Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Qu'est-ce que la franchise ?

Cette fiche est rédigée par Toute la Franchise.

 

La franchise est un modèle de développement économique reposant sur une idée simple : permettre à des indépendants d'exploiter avec succès sur un territoire donné, un concept qui a fait ses preuves.

La franchise est un système de développement en réseau qui connaît un vrai succès à travers le monde et notamment en France. Ses atouts ? Proposer à des indépendants d'exploiter sous contrat, une activité clé en main, développée et déjà testée par un franchiseur lui aussi indépendant.

La franchise fait partie de la vaste famille du commerce associé qui comprend également la commission affiliation, la licence de marque, la coopérative et le partenariat. Le contrat spécifique de la franchise lie deux entreprises indépendantes. Les co-contractants sont d'un côté le franchiseur et de l'autre côté le franchisé. 

 

  • D'abord un concept

Le franchiseur est à l'origine du concept proposé à l'exploitation. Celui-ci doit être original, rentable et duplicable pour être franchisable. Le concept est testé au préalable par le franchiseur dans le cadre d'une unité pilote pour en vérifier sa rentabilité. Une marque est créée, et un savoir-faire est posé pour permettre le développement du concept à l'identique dans d'autres régions.

Tout ce travail en amont est mené dans un seul but ; assurer la réitération du succès rencontré par le concept sur d'autres secteurs géographiques.

Selon le choix du franchiseur, le développement du concept peut soit être assuré en interne via la création de succursales (l'on parle alors de réseau intégré), soit délégué à des entreprises extérieures (franchisés), qui se chargent de financer la création de nouveaux points de vente dans le respect du concept.

A savoir : Le choix de passer à la franchise répond principalement à l'envie du réseau d'accélérer la cadence de son développement. En effet, au lieu d'attendre d'avoir les moyens de financer la création de nouveaux points de vente sur ses fonds propres, le franchiseur en passant par la franchise délègue à d'autres entreprises indépendantes le soin de financer l'installation de nouveaux points de vente.

 

  • Puis une délégation d'exploitation

Cette délégation d'exploitation est au cœur même du modèle de la franchise. Elle implique que le concept soit suffisamment attractif et rentable, mais aussi que les franchisés suivent le concept à la lettre pour justement réitérer le succès d'origine.

Ce double engagement de part et d'autre, fait l'objet d'un contrat spécifique. Ce contrat pose les droits et devoirs de chacun des co-contractants. Le franchiseur s'engage de son côté à mettre à disposition son concept sur une zone géographique donnée. Il fait bénéficier au franchisé de la notoriété de son enseigne, d'un savoir-faire unique et différenciant, d'une formation initiale et d'un accompagnement du franchisé au quotidien (avant le lancement du point de vente, pendant et après). En contrepartie de ces engagements, le franchisé s'engage lui aussi à s'acquitter d'un droit d'entrée et de redevances périodiques de fonctionnement. 

 

 

En savoir plus.

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Pourquoi ai-je un jour créé des jeux de société...

Pour répondre à ces problématiques : On m’accordait de moins en moins de temps pour former. Il fallait aller de plus en plus vite. Les apports vus en formation n’étaient pas suivi sur le terrain au quotidien. Je cherchais un « truc » pour asseoir le plus rapidement possible des premiers réflexes.  Je créais une équipe de formateurs débutants et je souhaitais qu’ils puissent s’appuyer sur un outil efficace, leur permettant de faire « prendre la mayonnaise » systématiquement,  en d’autres mots leurs permettant d’emmener inéluctablement leurs stagiaires vers une démarche constructive.  J’ai beaucoup de mal à tenir plus de 5 minutes dans une intervention descendante (sauf si l’orateur est très bon et le sujet passionnant).  Et c’est ainsi que l’aventure des jeux de société en entreprises a commencé.  Les jeux LudhaBreizh sont construits pour lever des points de blocage de thématiques opérationnelles (communication, relation client, vente, management, conduite du changement) dans les entreprises et chez leurs collaborateurs. C’est pourquoi sur la thématique de vente, notre premier jeu a tout naturellement porté sur la réponse à l’objection. Sur la thématique de la réclamation, nous avons choisis de traiter « comment faire tomber la montée d’adrénaline de l’autre », point trop souvent oublié et pourtant essentiel. La mécanique du jeu crée alors un mouvement, les joueurs s’emparent de la partie et s’engagent pleinement ! Le jeu fait tomber les défenses. Rappelez vous quand petits nous disions « et on aurait dit que j’étais pas mort ». Dans le jeu tout est possible, fluide et joyeux ! Chaque joueur expérimente librement et ensemble ils produisent, créent en adhérant naturellement à la démarche. Et hop ! Plus de blocage ! La cerise sur le gâteau, le jeu génère de l’enthousiasme ! Si vous souhaitez créer un appel d’air énergisant dans votre entreprise, faites jouez vos équipes ! Pour découvrir le témoignage de Catherine, manager de banque ayant vécu une conduite de changement par le jeu https://ludhabreizh.fr/2016/11/29/le-conduite-de-changement-par-le-jeu/ Pour découvrir notre premier jeu et évaluer ainsi le potentiel de nos jeux tels que nous les créons https://ludhabreizh.fr/2017/08/22/ils-ne-sont-pas-tous-daccord-avec-moi/ Chaque jour nous sommes époustouflés de l'impact de nos jeux. Rejoignez vite la tribu de ceux qui innovent par le jeu !

Quelles réglementations et solutions pour la re...

Cette fiche a été rédigée par Elior Entreprises. Tout employeur qu’il soit TPE, PME ou grande entreprise a pour obligation de proposer une solution pour la restauration de ses salariés. Déjeuner dans les locaux affectés au travail est interdit par le Code du TravailPour des raisons d’hygiène, le Code du Travail, à son article R 4228-19, interdit aux travailleurs la prise de repas dans les locaux affectés au travail.En cas de non respect de cette obligation, l’entreprise s’expose à un procès verbal de l’inspection du travail.En fonction du nombre de personnes désirant prendre leur repas sur leur lieu de travail, l’employeur doit proposer un endroit à cet effet :Pour plus de 25 personnes : obligation de proposer local dédié avec sièges, tables, robinet d’eau potable, moyen de conserver les aliments et de les réchauffer (article R. 4228-22).Pour moins de 25 personnes : proposer un emplacement pour les prises de repas. Il doit également veiller au respect des conditions d’hygiène et de sécurité (article R 4228-23). L’autorisation de l’inspecteur du travail et l’avis du médecin du travail sont nécessaires. Choisir parmi les différentes solutions de restaurationIl existe différents moyens de répondre à cette obligation :Service restauration d’entreprise via l’accès à un restaurant d’entreprise dans des locaux internes ou externes à l’entreprise.Local aménagé au sein de l’entreprise pour que les salariés prennent leur repas dans de bonnes conditions.Restauration ou Distribution Automatique mettant à disposition des salariés des produits alimentaires conditionnés, stockés dans des appareils de distribution.Le choix de l’une ou l’autre des solutions est soumis à l’accord du CHSCT ou des délégués du personnel. A noter : beaucoup d’entreprises font le choix de proposer des titres restaurants mais cela ne les délivre pas de l’obligation de mettre à disposition un local ou un emplacement dédié. A contrario, le choix d’accéder à un restaurant d’entreprise dispense de cette obligation. Pour en savoir plus sur la restauration d’entreprisePour savoir si une TPE ou PME peut accéder à un Restaurant d'Entreprise, rendez-vous ici.

Pourquoi dupliquer son concept en franchise ?

Cette fiche est rédigée par Toute la Franchise.   La duplication d'un concept en franchise permet à un franchiseur de passer à la vitesse supérieure pour imposer rapidement sa marque au plus près de la clientèle. L'effort de financement pour la création des points de vente est pris en charge par les franchisés indépendants.   Une entreprise qui a testé une bonne idée de business sur le terrain a le choix pour se développer entre deux options : créer elle-même des succursales en finançant chaque nouvelle implantation au gré de ses liquidités (commerce intégré) ou déléguer la création des nouveaux points de vente de sa marque à des indépendants sous contrat en optant pour la franchise, la commission affiliation, la concession, la coopérative ou encore le partenariat (commerce associé). Si l'entreprise souhaite en passer par une des formules du commerce associé, et notamment la franchise, elle devra au préalable formaliser son concept et vérifier qu'il est duplicable.     La duplication, un effort de formalisation La duplication d'un concept de franchise nécessite un vrai travail de formalisation. Pour qu'un concept soit duplicable en effet, il faut qu'il satisfasse à tout un ensemble d'obligations parmi lesquelles : La rentabilité : Le concept doit prouver qu'il répond à un besoin bien identifié. Il doit assurer une  rentabilité moyenne à un candidat moyen. L'originalité : Le concept doit se différencier de la concurrence. Il doit amener de la valeur ajoutée au franchisé. L'opérabilité : Le concept doit être transposable dans une autre région. Il doit pouvoir être exploité par un candidat moyen. L'évolutivité : Le concept doit pouvoir évoluer au fil des années. Ses caractéristiques ne doivent pas être figées.   Pour réunir toutes ces obligations, le savoir-faire doit être formalisé et normalisé (manuel opérationnel). Le profil type du franchisé doit également être déterminé ainsi que les caractéristiques des emplacements recherchés, les besoins financiers de chaque franchisé. Le point d'équilibre financier du réseau est chiffré pour permettre au franchiseur de pouvoir financer les formations des franchisés, l'animation du réseau, le développement d'outils de veille juridique, la R&D, etc.   Le franchisage, un effet booster Le passage par la franchise permet à un franchiseur d'accélérer son développement. En effet, au lieu d'attendre d'avoir les moyens financiers et humains pour créer un nouveau point de vente en propre, la franchise lui permet de déléguer à un indépendant le soin de financer et d'exploiter son idée sur un territoire donné. La marque gagne ainsi plus rapidement en notoriété. Le maillage au plus près des consommateurs multiplie les occasions de ventes et les occurrences de visibilité. A cela s'ajoute un autre effet booster : l'effet réseau ! Selon le principe que l'union fait la force, le développement en réseau permet en effet au franchiseur de disposer d'une force de frappe plus importante face à ses fournisseurs (centrale d'achat) et face à ses concurrents (communication, développement d'outils marketing puissants, etc).    En savoir plus.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

Entreprise : Caution solidaire et régime matrimonial.

Lors de la souscription d’un crédit, y compris de trésorerie, il est  n’est pas rare que votre (vos) banquiers souhaitent votre caution solidaire en terme de garanties.

0

Lire la suite

Entreprise de maçonnerie générale à Mardeuil

L’entreprise MONTERIO JOSE se spécialise dans tous les travaux de maçonnerie générale, de rénovation immobilière et de ravalement. Ses zones d’int

0

Lire la suite

Dernières questions

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

2

Répondre

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

0

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté