Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Comment suivre et maîtriser vos consommations d’énergie en ligne ?

Cette fiche est rédigée par EDF Entreprises.

 

Gratuit et sécurisé, votre espace Client vous permet de gagner du temps en gérant votre compte en toute autonomie.

Pour suivre et maîtrisez vos consommations d’énergie avec l’espace Client EDF Entreprises, nous vous proposons de

  • Consulter l’historique de vos consommations d’énergie sur trente six mois.
  • Pour les sites en télérelevé, suivre et analyser les évolutions de vos courbes de consommation.
  • Consulter le calendrier des jours d’effacement, jours de pointe.

Par ailleurs, EDF Entreprises a conçu des outils* de suivi et d’analyse pour contrôler vos dépenses, optimiser votre budget énergie et détecter les pistes d’amélioration de votre performance énergétique comme le

 

  • Suivi internet des consommations : vous disposez d’une vision globale de votre consommation énergétique pour contrôler vos dépenses et optimiser votre budget. Cet outil est accessible directement sur votre espace Client.

*services payants

Découvrir tous les avantages de l'espace Client
Vous n'avez pas encore accès à l'espace Client ?  Inscrivez-vous gratuitement en remplissant le formulaire en ligne.

 

Téléchargez l’application mobile gratuite EDF Entreprises sur votre Smartphone ou votre tablette et bénéficiez de tous ces services partout et à tout moment.

Partager cet article !

Réagir à cet article

Entrepreneur

Icon Utilisateur

26/09/2014

Equipe Wikipme

Mots clés : Energie EDF Consommation Facture

Ces articles pourraient vous intéresser

Choisir sa forme juridique

De la forme juridique choisie vont dépendre le mode de gestion de l’entreprise, son régime fiscal, la responsabilité et la protection sociale des dirigeants, etc. Après avoir défini son projet, une autre étape de la création d'entreprise incontournable doit être franchie : « Choisir la forme juridique adaptée ». Pour éviter de se perdre entre les différentes structures existantes, voici une présentation des statuts juridiques les plus courants. Entreprendre seul : quelle forme juridique choisir ? EI (entreprise individuelle)La forme juridique la plus plébiscitée par les créateurs d’entreprise, l’EI est facile à créer, facile à gérer et peu couteuse. Il ne dispose pas de personnalité juridique distincte, et la responsabilité du dirigeant est très étendue, parce qu’il est indéfiniment responsable des dettes de l’entreprise sur ses biens personnels. Toutefois, grâce à une déclaration d’insaisissabilité auprès d’un notaire, son patrimoine privé peut ne pas être affecté. Le régime de la microentreprise (40 % des créations d’entreprises en 2016) en fait également partie. EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée)Entrée en vigueur en 2011, l’EIRL est la forme juridique qui permet à l’entrepreneur individuel de distinguer son patrimoine personnel du patrimoine de l’entreprise. Si l’EI est soumis à l’impôt sur le revenu, l’EIRL a le choix entre l’impôt sur les revenus et l’impôt sur les sociétés. EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée)L’EURL est la structure adaptée aux créateurs qui recherchent un statut à la fois protecteur et reconnu par les partenaires financiers. Il s’agit d’une SARL, mais avec un seul associé (personne physique ou morale). De la même façon qu’en EIRL, l’EURL a deux options possibles pour sa fiscalité : IR ou IS. SASU (société par action simplifiée unipersonnelle)Visiblement très attractive avec 33 % des entreprises nouvellement créées, la SASU peut également être constituée par une personne physique ou morale. À la différence des autres statuts à associé unique, la SASU permet de développer facilement une activité rien qu’en cédant une partie des actions. De plus, la transmission de l’entreprise aux héritiers est plus simple. La SASU est soumise à l’IS ou temporairement à l’IR. Entreprendre à plusieurs : quelle forme juridique choisir ? SARL (société à responsabilité limitée)Cette forme juridique permet une participation de 2 à 100 associés dont la responsabilité est limitée au montant de leurs apports. Le montant du capital fixe ou variable est librement fixé dans les statuts. En SARL, la désignation de plusieurs gérants est possible en vue d’une cogérance. En revanche, les modalités de fonctionnement sont régies par la loi. SA (société anonyme)Si l’on envisage de réunir plusieurs d’actionnaires (7 au minimum pour une SA cotée en bourse, sinon 2) et beaucoup de capitaux (au moins 37 000 € entièrement souscrit à la création), la forme juridique la plus adaptée est la SA. La direction est assumée par un PDG ou un PCA et un DG. Les principaux avantages d’une SA reposent sur un mode de fonctionnement tout à fait transparent avec des investisseurs qui peuvent garder l’anonymat. SAS (société par actions simplifiée)Cette forme juridique qui a vu le jour en 1994 constitue une alternative à la société anonyme et s’adapte parfaitement aux projets ambitieux. Dans une SAS dirigée par un président et éventuellement d’autres organes de direction, les associés disposent d’une plus grande liberté. Ils rédigent librement les règles de fonctionnement dans les statuts, déterminent selon leur gré le montant du capital social (éventuellement variable), répartissent librement le pouvoir, sans forcément avoir un conseil d’administration. La SAS est très prisée par les startups, PME et holding financiers. SNC (société en nom collectif)Relativement peu courante, mais présentant de nombreux avantages, la SNC permet aux associés (supérieur à 2) d’être tous gérants sauf disposition particulière dans les statuts. Ils sont ainsi solidairement responsables des dettes de la SNC. Aucun capital minimum n’est requis au moment de la constitution, et la publication des comptes annuels au Greffe du tribunal de commerce n’est pas obligatoire. Sur le plan fiscal, les associés sont en principe soumis à l’IR, mais peuvent opter pour l’IS. Choisir sa forme juridique : les points essentiels à prendre en compte La nature de l’activitéAvant de choisir sa forme juridique, il est également important de vérifier si les activités de l’entreprise ne sont pas soumises à certaines contraintes. Par exemple, les activités de capitalisation, d’assurance ou d’épargne ne peuvent être exercées que sous le statut de SARL. Les tabacs doivent être créés uniquement sous la forme d'Entreprise Individuelle ou de SNC Le patrimoine personnelPour protéger un patrimoine personnel, le choix sera orienté vers une société où la responsabilité des associés est limitée au montant des apports. Dans le cas contraire, il faut distinguer le patrimoine du dirigeant et de son conjoint. Les besoins financiersDès la constitution de la société, il convient d’établir un compte prévisionnel. À partir de cela, il est possible de déduire si le projet requiert des sommes importantes, des capitaux extérieurs ou non. L’impact sur le régime social du dirigeantDernier point et non des moindres, les dirigeants qui sont soumis au régime des travailleurs non-salariés (TNS) sont l’entrepreneur individuel, le gérant d’EURL ou de SNC, le gérant majoritaire de SARL.En revanche, le gérant minoritaire ou égalitaire de SARL, le dirigeant de SA ou encore le président de SAS sont soumis au régime des salariés.

Comment accéder efficacement aux marchés public...

Cette fiche a été rédigée par Small Business France. Il existe plusieurs règles d'or à respecter lorsqu'il s'agit de l'accès aux marchés publics. Voici les principales : •       Se former : acculturer l’ensemble des collaborateurs dédiés aux fondamentaux du code des marchés publics, aux bonnes pratiques, aux pièges à éviter… est essentielle pour se donner les meilleures chances de succès.•        Définir une stratégie d’accès à la commande publique : Quelles sont mes ambitions ? Quelles sont mes cibles, Quels moyens suis-je prêt à investir ? Quelles sont les ressources humaines que je peux dédier à ces marchés ?•        Mettre en place une veille économique afin d’anticiper les besoins de ses cibles et détecter les appels d’offres pertinents parmi les 500 000 AAPC (avis d’appel public à la concurrence) publiés chaque année.•        Faire connaître ses produits et solutions aux acteurs publics : Lorsqu’un avis d’appel d’offre public est publié, le dialogue avec l’acheteur public est codifié. Mais en amont de cette phase, il est indispensable pour les entreprises d’élaborer une véritable stratégie pour valoriser leur offre auprès des administrations publiques.•       Organiser avec rigueur sa réponse à un appel d’offre, que ce soit pour élaborer le dossier de candidature ou le mémoire technique. En savoir plus sur les conditions pour répondre à un Appel d'Offres.

Se lancer sur Internet ... ou pas ?

Cette fiche est rédigée par le Groupe la Poste.   Se lancer sur internet...ou pas ? C'est effectivement un vrai dilemne pour nombre de PME. Sur le fond, pas de doute, internet est un canal de communication et de commercialisation incontournable. Mais... des questions clés demeurent : est-ce adapté à mon entreprise ? est-ce compliqué ? est-ce rentable ? comment dois-je m'y prendre ? ...   705 PME ont répondu à ces questions et permettent de tirer la tendance 2014 de l'eCommerce vu par les PME. Comme chaque année, Le Groupe La Poste et Rakuten PriceMinister vous présente le Baromètre eCommerce des petites entreprises.   Saviez-vous, par exemple, que : 58% des PME sont présentes sur internet ; 33% des PME ont fait leur site elles-mêmes ; 36% des PME qui ont un site marchand on fait des ventes à l'étranger via leur site...   Et beaucoup d'autres enseignements que vous pouvez retrouver ici

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

Entreprise : Caution solidaire et régime matrimonial.

Lors de la souscription d’un crédit, y compris de trésorerie, il est  n’est pas rare que votre (vos) banquiers souhaitent votre caution solidaire en terme de garanties.

0

Lire la suite

Entreprise de maçonnerie générale à Mardeuil

L’entreprise MONTERIO JOSE se spécialise dans tous les travaux de maçonnerie générale, de rénovation immobilière et de ravalement. Ses zones d’int

0

Lire la suite

Dernières questions

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

2

Répondre

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

0

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté