Bonjour, je peux vous aider ?
Discutons !

Posez une question

27 février 2017

Gestion de la trésorerie

Comment valoriser une start up en création pour une ouverture de son capital ?

Bonjour à tous !

Savez-vous comment valoriser financièrement une start up qui en est au stade de création (et donc qui n'a pas encore de CA), et qui souhaite faire entrer un (des) investisseur(s) dans son capital ? (dans un but de limiter la dilution du capital).

Merci à tous !

Très bonne journée

Icon Utilisateur

Par -

Répondez à cette question

Réponses (4)

28 février 2017

Par Emmanuelle

Bonjour, Tout d'abord, vous avez dû établir un business plan, soit seul, soit avec un comptable. C'est sur la base de ces projections que vous pourrez valoriser votre société. Pour cette partie, il vous faut un expert-comptable. Par ailleurs, pour éviter la dilution, il existe des schémas juridiques permettant de garder le contrôle (catégories d'actions différentes, emprunt obligataire, etc...). Pour cette partie, vous aurez besoin des conseils d'un avocat. S'agissant de mon domaine de compétences, je suis à votre disposition. Cordialement Emmanuelle PRAAvocat au Barreau de Paris 26 rue Beaubourg - 75003 PARIS Bureau : 09.86.64.05.11 Mobile : 06.20.17.03.52 Fax : 01.42.74.06.93  

28 février 2017

Par Aubry

Bonjour à vous, Pour compléter les propos très complets de Maître Pra, je pourrais ajouter que, pour être passé par là, lever des fonds ne doit pas être un objectif, cela doit rester un moyen. Concrètement, en ouvrant le capital, et ce même en évitant de trop diluer, vous allez : accueillir de nouvelles voies - plus on est nombreux, moins c'est simple parfois ! devoir très vite donner des retours sur le BP que vous avez préparé et garantir que vous tenez le développement enfin, devoir consacrer des ressources (temps, etc.) à la gestion des investisseurs - ressources qui ne seront pas allouées à votre développement   En revanche, si c'est bien fait et que les investisseurs apportent autre chose que de l'argent uniquement (réseau, carnet d'adresses, crédibilité, etc.), alors là cela peut être pertinent. Globalement, dans la valorisation d'une marque on peut retenir plusieurs dimensions : la valeur de ce que vous investissez, qui vous êtes, vos perspectives de croissance, l'existence ou non d'un marché, l'existence ou non de concurrents, et enfin le nom de la société.   Voilà, bon courage ! Aubry

1 mars 2017

Par Equipe

Bonjour Pablo et Thomas,   J'espère que vous allez bien.   Pour aller plus loin dans les réponses voici ce que nous avons trouvé :  "Au démarrage de l’entreprise, quel que soit le statut juridique adopté, y compris en société commerciale, l’entrepreneur peut être seul investisseur. Il est en effet possible de constituer une société commerciale de type SARL ou SAS avec un associé unique. Dans le premier cas, il s’agit d’une SARL à unique associé – appelée aussi EURL, entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (découvrez les documents utiles à sa création ICI) et dans le second d’une SASU, société anonyme simplifiée unipersonnelle (découvrez les documents utiles à sa création ICI). À tout moment, il est possible de faire entrer au capital un ou plusieurs associés. Il y a deux manières de procéder : l’associé nouveau achète des parts sociales (ou actions) à l’associé créateur ; l’associé nouveau participe à une augmentation de capital de la société.   L’associé nouveau achète des parts sociales (ou actions) à l’associé créateur L’associé créateur lui cède une partie de ses parts sociales en signant un acte de cession de parts sociales ; celui-ci doit être enregistré au service des impôts – pour le paiement des droits d’enregistrement. Si l’associé qui vend une partie du capital réalise une plus-value entre la valeur nominale – correspondant à la valeur de la part le jour de la création – et le prix de vente, il doit le mentionner dans sa déclaration d’impôt sur le revenu. Le prix est librement fixé entre les parties et correspond rarement – surtout si la société se développe – à la valeur initiale des parts sociales. Le fait de vendre des parts induit que l’argent issu de la cession n’arrive pas sur le compte bancaire de la société, mais entre les mains du vendeur. Les documents juridiques à prévoir sont les suivants : actes de cession de parts sociales (à faire enregistrer) ; convocation à l’assemblée générale extraordinaire ; procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire précisant les modalités d’entrée de l’associé nouveau (agrément, autorisation de vendre le nombre de parts sociales, prix de vente, modification des statuts). Parfois, l’idée de faire entrer un associé de plus dans une société peut se justifier par la volonté de donner à celle-ci des moyens financiers complémentaires. Il est préférable alors de procéder par augmentation de capital."   En clair, à ce stade vous fixez un prix d'entrée en fonction de vos investissements personnels, du potentiel de votre société et de votre BP. Je pense qu'à ce stade un expert-comptable n'est pas nécéssaire, mais vous pourrez tout de même vous renseigner auprès d'eux.   Généralement, ceux-ci interviennent lors d'un deuxième tour de table pour vous accompagner et vous aider à le préparer.   Pour en savoir plus : je vous invite à consulter ce lien et à contacter Maître Pra qui a l'air calée sur le sujet. http://www.lamaisondelentrepreneur.com/blog/93/comment-faire-entrer-un-nouvel-associe-au-capital-de-votre-entreprise   Cdt,   WikiPME

7 mars 2017

Par -

Bonjour à tous, Un grand merci pour vos retours rapides et complets, la question est plus claire à nos yeux à présent. Pour Maître PRA : Merci pour votre réponse, nous allons surement vous contacter concernant la partie des schémas juridiques. Très bonne soirée à tous, Thomas & Pablo

Articles liés

9 mai 2019

Gestion de la trésorerie

0

Comment construire un prévisionnel financier efficace ?

Comment construire un prévisionnel financier efficace ? Le prévisionnel financier permet de donner un cap, d’avoir une vision sur l’avenir. Jean Philippe Fery, Expert-comptable associé d’In Extenso, vous ...

21 avril 2019

Gestion de la trésorerie

0

Solvabilité financière : identifier les entreprises à risque

Solvabilité financière : identifier les entreprises à risque Le risque de défaillance est un sujet important dans la gestion de votre entreprise : La Statistique à connaître : Entr...

19 avril 2019

Gestion de la trésorerie

0

Banques en ligne et néo-banques : Quelles avantages et quels...

Banques en ligne et néo-banques : Quelles avantages et quels inconvénients pour les PME? Les banques en ligne, comme les néo-banques, cherchent à élargir leur clientèle et proposent des offres ada...

13 avril 2019

Gestion de la trésorerie

0

Data entreprise et impayés : identifier les clients à risque

Data entreprise et impayés : identifier les clients à risque Nous sommes tous concerné par les impayés, et les certains clients qui nous réservent des mauvaise surprises. La Statistique &agrav...

Dernières questions

25 mars 2019

Conseils juridique et social

0

Petites entreprises et Crédit Impot Recherche

Entreprise de 3 personnes dans le conseil en stratégie et en innovation, comment bénéficier nous-mêmes du Crédit Impôt Recherche ?

11 février 2019

Prospection de nouveaux clients / marchés

0

Publicité Internet Locale ?

Vous faites de la Publicité de proximité, sur internet ou non, mais c’est compliqué et cela revient cher ? Vous voulez en faire mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Facebook ? Instagram ? Google ? ... J'ai LA solution !!! www.1000Partena...

Vous avez un nouveau message