Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Les modifications du CICE issues de la loi de finances 2015

La loi de finances pour 2015 a légalisé les préconisations de l’administration fiscale, concernant le suivi du CICE, imposant aux entreprises de décrire, dans l’annexe ou dans une note jointe aux comptes, l’utilisation du CICE. 

Découvrez les outils développés par le Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables, sur la plateforme conseil sup’services mission CICE, pour anticiper l’application du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi.

Partager cet article !

Réagir à cet article

Entrepreneur

Icon Utilisateur

30/01/2015

Equipe Wikipme

Mots clés : CICE Financement Financer

Ces articles pourraient vous intéresser

COMMENT FAIRE AVEC MON BANQUIER ?

La relation entre votre PME et votre banque, ou vos banques si vous en avez plusieurs, est essentielle pour vous comme pour vos banquiers. C’est d’abord une relation de partenariat qui vous lie, avec pour objectif commun la pérennité et le développement de votre PME, autour de l’identification des besoins de votre activité et vos projets. La banque vous conseille et s’efforcer de vous apporter des solutions, elle recherche pour vous des services et des financements adaptés, en réponse à vos attentes.CREER LA CONFIANCEVotre relation avec votre banque est d’abord fondée sur la confiance. Vous travaillez avec elle et vous lui confiez l’activité financière de votre PME parce que vous connaissez ses produits et services, qu’ils sont adaptés à votre activité et parce que vous connaissez votre conseiller bancaire et d’autres experts de votre banque.Votre banque a aussi confiance dans votre PME : votre conseiller vous connaît, il comprend votre activité et il partage, avec ses responsables au sein de sa banque, la stratégie que vous conduisez dans votre entreprise. Votre banque vous accompagne dans vos besoins réguliers, dans vos nouveaux projets, et peut-être aussi dans des périodes où l’activité est plus tendue. DIALOGUER ENSEMBLE                                                               Pour que la relation de confiance soit réciproque entre vous et votre banquier, vous devez d’abord échanger ensemble en toute transparence sur votre PME : passer en revue la période écoulée, vos perspectives d’activité, la stratégie poursuivie et les besoins de financement qui peuvent en découler. Votre banque a besoin d’une information claire sur votre entreprise et d’échanger sur votre stratégie afin d’anticiper les réponses possibles. A savoir : si votre PME a plusieurs banques, vous pouvez entretenir ce dialogue en bilatéral avec chacun de vos conseillers ou vous pouvez également les réunir pour croiser les informations disponibles, leurs points de vue et leurs observations. Ces réunions peuvent prendre la forme de « réunions de transparence » souvent utiles pour présenter vos bilans annuels, vos projets à venir et les estimations de financement qui vous seront utiles pour les mener à bien.  ANTICIPER LES PROJETS OU LES DIFFICULTESUne des clés dans votre relation réside aussi dans l’anticipation… Il est plus facile que vous, patron de PME, échangiez en amont avec votre conseiller bancaire sur des opportunités que vous identifiez (développement sur de nouveaux produits ou marchés, opération de croissance externe …) et plus encore si vous rencontrez une quelconque difficulté. Plus tôt vous serez entrés en contact, mieux vous pourrez rechercher des solutions ensemble ; la panoplie de ces solutions sera aussi plus étendue. Attention : en cas de difficultés, dissimuler la réalité à son banquier ou essayer de « gagner du temps » n’est général pas bénéfique. En effet, vous vous empêchez alors de rechercher des solutions viables : cela contribue à détériorer les relations. Le dialogue avec votre banquier s’appuie sur la communication de données fiables : vous avez besoin dans la gestion de votre PME de clarté pour savoir où vous allez. Votre banque doit aussi avoir accès à des données réalistes sur votre entreprise, son activité et ses perspectives, pour adapter ses réponses possible en termes de financement.Différents tableaux de bord sur votre PME qui feront l’objet d’échanges : plan de financement, trésorerie, prévisionnels[1]… Ces éléments peuvent être préparés avec vos conseils (comme votre expert comptables). Ils serviront lors des entretiens de suivi réguliers entre votre banque et votre PME, ainsi qu’en appui des demandes de financement. A savoir : Au-delà des données sur l’entreprise, l’entretien avec votre banquier peut se dérouler « in situ » dans votre PME. Vous pourrez utilement détailler les spécificités de l’entreprise, de votre secteur d’activité ou encore des profils de clientèle sélectionnés. Votre banquier aura aussi une vision plus transparente et pratique.  GERER LES DESACCORDS Comme pour toute relation (celles avec vos clients, vos fournisseurs, les autres entreprises de votre secteur…), les différences de vues sont toujours possibles entre vous et votre banquier. En premier lieu, il faut essayer de vous rencontrer au plus vite et exposer les points de vue afin de rechercher la meilleure solution avec votre conseiller. Si les points de vue divergent toujours, vous pouvez demander à rencontrer un autre responsable de votre banque ou contacter le service de relation clientèle.  A savoir : Si votre entreprise a un besoin de financement que vous n’avez pas obtenu par votre banque et que vous jugez votre démarche légitime, vous avez la possibilité de solliciter l’intervention de la médiation du crédit aux entreprises, en déposant une demande depuis le site internet : www.mediateurducredit.fr. Ce dispositif, créé fin 2008, permet de rechercher des solutions possibles aux difficultés de trésorerie et de financement des entreprises et des PME, avec les médiateurs nationaux et départementaux et la participation active des banques, qui ont nommé des correspondants dans chacun des leurs réseaux. En 2015, la médiation du crédit aux entreprises, avec les banques, a permis de rechercher des solutions de financement pour un peu plus de 2 000 entreprises avec un taux de réussite de 2 sur 3. en savoir plus : www.aveclespme.fr 

Crowdfunding : qui peut emprunter ?

Cette fiche est rédigée par Lendopolis.   Qui peut emprunter sur Lendopolis ? Toutes les sociétés domiciliées en France, enregistrées au Registre du Commerce et des Sociétés et ayant clôturé leur deuxième exercice comptable peuvent déposer une demande d’emprunt sur Lendopolis.   Quels sont les projets éligibles sur Lendopolis ? Les opérations suivantes peuvent être financées : le financement d’activité, pour des projets de développement et de croissance : investissements commerciaux, développement à l’international, financement d’actif immatériel, etc. le financement d’investissement matériel : outil de production, immobilier, croissance externe.   Ne sont pas éligibles en revanche les besoins de trésorerie de court-terme.

Quelles aides financières pour se lancer en fra...

Cette fiche est rédigée par Toute la Franchise.   Avec un ticket d'entrée variant de quelques centaines d'euros à plusieurs centaines de milliers d'euros, la franchise nécessite de la part du créateur de trouver des financements. A quelles portes frapper ? Existe-t-il des aides ? Quelques éléments de réponse. Selon les résultats de la 11e enquête annuelle sur la franchise menée par la Fédération Française de la Franchise et la Banque Populaire, le coût pour se lancer en franchise fait le grand écart : entre moins de 50 000 € à plus de 500 000 €. Globalement, la moyenne se situe à moins de 200 000 € dans près des deux tiers des cas. Comment les franchisés financent-t-ils ces créations ? Sans surprise, en 2014 les franchisés ont en priorité puisé dans leurs économies personnelles. Cet apport personnel a représenté en moyenne 42 % du coût total des projets. Il a été complété en grande majorité par de l’emprunt classique, mais aussi quelques aides comme le Prêt à la Création d’Entreprise BPI (ex Oséo), le prêt Nacre, ou encore un prêt d’honneur. «Pour 38% des franchisés, le financement bancaire obtenu est supérieur à 200 k€, alors qu’il est inférieur à 50 k€ pour un franchisé sur quatre.» Globalement 23% des franchisés interrogés ont effectué des démarches particulières pour obtenir une aide financière auprès d'un organisme public et 15% ont obtenu l'une de ces aides.   Les principales aides à la création en franchise Les prêts d’honneur :  Accordés sans garantie, les prêts d'honneur sont intéressants puisqu'ils viennent s'ajouter à l'apport personnel et offrent ainsi un coup de pouce pour obtenir un prêt bancaire. Ces prêts d'honneur sont à taux 0. Leurs montants sont généralement compris entre 2 000 et 7 000 €, parfois plus en fonction du projet, remboursables sur une durée variant de 3 à 6 ans. Ils sont accordés par des associations telles que France Initiative, ADIE, réseau Entreprendre ou France Active, mais aussi la BPI via le Prêt à la Création d'Entreprise (PCE).   Les aides et subventions : Les pouvoirs publics encouragent la création d'entreprise au sens large, et multiplient les dispositifs spécifiques pour certains publics (femmes créatrices, créateurs handicapés, etc). Parmi les aides les plus couramment utilisées par les créateurs en franchise l'on compte notamment l'ACRE (Aide à la Création et la Reprise d'Entreprise). Cette aide est versée sous forme de capital par Pôle Emploi. Elle correspond au montant des allocations restant à percevoir par une personne inscrite comme demandeur d'emploi. Versée en deux fois, cette aide peut venir s'ajouter à l'apport personnel pour aider à l'octroi d'un prêt bancaire classique. A noter : Certaines régions soutiennent activement la création d'entreprise. Renseignez-vous !   Les franchiseurs : Certains franchiseurs développent des solutions de financement particulières pour aider les candidats à la franchise qui souhaitent rejoindre leur réseau. Le plus souvent il s'agit de système de franchise participative, c'est-à-dire que le franchiseur détient des parts dans l'entreprise à créer, charge au candidat ensuite de racheter ces parts à leur franchiseur.   En savoir plus.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

Taxi des Couleurs : le prestataire de vos déplacements

L’entreprise Taxi des Couleurs est votre prestataire de confiance pour vos déplacements entre Lyon, Chambéry, Bourg-en-Bresse et Grenoble. Nous proposons aussi le transport en vill

0

Lire la suite

Auto Ecole Anne-Marie

            Fondée en 1987 à Caen, l’auto-école Anne-Marie vous propose différentes formations (code de la rout

0

Lire la suite

Dernières questions

Bonjour, j'aimerais bien avoir quelques tips concernant le SEO, je souhaiterai mieux comprendre comment obtenir des bons backlinks, et j'aimerais bien savoir qu'est-ce qu'un bon backlink. Merci !

1

Répondre

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté