Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Indemnités à verser au salarié en cas de licenciement abusif

 

Lors du licenciement d’un salarié, le conseil de prud’hommes doit se référer à un barème qui détermine la somme à verser par l’entreprise. Il s’agit d’une nouveauté instaurée par la loi Macron dont le référentiel a été établi le 23 novembre 2016.

 

Les indemnités accordées par le juge prud’homal aux salariés victimes d’un licenciement jugé sans cause réelle et sérieuse font désormais l’objet d’un barème.

 

Ce barème indicatif a pour but de déterminer le montant de l’indemnité pour licenciement abusif susceptible d’être alloué au salarié. Il est calculé en fonction de son ancienneté, de son âge et de sa situation.

 

Il s’agit de montants planchers, qui restent facultatifs. Rien n’interdit ainsi au juge d’accorder, en fonction de la situation, des montants supérieurs à ceux prévus par la grille. En outre, il est à noter qu’au montant indiqué doivent également s’ajouter les indemnités légales, conventionnelles ou contractuelles, prévues par ailleurs.

 

ANCIENNETÉ  (en années complètes)

INDEMNITÉ  (en mois de salaire)

ANCIENNETÉ  (en années complètes)

INDEMNITÉ  (en mois de salaire)

0

1

22

14,5

1

2

23

15

2

3

24

15,5

3

4

25

16

4

5

26

16,5

5

6

27

17

6

6,5

28

17,5

7

7

29

18

8

7,5

30

18,25

9

8

31

18,5

10

8,5

32

18,75

11

9

33

19

12

9,5

34

19,25

13

10

35

19,5

14

10,5

36

19,75

15

11

37

20

16

11,5

38

20,25

17

12

39

20,5

18

12,5

40

20,75

19

13

41

21

20

13,5

42

21,25

21

14

43 et au-delà

21,5

 

 

2 cas de majoration sont prévus

 

Par ailleurs, une majoration des indemnités peut être déterminé dans 2 cas spécifiques.

D’une part, si le salarié était âgé d’au moins 50 ans à la date de la rupture. D’autre part, en cas de difficultés de retour à l’emploi du salarié, tenant à sa situation personnelle ou à son niveau de qualification en fonction de la situation du marché du travail au niveau local ou dans le secteur d’activité concerné.

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Cautionnement raisonné : Soigne ma Boîte et Gar...

  Que devient un cautionnement consenti pour les dettes d’une société absorbée ?   Très souvent, le dirigeant d’une société est amené à se porter caution pour elle en contrepartie de l’octroi d’un crédit. Il s’engage ainsi à rembourser au banquier la dette de la société au cas où celle-ci serait défaillante. Mais lorsque la société est absorbée, le dirigeant caution continue-t-il à garantir les dettes bancaires de la nouvelle société (la société absorbante) ? Non, nous dit la Cour de cassation (Cassation commerciale, 17 mai 2017, n° 15-15745). (ici aussi mettre un cas pratique ? ) En cas de fusion-absorption de sociétés, l’obligation de la caution qui s’était engagée à garantir les dettes de la société absorbée n’est pas maintenue, pour garantir les dettes de la société absorbante nées postérieurement à la fusion. La caution reste tenue de garantir les dettes qui sont nées avant la fusion.       Me Julien FOURAY exerce en tant qu’Avocat depuis 20 ans.   Titulaire du :   -          DESS (Master 2) de Droit des Affaires et de la Fiscalité -          Diplôme de Juriste Conseil d’Entreprise (DJCE) de la Faculté de Droit de Nancy -          Certificat d’Etudes Spécialisées de Droit Economique de Droit de Montpellier      Il est lauréat de la Faculté de Droit de Nancy et diplômé ICN-Filière Grande Ecole  Spécialisé en Droit du Travail, de la Sécurité Sociale et de la Protection Sociale  Il intervient aux cotés des entreprises, sur l’ensemble des champs du Droit des Affaires, en tant que conseil ou dans la gestion de leurs contentieux.  Il est Associé-Gérant d’un Cabinet implanté en Région Grand Est, intervenant sur l’ensemble du territoire national.  Adresse de correspondance mail  : contact@cabinet-aaa.fr  

Développer une franchise à l'international : pr...

Les avantages d'une franchise à l’internationalLa master franchise, c'est quoi ?Tout le monde connaît le principe de la franchise : un commerce ou un concepteur de produit qui développe un réseau et vend un droit d'exploitation à des entrepreneurs désireux d'avoir leur indépendance, le  tout en ayant certaines facilités pour se mettre à leur compte.Ces facilitées étant d'avoir une clientèle déjà existante, les produits et le matériel nécessaires fournis. Ils bénéficient également d'une formation au sein de l'entreprise. Bien évidemment en contrepartie, ils se doivent de respecter les principes de fabrication, de payer des royalties pour pallier à leur formation et tous les frais engendrés par le franchiseur, comme l'obtention d'un local commercial, des fournitures ainsi que tout le matériel nécessaire à la production. Le principe de master franchise est beaucoup plus complexe.Ce statut, après obtention d'une licence de la part du franchiseur, donne le droit d'exploiter et de développer sous forme de réseau un concept dans un pays étranger. Il existe plusieurs façons de s'exporter à l'étranger.En tant que franchiseur français, où vous trouvez quelqu'un à qui vous vendez une licence pour représenter votre marque, ou alors, vous représentez votre marque directement de votre site initial.En tant qu'entrepreneur français, le choix de votre master franchisé est primordial. Il doit être capable de faire des études de marchés très complètes, de bien connaitre le pays, d'en parler parfaitement la langue, d'avoir une excellente connaissance de la réglementation en vigueur et des pratiques commerciales.L'aspect juridique de l'implantation nécessite une relecture du contrat entre le franchiseur et le master franchisé, par un juriste du pays où doit être implanté le concept.L'auto financement n'est pas possible, il est impératif d'avoir le soutien des banques pour une trésorerie forte. Le recrutement pour le développement en international - franchise nécessite une grande rigueur quant à la qualité professionnelle des futurs franchisés.L'importance du projet de s'implanter en master franchise nécessite d'avoir un but de développement du concept à long terme, garantissant à celui-ci une fiabilité vis-à-vis des partenaires concernés. Les avantages de la master franchise. S'implanter avec une master franchise donne au franchisé l'assurance de représenter une marque ou un produit déjà très connu, avec une clientèle fidèle.Le fait de pouvoir obtenir la licence nécessaire à une implantation à l'étranger est révélateur non seulement de la bonne organisation et de la bonne santé du franchiseur, mais également de la fiabilité du produit. La collaboration entre le master et le franchiseur doit être étroite pour le développement du réseau.De nombreux entrepreneurs français s'exportent à l'étranger par le système de master franchise. Le master franchisé peut développer un réseau avec l'aide de son franchiseur, et fidéliser une clientèle durablement. Les entrepreneurs français désireux de s'implanter à l'étranger avec une master franchise, deviennent des entrepreneurs indépendants, pouvant développer leur réseau et le concept comme ils le souhaitent. Ils ont l'exclusivité du pays pour une durée d'environ 20 ans, et ont la possibilité d'ouvrir des succursales ou de développer des réseaux de franchisés locaux à leur convenance.

Recrutement de personnes handicapées

Emploi des handicapés : ça ne s’arrange pas Le chômage pour les personnes en situation de handicap s’aggrave. Il est désormais de 21%, soit deux fois plus que la moyenne nationale. Alors que s’ouvrait lundi la vingtième Semaine de l’emploi des personnes handicapées, leur situation en France inquiète. Elles subissent en effet un taux de chômage de 21%, soit deux fois supérieur à la moyenne nationale. Chez les femmes, ce taux atteint même 55%. Pire, ces chiffres augmentent de manière considérable depuis quelques années. Entre 2011 et 2015, le nombre de personnes handicapées au chômage a augmenté de 65%. La durée moyenne de présence sur les listes de Pôle Emploi est d’ailleurs de 800 jours en moyenne, 200 de plus que pour l’ensemble des inscrits. Entreprises et Education nationale en première ligne Mais comment expliquer de tels chiffres ? Les raisons sont nombreuses, à commencer par le monde du travail lui-même. En effet, malgré une obligation pour les entreprises de plus de 20 salariés d’employer des salariés reconnus comme travailleurs handicapés dans une proportion de 6% de l’effectif, elles sont une majorité (52%) à préférer s’acquitter de la cotisation auprès de l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées). Mais cela ne suffit pas à expliquer une telle exclusion du marché du travail, car les raisons sont en réalité plus profondes. Si l’on se penche sur les résultats de l’Education nationale dans ce domaine, on se rend compte que 74% des personnes handicapées ont un niveau d’instruction inférieur au baccalauréat. Il appartient donc d’abord à l’école de former ses étudiants de manière à faciliter leur insertion sur le marché du travail.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

Votre spécialiste du cuir à Limoges

L’entreprise Cuir Lifting-Cordonnerie des Halles située à Limoges, dans le département de la Haute -Vienne, est spécialisée dans la rénovation du cuir.

0

Lire la suite

Si la formation pro suivait le modèle de Netflix

FORCES développe un supermarché de la formation en ligne et anticipe la réforme de la formation professionnelle.   La réforme de la formation professionnelle en

0

Lire la suite

Dernières questions

Bonjour, j'aimerais bien avoir quelques tips concernant le SEO, je souhaiterai mieux comprendre comment obtenir des bons backlinks, et j'aimerais bien savoir qu'est-ce qu'un bon backlink. Merci !

0

Répondre

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté