Bonjour, je peux vous aider ?
Discutons !

Posez une question

July 4, 2018

Gestion des formalités administratives et outils

Guide du portage salarial pour tout connaître

Guide du portage salarial pour tout connaître

Parmi les aventures les plus risquées, l’auto-entrepreneuriat figure particulièrement. Et il l’est d’autant plus, pour tous ceux qui ambitionnent d’abandonner leur travail dans le but de se consacrer entièrement à la réalisation de leurs projets ou idées. 

Dans ce cas, la solution idéale qui profite généralement à toutes les parties concernées, c’est le portage salarial. Si vous souhaitez avoir toutes les informations utiles sur ce sujet, alors ce guide du portage salarial est fait pour vous.

 

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est une technique de travail qui permet de profiter des avantages liés au développement d’une activité professionnelle indépendante, tout en continuant de bénéficier de la couverture sociale due à un salarié. Celui-ci permet ainsi de lier en quelque sorte les atouts de la liberté de l’entrepreneuriat et du salariat.

Ainsi, le portage salarial désigne le fait pour le futur autoentrepreneur d’accomplir en toute indépendance, un certain nombre de missions pour la société qui l’emploie. Ce faisant, cette entreprise (appelée aussi société de portage) lui fournit tout le matériel dont il a besoin pour apporter des prestations à un client (personne publique ou privée, un particulier), et reçoit en contrepartie les rémunérations découlant des différentes missions.

Le porté quant à lui, perçoit un salaire proportionnel ou équivalent au montant de ses missions, soit généralement, entre 45 et 55% du montant des missions facturées.

 

Les avantages du portage salarial

Ces avantages sont multiples :

  • D’abord, le portage salarial est destiné à tout le monde, consultants, retraités, jeunes diplômés, artistes, etc.
  • Grâce à cette technique, vous pouvez tester votre capacité à entreprendre à votre rythme sans forcément subir les aléas liés à la création d’une entreprise, et ce, en disposant tout aussi d’une certaine autonomie et liberté.
  • Il permet aux entreprises de se procurer les services des experts à moindre coût tout en s’appuyant sur la force de la société de portage.
  • Il vous permet de cumuler les avantages d’une activité en partie indépendante avec ceux relevant du statut de salarié.
  • Ce système permet notamment à l’entrepreneur de tester le marché avant de se lancer, d’évaluer notamment la pertinence, la solidité, la faisabilité et le succès éventuel de son projet ou idée.
  • Les frais de toutes les procédures administratives concernant la gestion des ressources humaines sont supportés par la société de portage (la société client n’a plus qu’à profiter des services et compétences du professionnel en payant juste de simples honoraires), etc.

 

Présenter les coûts et le prix des différentes structures

Le principe du portage salarial est simple et il s’agit d’un système qui profite à toutes les parties. Schématiquement, la société de portage joue en quelque sorte le rôle d’intermédiaire entre les personnes portées (consultant) et les entreprises (client) pour lesquelles elles réalisent des prestations. 

Puis, elle perçoit les honoraires qu’elle reverse aux portées sous forme de salaire, et ce notamment, après avoir déduit les charges sociales ainsi qu’une commission pour les frais de gestion supportés par elle.

En pratique, la rémunération nette dépend de plusieurs éléments : le montant des honoraires (qui dépendent eux aussi du montant du portage salarial conclu avec le client, les charges sociales patronales prélevées d’environ 45% du salaire brut, les charges sociales salariales prélevées d’environ 20% du salaire brut, les frais professionnels déclarés et remboursés, ainsi que les frais de gestion supportés par la société de portage.

En calcul, ça donne ceci :

Montant des honoraires – Frais de gestion = Compte consultant (porté) – Charges patronales = Salaire brut – Charges salariales = Salaire net.

Réagissez à cet article

Commentaires (0)

À lire également

December 2, 2019

Gestion des formalités administratives et outils

0

Site internet et RGPD : les 4 points de vigilance

Que vous possédiez un site e-commerce, un site institutionnel, ou encore simplement un site vitrine, vous devez protéger les données personnelles de vos utilisateurs ou visiteurs. Même si la CNIL a décidé de se mon...

November 7, 2019

Gestion des formalités administratives et outils

0

RGPD : la CNIL simplifie son modèle de registre de traitemen...

L’article 30 du règlement européen impose aux organismes qui traitent régulièrement des données personnelles, la constitution, la tenue et le maintien dans le temps d’un registre des traitements. Outil de pil...

September 18, 2019

Gestion des formalités administratives et outils

0

Quel est le nouveau régime fiscal de la microentreprise ?

Quel est le nouveau régime fiscal de la microentreprise ? Le statut de micro-entrepreneur est réputé pour sa simplicité. Si les principaux inconvénients de ce statut sont la limitation du chiffre d’affai...

September 11, 2019

Gestion des formalités administratives et outils

0

Purge des données : le nouveau  cauchemar des DSI

Purge des données : le nouveau cauchemar des DSI Le RGPD, entré en vigueur en mai 2018, modifie en profondeur les exigences liées à la collecte, l’exploitation et le stockage des données personnelles. En effet, L...

Dernières questions

April 30, 2020

Gestion des formalités administratives et outils

0

masques FFP2

où puis je trouver des masques FFP2

March 4, 2020

Création d'entreprise

0

Sticking to a single domain name

There have been instances where content creators changed their domains name which resulted in a decrease within their ranking on search engines. In efforts to increase search engine ranking what most content creators do is continuously change their domain...

Vous avez un nouveau message