Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Climatisation ou chauffage : la pompe à chaleur souffle le froid et le chaud

Cette fiche est rédigée par EDF Entreprises.

 

Produire du froid et du chaud à partir d’un même matériel, c’est tout l’intérêt de la pompe à chaleur réversible qui permet de fournir alternativement rafraichissement en été et chauffage en hiver. Patrice Drapier, expert EDF R&D, vous explique les fonctionnalités de la pompe à chaleur.

Outil essentiel pour optimiser l’accueil dans les commerces, pour assurer des conditions de travail satisfaisantes, voire pour préserver la qualité de certains matériels ou produits l’été (informatique, fleurs, aliments..), la pompe à chaleur (PAC) est un équipement multi-fonctions performant qui présente un bon Coefficient de Performance (COP) (1)

Comment fonctionne la pompe à chaleur ?


Pour créer du froid, la PAC prélève la chaleur d’un bâtiment et la rejette à l’extérieur. Inversement, dans le cas du chauffage, la PAC prélève la chaleur de l’extérieur pour la restituer à l’intérieur à une température plus élevée. Un fluide frigorigène transportant les calories captées circule dans un circuit fermé. Grâce au compresseur électrique, la chaleur ou le froid sont transférés d’un échangeur à un autre.

Quels sont les principaux systèmes existants ?


Aujourd’hui, la technologie est adaptable à de nombreuses configurations et de nombreux usages. On peut puiser la chaleur dans l’air ou dans l’eau et la redistribuer via des ventilo-convecteurs, des radiateurs ou des planchers à eau. On désigne alors les appareils suivant la source du prélèvement et le mode de distribution de la chaleur.

  • appareil air-air : cette solution est particulièrement simple de mise en œuvre car se limite à l’installation d’un caisson extérieur et d’une unité intérieure reliés par des tuyauteries où circule le fluide frigorigène.

Coût d’installation de 80 à 120 €/m²
Coût de fonctionnement environ 4à 6 €m².

  • appareil air-eau : même installation côté extérieur, le fluide frigorigène reste dans le caisson extérieur et un circuit d’eau assure le rôle de caloporteur vers le plancher chauffant ou les ventilo-convecteurs.

 

 

 

 

 Coût d’installation de 120 à 170 €/m²
 Coût de fonctionnement environ 4 à 6 € m²

  • appareil eau-eau : le transfert de chaleur s’effectue entre l’eau d’une nappe phréatique ou le sol dont la température est stable toute l’année côté intérieur une autre boucle d’eau qui valorise cette énergie pour alimenter radiateurs, ventilo-convecteurs ou planchers à eau. Parmi les plus performantes, cette installation suppose des contraintes plus fortes (proximité d’une nappe phréatique, forage coûteux).

Coût d’installation de 200 à 250 €/m²
Coût de fonctionnement environ 3à 5 € m2.

 

Comment optimiser les performances de la climatisation ?

  • Consulter un professionnel qualifié (QUALIBAT 541 et 542 par exemple) est essentiel pour bien sélectionner et dimensionner l’équipement suivant ses besoins précis, sa situation géographique, et ses contraintes locales,
  • Privilégier du matériel certifié Eurovent (www.eurovent-certification.com) ayant une classe énergétique minimale en A voire A+ ou A++
  • Ne pas baisser la température de plus de 4 à 5°C par rapport à la température extérieure lorsqu’elle est très élevée.
  • Respecter la réglementation sur le rafraichissement (Décret n° 2007-363 du 19 mars 2007)qui n’autorise le fonctionnement de celle-ci que lorsque la température intérieure dépasse 26°C.
  • Limiter les flux d’air trop importants causés par une mauvaise diffusion d’air ou un mauvais emplacement des appareils sources d’inconfort.
  • Réduire l’exposition solaire par des stores permet de réduire les besoins de rafraîchissements des locaux

En savoir plus sur la pompe à chaleur pour le chauffage
 

(1)Le COP correspond à la quantité d’énergie fournie par rapport à la quantité d’énergie consommée. Par exemple un COP de 4 signifie que pour 1 kWh électrique consommé, la pompe à chaleur peut restituer 4 kWh de chaleur. Pour la production de froid, la performance s’exprime par le Coefficient d’efficacité frigorifique.

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Quelques bonnes raisons d’entreprendre à Paris

Choisir la capitale française comme lieu où exercer son activité professionnelle semble difficile à en croire. Le coût de la vie y est 13 fois plus cher qu’en province. Entreprendre à Paris peut ainsi s’assimiler à un parcours de combattant si on ne sait pas s’y prendre. Cette ville dispose pourtant de tous les ingrédients permettant d’y faire prospérer ses affaires, dont entre autres ses opportunités commerciales, ses structures d’aide à l’entrepreneuriat et son ouverture dans le monde.Une ville aux multiples opportunités commerciales Avec ses plus de 2 300 000 habitants, la classant comme la 5ème ville la plus peuplée d’Europe, Paris offre aux entreprises émergentes un grand nombre de consommateurs. Ces derniers peuvent s’approprier les services et produits proposés dès lors que ceux-ci satisfont à leurs besoins et budgets et concurrencent pleinement les autres offres. On y parvient donc aisément à écouler ses marchandises grâce à l’étendue de son champ de prospection. De ce fait, il y est plus facile de se constituer une fidèle clientèle quoique de niche parfois, mais pouvant devenir des fidèles consommateurs qui ne changeront pas facilement de marque de produit. En s’installant dans la capitale française, une entreprise peut en outre intervenir sur tout le territoire et répondre aux appels d’offres dans tout le pays. Son implantation dans la capitale la rend crédible auprès de la clientèle nationale et internationale tout en entretenant son image de professionnelle.De nombreuses structures d’aide facilement accessibles À Paris, une entreprise émergente ou une start-up peut également compter sur les structures d’aides disponibles offertes aux jeunes pousses comme associations, pépinières d’entreprises et autres. Celles-ci sont aussi accessibles aux fournisseurs de tous les secteurs ainsi qu’à ceux en quête de partenariat pour faire développer leurs affaires. Cette étape est en effet nécessaire dès lors qu’on souhaite étendre ses champs d’activité. Il faut toutefois bien savoir choisir les personnes ou les entreprises avec qui collaborer. Celles-ci ne manquent pas à Paris, la capitale disposant à profusion de professionnels détenant les atouts requis pour faire développer les activités et augmenter par la même occasion les chiffres d’affaires. Ceux-ci sont parmi les plus doués de l’Europe, l’une des raisons de les engager pour atteindre ses objectifs de vente ou d’abonnement aux services et produits proposés.Une ville qui s’ouvre au  monde Entreprendre à Paris signifie également viser loin, non seulement le marché national, mais aussi celui international. Grâce à sa renommée dépassant les frontières, il y est plus facile de conquérir d’autres marchés en se basant sur le fait que les produits français sont de très bonne qualité. En les achetant, les clients étrangers ne risquent pas ainsi d’être déçus, une situation entretenant encore plus la notoriété de l’entreprise implantée dans la capitale de l’Hexagone. La richesse de la culture et du patrimoine de la capitale ne laisse pas non plus les clients internationaux indifférents, permettant en entrepreneurs locaux de les attirer facilement pour en faire de nouveaux fidèles clients. En partant du niveau régional sur Paris, une entreprise peut de ce fait espérer étendre sa renommée dans toute l’Europe et même dans le monde entier.

Création d’entreprise : comment bien démarrer s...

 37% des Français souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat. Pourtant, une entreprise sur deux ne passe pas le cap de la cinquième année. La bonne volonté, aussi importante soit-elle, n’est donc pas suffisante si on veut réussir à faire tourner son entreprise correctement. Voici des pistes qui vous permettront de bien démarrer votre activité.Savoir être multi-tâches Lancer son business nécessite généralement, tout du moins au début, d’être relativement seul. N’ayez donc pas peur de la solitude et surtout, apprenez à être multi-tâches. Qu’il s’agisse de remplir la paperasse, faire les comptes ou gérer la trésorerie, il peut être nécessaire de se former un minimum pour éviter tout faux-pas. S’il est important de savoir gérer les coûts, et donc de faire attention au budget consacré aux prestataires de services, il peut néanmoins être intéressant de faire appel à des aides extérieures de la part de personnes qualifiées et qui apporteront un regard neuf à votre projet. Pour preuve, 80% des entreprises qui passent le cap de la cinquième année ont bénéficié d’un accompagnement. Organiser ses priorités Lorsque l’on crée son entreprise, le temps passe très vite. Il est donc indispensable de lister ses priorités, au risque de tout faire dans le désordre et de courir à la faillite. Par exemple, l’une des premières choses à faire est de mettre en place des actions commerciales, de manière à décrocher très vite ses premiers contrats. Car sans client, pas de rentrée d’argent et donc une entreprise qui ne décolle pas. Ensuite, efforcez-vous de respecter les échéances fiscales. Il est pour cela préférable de se référer à un calendrier fixe pour éviter d’avoir à payer des pénalités de retard. En d’autres termes, soyez organisé ! Voir sur le long terme Le taux de pérennité des entreprises à trois ans est de 66%. Un chiffre encourageant mais qui ne permet pas de penser les difficultés auxquelles doivent faire faire toutes les entreprises, même celles qui durent. L’un des mantras de l’entreteneur est donc : ne pas se décourager. Plus important encore, il est indispensable d’anticiper l’évolution de son entreprise et de ne pas appréhender son activité au jour le jour. L’idéal : être ambitieux tout en restant réaliste quant à la faisabilité du projet en fonction de ses moyens.

Que représentent les marchés publics pour les P...

Cette fiche a été rédigée par Small Business France. Les chiffres clés démontrant le potentiel que représente la commande publique pour les PME. Les marchés publics en France représentent : 200 milliards d’euros10% de la richesse produite annuellement Le poids des PME dans l’économie correspond lui à 44% de la valeur produite. Enfin, la part des PME dans la commande publique :58% en nombre de contrat27% en valeur (hors sous-traitance) En savoir plus sur les conditions pour répondre à un Appel d'Offres et la réponse efficace à un Appel d'Offres.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

20 ans d'expérience en électricité générale au service de Nespouls (19) 24h/24 et 7j/7

SARL DE FREITAS ELECTRICITE est une entreprise d’électricité située Nespouls. Elle opère dans tout le département de la Corrèze et les départemen

0

Lire la suite

Et si la fidélisation devenait synonyme de développement commercial ?

« Mais, la fidélisation client, c’est exactement cela ! » me diront beaucoup d’entre vous. Et pourtant. Etes-vous certain que, dans vos organisations, l

0

Lire la suite

Dernières questions

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

2

Répondre

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

0

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté