Filtre : Tous

Comment mettre en place un contrat collectif d’entreprise ?

Dirigeant ou responsable des ressources humaines, votre entreprise va souscrire à des contrats collectifs de protection sociale pour ses salariés ? Quel formalisme à respecter ? Quels sont les impacts ? Quels sont les salariés concernés ?... 

Découvrez l’ensemble des modalités de mise en place d’un contrat collectif obligatoire.


 

Comment mettre en place un « régime collectif et obligatoire » ?

Souscrire à un contrat de prévoyance complémentaire pour ses salariés ne suffit pas à certifier son caractère «collectif et obligatoire ». Pour ouvrir droit aux exonérations fiscales et sociales et vous devez préalablement à cette souscription, respecter un certain formalisme écrit pour la mise en place d’un régime de prévoyance complémentaire dans votre entreprise.

Pour être réputé obligatoire à l'égard des salariés, le régime collectif de santé et/ou de prévoyance doit être mis en place selon l'une des trois modalités suivantes :

  • par un accord collectif ayant fait préalablement l'objet d'une négociation collective au niveau d’une branche professionnelle, d'un accord d’entreprise ou d'un accord d’établissement
  • ou, par un accord approuvé par référendum au sein de l’entreprise ou de l’établissement à la majorité des inscrits
  • ou, par une décision unilatérale de l’employeur (DUE) constatée par un écrit remis à chaque salarié

     

Accord collectif, référendum ou décision unilatérale ? Quels impacts ?

Contrat collectif : Mise en place visuel

Le plus souvent, la mise en place d’une couverture de prévoyance fait l’objet d’unenégociation au niveau de la branche professionnelle : dans ce cas l’ensemble des entreprises appartenant à cette branche bénéficieront du même régime de protection sociale complémentaire pour leurs salariés (même garanties et/ou même taux de cotisation) sans qu’il soit nécessaire de prévoir un support de mise en place au niveau de l’entreprise (sauf en cas d’amélioration du régime par accord d’entreprise, accord référendaire ou DUE).

La négociation peut également avoir lieu au niveau de l’entreprise dès lors qu’il y a au moins un délégué syndical.
 

Plusieurs entreprises petites ou moyennes peuvent également se regrouper au plan local ou départemental afin de négocier cette mise en place, même si elles n’appartiennent pas à la même branche professionnelle.

Dans le cas des PME, dont les effectifs sont plus réduits, le choix du support de mise en mise en place est le plus souvent interne à l’entreprise, c’est-à-dire : ou bien par référendum ou bien, le plus souvent par décision unilatérale de l’employeur (vote des salariés).

Lorsque le contrat collectif est mis en place suite à une décision unilatérale de l’employeur, le caractère obligatoire dépend de la date d’arrivée des salariés dans l’entreprise. Si les salariés présents au moment de la mise en place du régime ont le choix d’adhérer ou non à la couverture de prévoyance, toutnouvel embauché a en principe l’obligation d’y adhérer sauf cas dérogatoire définis ci-dessous..
 

Quels salariés bénéficient du contrat collectif obligatoire ?

A priori, un contrat collectif obligatoire est par définition destiné à l’ensemble des salariés d’une entreprise ou à une catégorie de salariés objectivement définie, qui ont obligation d’adhérer au régime retenu par l’entreprise.

Cependant, la loi prévoit des dispenses d’affiliation sans que cela ne remette en cause le caractère obligatoire du régime. 

Partager cet article !

Réagir à cet article

Entrepreneur

July 16th at 1:56pm

Emakina France

Mots clés :

Contacter par WikiMail

Ces articles pourraient vous intéresser

Indemnités à verser au salarié en cas de licenc...

 Lors du licenciement d’un salarié, le conseil de prud’hommes doit se référer à un barème qui détermine la somme à verser par l’entreprise. Il s’agit d’une nouveauté instaurée par la loi Macron dont le référentiel a été établi le 23 novembre 2016. Les indemnités accordées par le juge prud’homal aux salariés victimes d’un licenciement jugé sans cause réelle et sérieuse font désormais l’objet d’un barème. Ce barème indicatif a pour but de déterminer le montant de l’indemnité pour licenciement abusif susceptible d’être alloué au salarié. Il est calculé en fonction de son ancienneté, de son âge et de sa situation. Il s’agit de montants planchers, qui restent facultatifs. Rien n’interdit ainsi au juge d’accorder, en fonction de la situation, des montants supérieurs à ceux prévus par la grille. En outre, il est à noter qu’au montant indiqué doivent également s’ajouter les indemnités légales, conventionnelles ou contractuelles, prévues par ailleurs. ANCIENNETÉ  (en années complètes)INDEMNITÉ  (en mois de salaire)ANCIENNETÉ  (en années complètes)INDEMNITÉ  (en mois de salaire)012214,5122315232415,5342516452616,556271766,52817,577291887,53018,25983118,5108,53218,751193319129,53419,2513103519,51410,53619,75151137201611,53820,2517123920,51812,54020,75191341212013,54221,25211443 et au-delà21,5  2 cas de majoration sont prévus Par ailleurs, une majoration des indemnités peut être déterminé dans 2 cas spécifiques.D’une part, si le salarié était âgé d’au moins 50 ans à la date de la rupture. D’autre part, en cas de difficultés de retour à l’emploi du salarié, tenant à sa situation personnelle ou à son niveau de qualification en fonction de la situation du marché du travail au niveau local ou dans le secteur d’activité concerné.

Tout savoir sur le contrat de franchise

Le contrat de franchise est un document qui se charge de sceller officiellement le franchiseur à son franchisé. Il stipule que le franchiseur transfère son savoir-faire, accorde son autorisation au franchisé d'utiliser son enseigne ou de commercialiser ses produits selon les règles et conditions qui ont été fixées dans le contrat. Les droits, les obligations et les responsabilités de chacune des entités y sont également indiqués. Les différents types de contrats de franchises Le franchiseur y indique les stratégies qui devront être employées, les objectifs qui sont à atteindre et les moyens utilisés pour parvenir à ces résultats. Il existe trois différents types de contrat de franchises :  Le contrat de franchise de distribution: le franchisé distribue une gamme plus large de produits en utilisant l'enseigne de son franchiseur ;Le contrat de franchise de services: le franchisé emploie des services en utilisant l'enseigne de son franchiseur ;Le contrat de franchise de production : le franchiseur transmet son savoir-faire au franchisé afin qu'il puisse produire des produits commercialisés sous la marque de l'enseigne. Les éléments essentiels du contrat de franchise Dans le contrat de franchise, on doit retrouver des informations complètes et « sincères » afin de présenter au mieux la réalité de l'enseigne : Des informations de bases telles que le nom de l'entreprise, sa forme juridique, le capital social, l'adresse du siège, l'identité complète du représentant, le numéro d'immatriculation, les contrats de licence et leur durée, etc. ;Le ou les lieux d'exécution ;Les droits du franchiseur et du franchisé ;L'assistance technique ;La publicité ;La confidentialité ;Les biens ou services fournis ;La transmission du savoir-faire ;Les obligations ;Les conditions financières exigées ;La durée du contrat ;Les conditions de renouvellement de contrat ;Les conditions concernant l'opération de la cession ou du transfert des droits ;Le devenir des stocksLes clauses de non-concurrence :Les clauses d'arbitrage ;Le droit alloué au franchiseur concernant l'évolution de concept de franchise ;Les conditions de résiliation du contrat ;Les clauses au sujet de la récupération par le franchiseur de tout élément corporel ou incorporel le concernant en cas de rupture de contrat anticipée ;Les annexes. Les clauses à surveiller de près La clause dont il faudra se soucier est celle de l'exclusivité car elle est l'indice qui va influencer l'exercice de l'activité. En effet, l'exclusivité va jouer sur les obligations en matière d'approvisionnement, de vente, d'exercice d'activité. Posez-vous les bonnes questions : mon exclusivité territoriale est-elle suffisante ? Si ce n'est pas le cas, ne risque-t-elle pas de mettre en péril mon activité ? Par la suite, faites attention aux clauses de non-concurrence. Celles-ci vous empêchent-elles de continuer votre activité après la fin de votre contrat ? Faites également très attention aux modalités concernant la fin de votre contrat. Quelles seront les modalités de renouvellement de contrat ? Les conditions pour une rupture de contrat anticipée ? Les droits qui s'appliquent à vous en cas de reprise ou de cession d'activité ? Enfin, les conditions financières sont aussi à prendre en compte afin de vérifier que l'entreprise est suffisamment rentable pour vous. Vous souhaitez rédiger un contrat de franchise et avez besoin d’un exemple ? Toute-La-Franchise.com vous présente ici les principales catégories à ne surtout pas oublier.

Qu’est-ce qu’un groupement momentané d’entrepri...

Cette fiche a été rédigée par Small Business France. Un groupement momentané d’entreprises (GME) est un accord privé entre entreprises qui leur permet de s’organiser pour réaliser un marché auquel elles n’auraient pu soumissionner si elles avaient été seules. Les entreprises sont dites alors cotraitantes, c’est-à-dire qu’elles accèdent toutes en direct au marché et non en tant que sous-traitantes. Le GME n’existe que pour la durée de l'exécution du marché. Il n’a pas de personnalité morale. Pourquoi répondre en GME ?La réponse en GME donne plus de poids à une candidature et permet aux entreprises de gagner à plusieurs des marchés publics inaccessibles de manière autonome.Elle renforce la capacité fonctionnelle de chacune des entreprises du GME à exécuter le marché.La mutualisation des savoir-faire, des références, des moyens humains, des moyens techniques, sont des atouts.De plus, cette démarche est généralement bien accueillie par les donneurs d’ordres publics. En savoir plus sur les étapes de la remise d'une offre dématérialisée.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

30% à 40% d’économie sur vos annonces légales grâce à Publication Annonce Légale

Nos modèles d’annonces légales ont été étudiées afin de les rendre plus simples et afin d’optimiser l’annonce et ce en utilisant les abr&eac

0

Lire la suite

Colonie de vacances

Un soutien scolaire efficace Dans ces séjours centrés sur la colonie de vacances, tout est fait pour permettre aux jeunes de rattraper leur éventuel retard et d'acqué

0

Lire la suite

Dernières questions

Le cadre légal de la formation en entreprise

1

Répondre

Ratios financiers normatifs de la start-up, site internet

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté