Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Puis je cumuler ma retraite avec des revenus d’activité ?

Cette fiche a été rédigée par NB Gestion Retraite.

 

Que vous soyez retraité ou en activité vous pouvez poursuivre ou reprendre une activité professionnelle rémunérée (salariée ou non salariée) tout en percevant vos pensions de retraite. Vous devez néanmoins répondre à certaines conditions.

 

  • Quelles sont les conditions à remplir ?
  1. Vous devez avoir demandé le bénéfice de toutes vos retraites* : de base et complémentaires, tous régimes confondus, françaises et étrangères
  2. Vous devez avoir l’âge légal de départ à la retraite (entre 60 et 62 ans en fonction de votre année de naissance – tableau en annexe) et la durée d’assurance requise pour pourvoir bénéficier du taux plein ou avoir l’âge du taux plein automatique sans condition de durée d’assurance

*Il existe une dérogation pour certaines professions libérales  pour lesquelles l’âge minimal pour percevoir une pension de retraite complémentaire sans décote est plus élevé que l’âge légal. Si c’est votre cas, vous pouvez attendre d’avoir atteint l’âge minimal requis pour demander le bénéficier des retraites complémentaires sans décote. Les cotisations versées depuis la date de liquidation des autres pensions ne seront pas productives de droits retraites  additionnels.

 

  • Quelles sont les modalités du cumul ?

Vous ne serez pas limité dans les rémunérations perçues si les conditions sont remplies.

Vous serez limité dans les rémunérations perçues si les conditions ne sont pas remplies.

 

Dans ce dernier cas :

  1. Pour les salariés : Si vous reprenez une activité chez l’ancien employeur, vous devez respecter un délai de carence de 6 mois. D’autre part, le total de vos revenus (pensions + retraites) ne doit pas être supérieur à la moyenne mensuelle des 3 derniers salaires ou 1,6  fois le SMIC si ce montant est plus avantageux.
  2. Pour les non-salariés : les revenus d’activité doivent être inférieurs au montant du plafond de la Sécurité Sociale (38040 euros en 2015)

Si vos revenus dépassent le plafond,  vos pensions seront écrêtées du montant du dépassement.

En cas de cumul emploi et de retraite anticipée pour carrière longue, le cumul est limité jusqu'à l'âge légal applicable à sa génération. Il faut par ailleurs respecter un délai de six mois pour travailler de nouveau chez son dernier employeur. Une fois l'âge légal atteint, le cumul pensions et nouveaux salaires remplit alors toutes les conditions pour devenir intégral.

 

  • Quelles sont les modalités à accomplir ?
  1. Sauf dérogations* vous devez cesser votre activité initiale avant d’en reprendre une nouvelle  même si la nouvelle activité n’est autre que la poursuite de la première: rupture de contrat de travail si vous êtes salarié, radiation du Registre du Commerce et de Sociétés ou cessation d’activité  du chef d’entreprise délivrée par la chambre des métiers pour les activités non salariées donnant lieu à affiliation au régime général
  2. Vous devez avertir vos caisses de retraite de votre reprise d’activité

*Vous n’êtes toutefois pas obligé d’interrompre : des activités artistiques, littéraires, scientifiques, juridictionnelles, des participations en tant que jury de concours publics, des activités d'hébergement en milieu rural (gîte rural, chambre d'hôtes...), des activités d'élu local, des activités non salariées (si le régime de retraite de base correspondant prévoit que l'activité peut être poursuivie).

 

  • Quelles conséquences sur vos rémunérations de fin de carrière ?

Pour toute liquidation des pensions de retraite à compter du 01/01/2015 l’activité reprise ou poursuivie, quelle que soit le régime dont elle relève donne lieu à cotisations mais ne vous rapporteront plus aucun droits retraite additionnels. En d’autres termes, les cotisations sont versées à fonds perdus.

 

Référence :

  1. Loi du 20/01/2014 réformant les retraites
  2. Circulaire AGIRC-ARRCO du 08/04/2015

 

 

Le conseil expert :

Le cumul emploi retraite : un outil d’optimisation de rémunération

 

Le dispositif du cumul emploi retraite peut être beaucoup plus avantageux que celui de la surcote malgré les cotisations à fonds perdus.

Il permet également en fonction de votre année de naissance de figer votre situation retraite et d’éviter des réformes qui pourraient s’avérer défavorables.

Aussi, si vous avez l’âge légal sans avoir le nombre de trimestres requis pour l’obtention du taux plein,  il est  judicieux d’arbitrer parallèlement  l’intérêt d’un rachat de trimestre(s).

Le cumul emploi retraite permettant de dégager des gains en capital, d’autres paramètres comme le poids de la fiscalité doivent également être pris en considération dans les arbitrages.

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Comment savoir si son contrat santé collectif o...

Cette fiche a été rédigée par Humanis. À partir du 1er janvier 2016, tous les employeurs de salariés relevant du code du travail doivent proposer à leurs salariés une assurance complémentaire frais de santé obligatoire. Ce contrat collectif devra obligatoirement assurer une couverture minimale de garanties, appelée panier de soins et être conforme aux exigences du contrat responsable afin de bénéficier d’avantages fiscaux et sociaux. Mais qu’est-ce que le contrat responsable ? Comment savoir si son contrat santé collectif obligatoire est en conformité ? Le contrat responsable et solidaire : définitionUn contrat est dit solidaire lorsqu’il n’y a pas de sélection médicale à la souscription  et lorsque les cotisations ne sont pas fixées en fonction de l’état de santé de la personne assurable.Le contrat responsable a été créé en 2006, puis complété grâce à un nouveau cahier des charges en 2014. Le contrat responsable fixe un cadre réglementaire aux complémentaires frais de  santé. Ses objectifs ?  Limiter la hausse des tarifs des actes médicaux, maîtriser la prise en charge des dépenses de santé et responsabiliser les assurés. Il comporte également un certain nombre d’avantages pour l’employeur et ses salariésLire aussi : Le contrat santé responsable en infographie Le panier de soins minimum et le contrat responsableLe contrat santé collectif et responsable prend obligatoirement en charge un panier de soins minimum. Ce panier de soins inclut plusieurs catégories de dépenses. Bien que ce panier de soins de suffise pas à déterminer si votre contrat collectif est bien conforme à la nouvelle règlementation, il peut être un indicateur intéressant. En outre, le contrat responsable doit respecter les règles des contrats responsables qui prévoient aussi des minima de prise en charge et des plafonds : Le ticket modérateur : L’intégralité de la prise en charge du ticket modérateur doit être prise en charge pour tous les actes à l’exclusion des médicaments dont le service médical rendu est considéré comme faible ou modéré,  l’homéopathie et les cures thermales.Les frais d'optique : Le panier de soins comprend les équipements d’optiques de manière forfaitaire et pour une durée de deux ans (ou pour un an pour les mineurs ou en cas d’évolution de la vue). Des forfaits minimums de garanties varient en fonction du panier de soins et les maxima sont déterminés par le contrat responsable.  Dans le cadre d’un contrat responsable, les plafonds de remboursement varient en fonction du degré de correction de la vue.  Pour en savoir plus, cliquez ici.Les frais dentaires : Dans le cadre du panier de soins, la prise en charge des soins dentaires prothétiques et l’orthopédie dentofaciale doit être à hauteur d’au moins 125% des tarifs de base de remboursement de la Sécurité sociale.Dans le cadre du contrat responsable, une liberté est laissée à l’entreprise quant à la prise en charge ou non  des frais dentaires.Le forfait journalier hospitalier : Le panier de soins et le contrat responsable prévoient la prise en charge du forfait journalier  hospitalier sans limitation de durée, sauf lorsque celui-ci est facturé par des établissements médico-sociaux.Les dépassements d'honoraires : Les dépassements d’honoraires sont pris en charge sans limitation dans le cadre du contrat responsable si le médecin a signé le Contrat d’Accès aux Soins (CAS), dans la limite toutefois de la garantie prévue au contrat. Si le médecin n’est pas signataire du CAS, les remboursements de ses dépassements d’honoraires sont plafonnés à 100%  du tarif de la Sécurité sociale pour 2017(ce montant est fixé à 125% pour les soins délivrés en 2015 et en 2016) ou à un montant inférieur à 20% de celui de la prise en charge des médecins adhérents au CAS. Les avantages du contrat responsable et solidaire pour l'entrepriseLe contrat responsable permet à l’entreprise d’avoir un taux réduit (7% au lieu de 14%) pour la taxe spéciale sur les conventions d’assurance La cotisation salariale est déductible du revenu imposable du salarié (dans la limite d’un certain plafond) et les contributions patronales sont exclues, sous plafond de l’assiette des cotisations sociales.Lire aussi : Contrat responsable : avantages et limitesPour en savoir plus : Humanis vous accompagne dans la mise en place d’un contrat collectif obligatoire 100% conforme aux exigences réglementaires. Découvrez les offres Humanis Safe 100% libre et 100% responsable.Humanis accompagne aussi les chefs d’entreprise dans la mise en place de leur couverture santé. Découvrez l’offre Humanis Safe Pro. 

Quel formalisme respecter pour le contrat de tr...

Cette fiche vous est proposée par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables.   Le contrat de travail doit respecter plusieurs obligations réglementaires afin d'être considéré comme valable. Voici les principales.   Langue du contrat Il faut impérativement rédiger le contrat en français ; si le salarié est étranger, une traduction du contrat est rédigée, à la demande du salarié, dans la langue de ce dernier. Les deux textes font également foi en justice. En cas de discordance entre les deux textes, seul le texte rédigé dans la langue du salarié étranger peut être invoqué contre ce dernier.   Signature du contrat Le contrat, une fois établi, doit être signé ; il est important de vérifier que le salarié a restitué un exemplaire du contrat signé ; en pratique, il est conseillé d’établir trois contrats de travail : un pour le salarié, un pour l’employeur et un pour le cabinet comptable.   Remarque S’il s’agit d’un CDD, un exemplaire du contrat doit être transmis au salarié au plus tard dans les 2 jours ouvrables suivant l'embauche (le jour de l'embauche ne compte pas, ni le dimanche). Sa transmission tardive entraîne la requalification du CDD en CDI. En pratique, il est conseillé de faire signer le contrat avant le début du travail.   Spécicités en cas d'embauche d'un mineur Si le contrat est conclu avec un salarié mineur de moins de 18 ans, non émancipé, l’employeur doit s’assurer que le représentant légal du mineur l’a autorisé à s’engager. En pratique, soit le mineur présentera l’autorisation écrite de son représentant légal pour contracter, soit le représentant légal viendra directement signer le contrat de travail conjointement avec le salarié.   En savoir plus sur le préambule du contrat de travail.

Lettre de licenciement : par qui peut-elle être...

Cette fiche vous est proposée par Wolters Kluwer.   C'est à l'employeur qu'il revient en principe de signer la lettre de licenciement. Il peut néanmoins déléguer ce pouvoir à une autre personne appartenant à l'entreprise.   Quel est le signataire de principe ? Pour être régulière, la lettre de licenciement doit nécessairement être signée [Cass. soc., 29 juin 1999, n° 97-42.208], en principe par l’employeur [C. trav., art. L. 1232-6]. Si le licenciement est notifié par une personne non habilitée à le faire, il est privé de cause réelle et sérieuse [Cass. soc., 30 sept. 2010, n° 09-40.114]. À noter que la lettre de licenciement doit être signée de façon manuscrite. La signature ne doit pas être numérisée, c’est-à-dire scannérisée et apposée sur la lettre par une autre personne que l’employeur ou son représentant. Dans ce cas également, la procédure est irrégulière (et le salarié doit être indemnisé à ce titre), mais le licenciement n’est pas privé de cause réelle et sérieuse [Cass. soc., 17 mai 2006, n° 04-46.706].   A qui l'employeur peut-il déléguer ce rôle ? La lettre de licenciement peut être signée par une personne de l’entreprise ayant reçu pouvoir de le faire par l’employeur.   > Forme de la délégation. La délégation de pouvoir n’a pas besoin d’être écrite dès lors que le représentant de l’employeur agit effectivement au nom de l’entreprise dans laquelle il exerce [Cass. soc., 18 nov. 2003, n° 01-43.608 ; Cass. soc., 6 juill. 2004, n° 02-43.322]. Par exemple, le pouvoir reconnu au directeur salarié du comité d’établissement de représenter l’employeur dans toutes les actions liées à la gestion des ressources humaines emporte celui de licencier un salarié de ce comité au nom de l’employeur [Cass. soc., 29 sept. 2010, n° 09-42.296]. De même, le président d’une société par actions simplifiées (SAS) ou le directeur général peut déléguer le pouvoir de licencier à un DRH, aucun formalisme particulier n’étant requis : ainsi une délégation statutaire écrite et régulièrement publiée au registre du commerce et des sociétés n’est pas nécessaire [Cass. ch. mixte,19 oct. 2010, n° 10-10.095].   À NOTER Même en cas de dépassement de pouvoir par le mandataire, la société peut toujours ratifier, même tacitement, la décision de licencier a posteriori, par exemple en soutenant le bien-fondé du licenciement devant la justice [Cass. ch. mixte, 19 nov. 2010, n° 10-30.215].   > Délégation tacite. Outre le fait que la délégation de pouvoir n’a pas nécessairement à être écrite, la Cour de cassation admet également qu’elle puisse être tacite et se déduire des fonctions du salarié qui conduit la procédure de licenciement. De fait, certaines personnes sont considérées comme délégataires du pouvoir de licencier. Tel est le cas du directeur général [Cass. soc., 26 janv. 2011, n° 08-43.475] ou d’une personne exerçant des fonctions de DRH, y compris au sein d’une SAS [Cass. ch. mixte, 19 nov. 2010, n° 10-10.095].   REMARQUE La procédure est régulière lorsque la lettre de rupture est signée pour ordre (mention « po ») au nom du DRH [Cass. soc., 10 nov. 2009, n° 08-41.076]. Attention néanmoins que cela ne confère pas un caractère vexatoire au licenciement [Cass. soc., 28 oct. 2002, n° 00-44.548 ; en l’occurrence, la lettre avait été signée pour ordre par une secrétaire subordonnée hiérarchiquement à la salariée licenciée].   > Personne appartenant à l’entreprise. Si la lettre de licenciement est signée par une personne étrangère à l’entreprise, le licenciement est sans cause réelle et sérieuse. Par exemple, l’employeur ne peut donc pas donner mandat à un cabinet extérieur d’experts-comptables pour notifier le licenciement [Cass. soc., 26 avr. 2006, n° 04-42.860]. En revanche, le DRH d’une société-mère n’est pas considéré comme une personne étrangère aux filiales, celui-ci étant étroitement associé à la gestion de la carrière des salariés de ces filiales. Il peut donc recevoir mandat pour licencier au sein de celles-ci [Cass. soc., 23 sept. 2009, n° 07-44.200].   À NOTER Lorsque le licenciement fait suite à une procédure collective, la lettre peut être signée par l’administrateur judiciaire.   Un intérimaire peut-il signer la lettre ? Un salarié en mission d’intérim peut se voir déléguer le pouvoir de licencer. La Cour de cassation considère qu’un intérimaire chargé d’assister et de conseiller le DRH ainsi que d’assurer son remplacement éventuel n’est pas une personne étrangère à l’entreprise au sein de laquelle il effectue sa mission, peu importe qu’il ne soit pas lié à celle-ci par un contrat de travail. Il peut donc, le cas échéant, signer les lettres de licenciement [Cass. soc., 2 mars 2011, n° 09-67.237].

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

UN PROFESSIONNEL DE LA TOITURE A VOTRE SERVICE A ROUSSINES (36) !

L’entreprise Chauvain Fréderic est une référence dans le domaine des travaux de toitures. Assurant la pose et la réparation de vos couvertures, elle est sollicit&eacu

0

Lire la suite

Les ETS FERRET, spécialistes des travaux paysagers à Villefontaine

Situés à Villefontaine, les ETS FERRET sont spécialisés dans les travaux d’entretien d’espaces verts et de démoussage de toiture. Nous sommes une entrepr

0

Lire la suite

Dernières questions

Bonjour, j'aimerais bien avoir quelques tips concernant le SEO, je souhaiterai mieux comprendre comment obtenir des bons backlinks, et j'aimerais bien savoir qu'est-ce qu'un bon backlink. Merci !

0

Répondre

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté