la réponse efficace à un Appel d'Offres.

Quelles sont les obligations liées à l'embauche...

Cette fiche vous est proposée par le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts Comptables.   L’embauche d’un salarié déclenche un certain nombre d’obligations à la charge de l’employeur et il faut mettre en place des procédures pour vérifier qu’elles sont respectées, faute de quoi l’employeur s’expose à certaines sanctions. Les formalités sont renforcées quand il s’agit d’un salarié étranger. 1.       Embauche : formalités obligatoires L’embauche d’un salarié déclenche un certain nombre d’obligations à la charge de l’employeur.   Déclaration d’embauche Obligation pour tous les employeurs de faire une déclaration avant toute embauche (sauf cas spécifiques : TESE, CESU) auprès de l’Urssaf (ou MSA) dont dépend l’établissement (art. L 1221-10 C. tr.) A effectuer au plus tôt dans les 8 jours précédant l’embauche et au plus tard le dernier jour ouvrable précédant l’embauche lorsque la déclaration est faite par courrier ou dans les instants précédant l’embauche si elle est faite par Internet ou télécopie Contenu de la déclaration : -     Références de l’employeur et du salarié -     Date et heure de l’embauche -     Nature, durée du contrat et durée de la période d’essai -     Données nécessaires au calcul par les caisses de mutualité sociale agricole des cotisations (pour l’emploi de salariés agricoles) La déclaration sert à : –     Immatriculer l’employeur et le salarié –     Affilier à l’assurance chômage –     Adhérer à un service médical du travail et demander la visite médicale d’embauche Inscription sur le registre du personnel Inscription du salarié sur le registre unique du personnel en mentionnant : Nom du salarié, prénom, nationalité, date de naissance, sexe, emploi et qualification, date d’entrée et de sortie, date d’autorisation d’embauche ou de licenciement le cas échéant, etc. (art. L 1221-13 C. tr.) Inscription à la caisse de retraite complémentaire et de prévoyance Affiliation du salarié auprès de la caisse de retraite compétente et organismes de prévoyance et de mutuelle le cas échéant Visite médicale d’embauche Obligation de passer une visite médicale d’embauche avant l’embauche ou au plus tard avant la fin de la période d’essai, quelle que soit la nature du contrat de travail (avec quelques exceptions) (art. R 4624-10, 12, 14, 18 C. tr.) Visite avant l’embauche pour les salariés soumis à une surveillance médicale renforcée (jeunes, femmes enceintes ; salariés exposés à l’amiante…) Remise d’un contrat de travail CDI à temps plein : pas d’écrit obligatoire sauf disposition conventionnelle contraire CDD : contrat écrit obligatoire Contrat à temps partiel : contrat écrit obligatoire Information du salarié Remise d’une notice d’information sur les accords collectifs (convention collective…) applicables (art. L 2262-5 C. tr.) Remise d’un document récapitulant les informations contenues dans la déclaration préalable d’embauche Remise d’un livret sur les dispositifs d’épargne salariale existant dans l’entreprise (art. L. 3341-6 C. tr.) S’il existe une prévoyance dans l’entreprise, remise d’une notice d’information, établie par l’organisme assureur En cas de mise en place d'une couverture sociale complémentaire par décision unilatérale du chef d'entreprise, remise d’un écrit à chaque intéressé (art. L 911-1 CSS) Déclaration mensuelle des mouvements de personnel Entreprises d’au moins 50 salariés : remise à la DARES dans les 8 premiers jours de chaque mois la déclaration des mouvements du personnel (art. D 1221-29 C. tr.)     Points de vigilance : en l’absence de déclaration d’embauche, l’employeur encourt une infraction de travail dissimulé, lourdement sanctionnée. Un stagiaire n’étant pas un salarié (absence de contrat de travail), ces formalités n’ont pas à être effectuées. Cependant, l’entreprise qui accueille des stagiaires doit inscrire les noms et prénoms des stagiaires, selon leur ordre d'arrivée, dans une section spécifique du registre unique du personnel (art. L 1221-13 C. tr.).   2.       Embauche d’un salarié étranger hors UE et EEE : formalités supplémentaires L’employeur qui embauche un salarié étranger sans respecter les nombreuses formalités s’expose à de lourdes sanctions, notamment pénales. L’embauche de salariés étrangers est régie par les articles L 5221-5 et 8 du code du travail : Obligation pour l’employeur d’acquitter à l’office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) des taxes et redevances ; Obligation pour le salarié étranger d’avoir une carte de résident ou une carte de séjour avec une autorisation de travail (permanente ou provisoire) ; Obligation pour l’employeur de s’assurer auprès de l’administration (lettre RAR ou courrier électronique) de la validité du titre autorisant l’étranger à exercer une activité salariée en France, sauf s’il est inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi tenue par Pôle emploi ; Visite médicale obligatoire auprès de l’OFII pour certains travailleurs étrangers ; Registre du personnel : mention du type et numéro d’ordre du titre autorisant à travailler, la photocopie de ce titre doit être annexée au registre ; Le cas échéant, l'employeur doit transmettre à la préfecture la déclaration relative à l'hébergement collectif (Loi 27 juin 1973). Points de vigilance : la procédure de vérification du titre de séjour auprès de l’administration se fait au moins deux jours ouvrables avant l’embauche. En l’absence de réponse dans les deux jours ouvrables de la réception de la demande, le titre est réputé valide. L’employeur qui emploie un travailleur étranger en situation irrégulière est passible de sanctions de différentes natures : sanctions pécuniaires, administratives mais également pénales.   En savoir plus ? Rendez-vous sur http://www.experts-comptables.fr/

Raccordement au réseau public d'électricité

Cette fiche est rédigée par EDF Entreprises.   Vous souhaitez raccorder votre bâtiment, votre installation électrique ou votre site au réseau public de distribution d'électricité ? EDF Entreprises vous accompagne dans votre démarche de raccordement en vous orientant auprès du Gestionnaire du réseau de distribution ERDF. Découvrez les grandes étapes du raccordement électrique et les documents à produire sur le site d'ERDF ! À savoir : Vous souhaitez réussir le démarrage de votre activité et bénéficier d'un conseil expert pour estimer votre consommation et optimiser votre contrat d'électricité ? Découvrez le service Bienvenue d'EDF Entreprises.   Pour en savoir plus sur le raccordement : http://france.edf.com/raccordement-electrique.html   Quels délais prévoir pour être raccordé au réseau public de distribution d'électricité ? Les délais de raccordement varient selon la nature des travaux à réaliser et de la puissance demandée. Nous vous conseillons d'entamer les démarches de raccordement 7 mois avant la date souhaitée, ou au plus tard à la mise hors d'eau de votre futur local (murs et toiture installés). Découvrez les grandes étapes du raccordement électrique et les documents à produire sur le site d'ERDF. Consulter le catalogue des prestations ERDF.   Combien coûte le raccordement au réseau public de distribution d'électricité ? Le coût du raccordement varie selon le type de branchement à effectuer. Le gestionnaire du réseau de distribution ERDF ou l'entreprise locale de distribution qui gère le réseau électrique sur votre commune (ELD) vous détaillera les coûts de ces travaux dans sa proposition technique et financière. À savoir : si vous emménagez dans un local neuf en tant que locataire, ce n'est pas à vous mais au propriétaire de s'occuper des travaux de raccordement. Faire votre demande de raccordement avec ERDF.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

30% à 40% d’économie sur vos annonces légales grâce à Publication Annonce Légale

Nos modèles d’annonces légales ont été étudiées afin de les rendre plus simples et afin d’optimiser l’annonce et ce en utilisant les abr&eac

0

Lire la suite

Colonie de vacances

Un soutien scolaire efficace Dans ces séjours centrés sur la colonie de vacances, tout est fait pour permettre aux jeunes de rattraper leur éventuel retard et d'acqué

0

Lire la suite

Dernières questions

Le cadre légal de la formation en entreprise

1

Répondre

Ratios financiers normatifs de la start-up, site internet

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté