Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Publier une annonce légale

De nombreuses formalités administratives concernant les entreprises passent par l’obligation de publier une annonce dans un Journal d’Annonces Légales, les fameux JAL. Cette rubrique va vous permettre d’en savoir plus sur les démarches à accomplir en vue de cette publication.

 

Annonce légale : définition

 

Une annonce légale est un texte qui parait dans un journal habilité au sein d’un département (au sens géographique du terme).

Le premier intérêt est simple : annoncer qu’une société a réalisé une formalité légale. Pour cela, le texte contient des mentions obligatoires selon le type d’annonce. Le second intérêt réside dans le fait d’informer les tiers de la vie de l’entreprise en question.

 

Qui est concerné par la publication d’annonce légale ?

 

Ce sont les sociétés commerciales qui sont soumises à l’obligation de publicité légale. Il s’agit des EURL et SARL, SASU et SAS, SA, SCI, etc. Ces entreprises doivent donc publier tous les évènements juridiques au cours de leur existence allant de l’avis de constitution de la société à sa radiation en passant par le transfert de siège social et les autres modifications statutaires.

Toutefois, il existe quelques exceptions. Par exemple, un GIE n’est pas tenu de publier sa création dans un JAL.

C’est au représentant légal de la société ou à son dirigeant que revient la tâche, celle de faire la publication.

 

Quand faut-il publier l’annonce légale ?

 

La loi n’impose pas de délai pour la publication d’une annonce légale pour une création d'entreprise. Cependant comme la publication revêt d’un caractère légal, mieux vaut ne pas tarder.

Si la publicité concerne une modification, l’annonce légale doit paraitre dans un délai de 1 mois après la date de tenue de l’assemblée générale.

 

Où publier les annonces légales ?

 

La publication d’une annonce légale doit être faite dans un journal habilité du département du siège social de la société. À cet effet, il existe deux types de supports permettant cette publication.

 

Les journaux d’annonces légales

Ce sont les journaux qui sont autorisés à faire paraitre les informations juridiques des entreprises. Ces supports peuvent être des quotidiens ou des hebdomadaires. Sachez que des listes des journaux d’annonces légales sont disponibles pour chaque département.

Ne pas confondre journal d’annonces légales et journaux officiels qui sont le BODACC (Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales) pour les sociétés immatriculées au Registre du Commerce et le BALO (Bulletin des annonces légales obligatoires) réservé aux entreprises qui sont cotées à la Bourse.

 

Les mentions obligatoires d’une annonce légale

Comme l’avis de constitution d’une société est la première annonce légale à publier, il importe de définir ses mentions légales qui sont :

  • La dénomination sociale
  • Le sigle (le cas échéant)
  • La forme juridique
  • Le capital social
  • L’adresse du siège social
  • L’objet social
  • La durée pour laquelle la société a été constituée
  • Les informations (nom, prénom, adresse) sur les dirigeants et toutes personnes pouvant engager la société
  • Numéro d’immatriculation et Registre du commerce et des sociétés auprès duquel la société est (ou sera) immatriculée

Pour les sociétés anonymes : date du conseil d’administration, identité des administrateurs, du président du CA et date de signature des statuts (cas des sociétés anonymes)

Pour les sociétés par actions, il y a aussi :

  • La mention de l’agrément ou de l’inaliénabilité des actions
  • Les conditions d’admission aux assemblées d’actionnaires et d’exercice du droit de vote.
  • Éventuellement, les coordonnées du commissaire aux comptes titulaire et du suppléant

Sachez que les journaux d’annonces légales préétablissent des formats d’annonces légales suivant le type d’évènement. Il suffit de remplir le formulaire dédié avec les informations demandées.

 

Combien coute une publication d’annonce légale ?

Cela dépend des critères suivants :

  • La longueur du texte
  • Le tarif à la ligne
  • La nature de l’annonce
  • Le département du siège de la société

C’est le Ministère de la Culture et de la Communication qui fixe le tarif à la ligne (entre 4 et 6 € HT). Chaque prestataire y ajoutera d’éventuels frais de traitement ou d’envoi de documents.

Prévoyez au minimum 100 € et jusqu’à 200 € pour diffuser une annonce légale, quelle que soit sa nature. Il importe toutefois de faire un comparatif avant de choisir le support approprié. Des services en ligne proposent également une publication rapide à des tarifs attractifs.

Enfin, préférez des annonces courtes et bien structurées en respectant les abréviations.

 

Quand l’annonce légale paraitra-t-elle ?

En général, l’annonce est publiée le lendemain ou au plus tard 5 jours après la demande. Mais cela dépend du journal d’annonces légales.

 

À noter

Pour prouver la publication d’une annonce légale, le journal d’annonces légales délivre une attestation de parution. Dans le cas d’un avis de constitution d’une société, l’attestation doit être remise au Greffe du Tribunal de Commerce pour compléter les formalités administratives. Ce document s’accompagne d’un exemplaire du journal d’annonces légales dans lequel est publié l’avis de constitution.

Attention, en cas d’erreurs sur la rédaction d’une annonce légale, celle-ci revêt un caractère nul. Il faudra donc republier l’annonce corrigée par le biais d’un avis rectificatif. Cependant, l’annonce rectificative se facture comme une annonce légale. Il convient donc de bien vérifier toutes les informations avant de valider la demande de publication.

Partager cet article !

Réagir à cet article

Entrepreneur

Icon Utilisateur

20/07/2017

Mathieu George

Mots clés : Annonce légale annonce legale pas cher

Ces articles pourraient vous intéresser

10 Conseils pour créer son entreprise.

Vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise mais 1 milliard de questions vous viennent en tête. Par où commencer, que faire, comment structurer mon projet ? Nous vous proposons un guide 100 conseils pour créer son entreprise, qui vous aidera dans votre projet de création. De la réflexion à la mise en œuvre de votre projet ne laissez pas de place au hasard. Voici nos 10 premiers conseils :Quittez votre Job et créez votre entreprisePensez au portage salarial, qui est une alternative intéressanteVous pouvez créer une entreprise avec votre conjointBénéficiez d’aides, surtout si vous êtes chômeursPrenez Contact avec des business AngelsOrientez-vous vers les pépinières d’entrepriseN’oubliez pas de protéger votre capital en choisissant le bon statut juridiqueRédigez un Business planRéalisez une étude de marchéSavoir s’il faut faire appel à un expert-comptable Quoi qu’il en soit, créer une entreprise n’est pas chose facile. Prenez bien le temps de penser au moindre détail de votre projet même si celui-ci sera amené à évoluer à mesure du temps. Il est important de rester positif dans les bons comme les mauvais moments en gardant à l’esprit 3 notions- Il est important de se forger des compétences clés en vous appuyant sur les domaines de compétences que vous maitrisez déjà- Suivez votre passion, elle aura un effet démultipliant sur votre positive attitude et motivation en prenant du plaisir à travailler- Restez proactif en trouvant en permanence des solutions à vos problèmes en les regardant sous différents angles et par moment, il vous arrivera de faire des pivots voir même de trouver de nouvelles idées de pojet.

Les 6 bonnes raisons d'externaliser ses tâches ...

L’externalisation (ou « Outsourcing ») consiste à confier une partie de ses activités à un prestataire extérieur afin d’éviter d’en assurer la charge en interne.Souvent perçue comme une menace, l’externalisation représente pourtant l’opportunité pour votre organisation de recentrer ses axes stratégiques sur son cœur de métier, un gain considérable qui pourrait à long terme assurer la réussite de vos objectifs. Choix hautement stratégique, l’externalisation nécessite cependant une main experte et ainsi de faire appel à des entreprises dont le cœur de métier est d’accompagner et de guider les entreprises tout en leur proposant des solutions pertinentes adaptées à leurs besoins.L’un des choix les plus judicieux consiste en l’externalisation des activités dites de « Back-Office » soit administratives, financières et juridiques. L’idée de cet article est de mettre en relief les 6 bonnes raisons pouvant pousser un acteur à envisager l’externalisation de ses activités de Back-Office. Cette analyse s’appuie sur l’expertise que les équipes de YourBO ont développé auprès d’une soixantaine de clients depuis plus de 4 ans.Se recentrer sur son cœur de métier, sur le « Business Development »Créer et développer un business est une activité à temps plein. Développer l’offre, chercher de nouveaux clients, communiquer, développer des partenariats, recruter, former… autant d’activités essentielles et critiques qui nécessitent un investissement plein du dirigeant.La lourdeur des contraintes administratives et financières françaises génère de nombreuses tâches à faible valeur ajoutée qui consomment un temps non négligeable pour le dirigeant. L’externalisation libère le dirigeant de ces tâches chronophages et lui permet de se concentrer sur la création de valeur en développant son activité.Générer un ROI (« Return On Investment ») considérableFace à une proposition d’externalisation chiffrée, de nombreux dirigeants sont frileux : pourquoi payer des services complémentaires qui peuvent partiellement être assumés par le dirigeant ?Cette vision à court terme est cependant biaisée et handicapante à moyen terme. Le coût inhérent à l’externalisation se transforme en investissement rentable grâce au temps à haute valeur ajoutée qu’elle dégage pour le dirigeant. De nombreux centres de coûts sont souvent négligés par les dirigeants : salaire de la personne en charge des fonctions administrative et financières, temps de formation, opportunités de business manquées…De plus, le recrutement d’une personne dédiée à ces fonctions est souvent bien plus coûteux que le coût d’une externalisation (le RAF d’une PME a en moyenne un salaire brut de 5417 euros par mois, soit un coût mensuel d’environ 7600 euros selon Michael Page).Un interlocuteur unique avec des limites : l’expert-comptableLe seul interlocuteur vers lequel se tournent les TPE et PME est souvent l’expert-comptable.Cependant, celui-ci ne répond pas pleinement aux attentes des dirigeants. Leur vision étant centrée sur la comptabilité et le contrôle des opérations, elle pourrait handicaper un entrepreneur voulant une vision dynamique et évolutive de son projet. Aujourd’hui, quelques sociétés sont spécialisées dans l’externalisation et peuvent vous proposer des services intégrés et adaptés à vos exigences métiers.Maîtriser son budget et la durée avec des prestations forfaitiséesLa gestion en interne expose au risque d’y consacrer un temps considérable, incompressible et difficile à appréhender qui pourra fluctuer fortement dans le temps et impacter considérablement l’agenda du dirigeant. Certains acteurs proposent des prestations « à la carte » facturées au forfait avec un engagement de résultat. Vous avez alors la garantie de la bonne réalisation de la prestation dans un temps imparti et avec un budget maîtrisé et connu à l’avance. Vous ne supportez plus les risques inhérents à cette prestation.Assurer la flexibilité et la continuité des activités Lors d’une gestion en interne, deux choix se posent :Si le dirigeant gère ces fonctions, son agenda est impacté par le cadre strict des obligations administratives, sociales et fiscales ;Si le dirigeant emploie un salarié pour gérer ces fonctions, il s’expose au risque de l’absentéisme, du recrutement, du remplacement, de la formation…L’externalisation garantit une continuité de services indépendant des aléas de la vie de l’entreprise.Bénéficier d’une expertise sur des questions hautement sensiblesLa prise en charge en interne des fonctions Back-office se heurte à un problème considérable : le manque d’expertise.Les fonctions comptables, ressources humaines, paies, juridiques et administratives sont très encadrées par un cadre législatif contraignant. Des erreurs peuvent avoir des conséquences considérables : amendes, pénalités, redressements social ou fiscal, responsabilité pénale…Les dirigeants disposent rarement des champs de compétences nécessaires à la gestion de l’ensemble de ces fonctions et s’exposent à des risques. L’externalisation garantit un service de qualité respectant les normes et le cadre législatif et fiscal, offre du conseil au dirigeant et protège l’entreprise en termes de responsabilité.

Se lancer sur Internet ... ou pas ?

Cette fiche est rédigée par le Groupe la Poste.   Se lancer sur internet...ou pas ? C'est effectivement un vrai dilemne pour nombre de PME. Sur le fond, pas de doute, internet est un canal de communication et de commercialisation incontournable. Mais... des questions clés demeurent : est-ce adapté à mon entreprise ? est-ce compliqué ? est-ce rentable ? comment dois-je m'y prendre ? ...   705 PME ont répondu à ces questions et permettent de tirer la tendance 2014 de l'eCommerce vu par les PME. Comme chaque année, Le Groupe La Poste et Rakuten PriceMinister vous présente le Baromètre eCommerce des petites entreprises.   Saviez-vous, par exemple, que : 58% des PME sont présentes sur internet ; 33% des PME ont fait leur site elles-mêmes ; 36% des PME qui ont un site marchand on fait des ventes à l'étranger via leur site...   Et beaucoup d'autres enseignements que vous pouvez retrouver ici

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

UN PROFESSIONNEL DE LA TOITURE A VOTRE SERVICE A ROUSSINES (36) !

L’entreprise Chauvain Fréderic est une référence dans le domaine des travaux de toitures. Assurant la pose et la réparation de vos couvertures, elle est sollicit&eacu

0

Lire la suite

Les ETS FERRET, spécialistes des travaux paysagers à Villefontaine

Situés à Villefontaine, les ETS FERRET sont spécialisés dans les travaux d’entretien d’espaces verts et de démoussage de toiture. Nous sommes une entrepr

0

Lire la suite

Dernières questions

Bonjour, j'aimerais bien avoir quelques tips concernant le SEO, je souhaiterai mieux comprendre comment obtenir des bons backlinks, et j'aimerais bien savoir qu'est-ce qu'un bon backlink. Merci !

0

Répondre

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté