Posez une question

21 juillet 2015

Conseils juridique et social

- Modifié le 2 août 2015

Pénibilité : comment utiliser le compte ?

Cette fiche vous est proposée par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables.

 

Le salarié titulaire d’un compte pénibilité peut consulter son relevé de points sur le site Internet dédié au compte pénibilité et en éditer un justificatif. 

 

Afin de permettre à tout salarié et à tout employeur de s’informer sur ses droits et les démarches liés au dispositif, le Gouvernement a mis en place un site internet et une ligne téléphonique dédiés. Le service d’informations téléphoniques peut être joint au numéro 3682. L’appel est non surtaxé et le service est ouvert du lundi au vendredi de 8 h à 17 h. Le site internet www.preventionpenibilite.fr présente les grands principes du dispositif ainsi que ces modalités de mise en œuvre.

Il peut décider d'affecter en tout ou partie les points inscrits sur son compte pour financer une formation, indemniser un passage à temps partiel ou prendre sa retraite de manière anticipée, à condition d’avoir l’autorisation de sa CARSAT.

  1. Pour les salariés nés en 1963, les 20 premiers points seront utilisés pour financer des actions de formation.
  2. Pour les salariés nés entre 1960 et 1962, seuls 10 points doivent être consacrés à la formation.
  3. Pour les salariés nés avant 1960, aucun point n’est réservé à la formation.

Le salarié effectue sa demande sur le site Internet ou auprès de la CARSAT de son lieu de résidence. Il lui est alors donné un récépissé de sa demande.

 

Remarque

Le silence gardé pendant plus de quatre mois par la caisse sur une demande d'utilisation des points vaut rejet de cette demande.

 

  • Financer une action de formation

Le compte peut servir à financer les frais d’une action de formation suivie en vue d’accéder à un emploi non exposé ou moins exposé à des facteurs de pénibilité. A cet effet, les points du compte pénibilité sont convertis en heures de formation pour abonder le compte personnel de formation mis en œuvre à compter du 1er janvier 2015.

  1. Un point finance 25 heures de formation.
  2. Les points sont consommés point par point.

La formation réalisée suit le régime applicable au compte personnel de formation. Ainsi, si la formation est suivie en dehors du temps de travail, l’employeur n’a pas à indemniser le salarié.

La personne finançant l’action de formation (OPCA ou employeur, selon le cas) reçoit les sommes correspondant au nombre de points utilisés. A cet effet, elle doit envoyer à la caisse une attestation indiquant que la formation a bien été suivie et payée.

 

  • Indemniser un passage à temps partiel

Le salarié peut décider d’utiliser son compte pénibilité pour indemniser un passage à temps partiel. Le temps travaillé doit cependant être compris entre 20 % et 80 % de la durée du travail applicable dans l’établissement.

  1. Dix points génèrent un complément de rémunération pour compenser pendant 3 mois un passage à mi-temps.
  2. Les points sont consommés par tranche de 10 points.

Le salarié doit demander la réduction de sa durée de travail à l’employeur selon les mêmes modalités que pour une demande de passage à temps partiel classique et il doit joindre un justificatif des points disponibles.

 

Remarque

L’employeur ne peut refuser la réduction du temps de travail que s’il apporte la preuve de l’impossibilité de réduire le temps de travail compte tenu de l’activité économique de l’entreprise.

 

En cas de différend consécutif à un refus, le salarié peut saisir le conseil des prud'hommes, qui tranchera le litige.

Si l’employeur accepte la réduction de sa durée du travail, il maintient le salaire du salarié. La caisse rembourse ensuite le complément de salaire et les charges afférentes, à condition que l’employeur envoie les justificatifs de ces frais (copie de l’avenant au contrat de travail et justificatifs devant être fixés par arrêté).

Le nombre de jours pris en charge est égal au produit suivant :

  1. (Nombre de points utilisés/10) x 45 /coefficient de la réduction de la durée du travail
  2. Il est arrondi au jour entier le plus proche.
  3. Le coefficient de la durée du travail est apprécié par le rapport de la durée sollicitée à la durée antérieure du travail. Il est arrondi à deux décimales, au centième le plus proche.

 

Exemple

Pour un salarié à temps plein (35h hebdomadaire) souhaitant utiliser 50 points pour passer à mi-temps (17,5 h hebdomadaire), le coefficient de la durée du travail est de 0,5 (17,5 h souhaitées / 35 h de travail habituelles)

Le nombre de jours pris en charge est donc calculé comme suit :

  1. (50 points / 10) x 45 / 0,5 = 450 jours calendaires d’indemnisation
  2. Le salarié bénéficiera d’une indemnisation à hauteur de 50 % de la durée légale du travail (soit à hauteur de 17,5 heures par semaine) pendant 15 mois.
  3. Le montant du complément de rémunération est déterminé en appliquant le coefficient de réduction de la durée du travail à la rémunération qui serait perçue si le salarié ne bénéficiait pas de la réduction du temps de travail.

 

Exemple

Pour un salarié à temps plein, rémunéré 2 000 € par mois, souhaitant utiliser 50 points pour passer à mi-temps (17,5 heures par semaine) pendant 450 jours, le complément de rémunération sera de 1 000 € par mois (2 000 € x 0,5).

 

  • Partir en retraite de manière anticipée

Les droits accumulés sur le compte peuvent également servir au financement d'une majoration de durée d'assurance vieillesse ou d'un départ en retraite avant l'âge légal de départ en retraite de droit commun.

  1. Dix points ouvrent droit à un trimestre de majoration de durée d’assurance retraite.
  2. Les points sont consommés par tranche de 10 points.

La liquidation des points acquis, sous réserve d'un nombre suffisant, peut intervenir à partir de 55 ans.

L'âge légal de départ en retraite normalement applicable au titulaire du compte est abaissé, dans la limite de 8 trimestres.

Les trimestres d'assurance acquis au titre du compte pénibilité sont réputés avoir donné lieu à cotisations pour le droit éventuel à bénéficier d'une retraite anticipée pour carrière longue.

 

En savoir plus sur le Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité (C3P).

Réagissez à cet article

Commentaires (0)

À lire également

18 septembre 2018

Conseils juridique et social

0

Suppression du RSI : quelles conséquences pour les indépenda...

Suppression du RSI : quelles conséquences pour les indépendants ? Cette réforme doit mettre fin aux dysfonctionnements du RSI : erreurs administratives, délais non respectés, piètre réactivit&eac...

18 septembre 2018

Conseils juridique et social

0

Comment se définit l’entreprise solidaire de nos jours ?

Comment se définit l’entreprise solidaire de nos jours ? Créée par la loi Fabius de 2001, la loi du 31 juillet 2014 sur l’économie sociale et solidaire a transformé l’agrément d’...

10 septembre 2018

Conseils juridique et social

0

Quels impacts pour les employés peut avoir le plan RSE ?

Quels impacts pour les employés peut avoir le plan RSE ? L’engagement des salariés est désormais une problématique très importante pour les entreprises. Et si le plan RSE était encore le meilleur ...

10 septembre 2018

Conseils juridique et social

0

Quelles sont les obligations réglementaires de la RSE ?

Quelles sont les obligations réglementaires de la RSE ? En France, la RSE fait l’objet d’une réglementation stricte. En effet, plusieurs textes législatifs encadrent la responsabilité sociale et environne...

Dernières questions

18 septembre 2018

Développement du réseau professionnel

0

Savez-vous bien réseauter ?

Savez-vous comment bien réseauter ? Savez vous optimiser votre stratégie réseaux, obtenir plus de Leads, de nouveaux marchés … JAMAIS SANSMON RESEAU, le premier livre/guide sur le (bon) réseautage.

18 septembre 2018

Développement du réseau professionnel

2

investisseurs

Je recherche des investisseurs pour le développement

Vous avez un nouveau message