Filtre : Tous

Icon Utilisateur

LIBRAIRIE PAPETERIE : ANALYSES SECTORIELLES 2016 - 2017 pour entreprendre

 

 

1. Le secteur des librairies papeteries en bref

 

Que recouvre la profession ?

 

  • Une librairie papeterie propose la vente au détail de livres, de journaux, de revues et/ou d’articles de papeterie.

 

Quelles sont les conditions d’accès à la profession ?

 

  • L’exercice de l’activité de libraire n’est soumis à aucune condition d’accès particulière. En pratique, les libraires ouvrent un compte dit « d’office » auprès des éditeurs ou des diffuseurs de livres qui fixe les conditions générales de vente entre les deux parties.
  • Le titulaire d’une activité de diffuseur de presse doit obtenir le statut de mandataire des sociétés de messageries de presse et être inscrit au Conseil Supérieur des Messageries de Presse (CSMP).

 

Combien de librairies - papeteries recense-t-on en France ?

 

  • Les entreprises de ce secteur d’activité sont essentiellement des TPE : début 2015, 80,6 % des entreprises du secteur du commerce de détail de livres comptaient ainsi entre 0 et 2 salariés, les entreprises sans salarié restant majoritaires, avec plus de la moitié du tissu économique.

 

Quelles sont les évolutions majeures dans ce métier ?

 

 

  • Le nombre de livres vendus dans l’Hexagone ont progressé de 3,5 % en 2015, pour remonter à 436,7 millions d’exemplaires, une performance à rebours de la tendance amorcée observée sur moyenne période (-6,7 % entre 2010 et 2014). Dans ce contexte, le chiffre d’affaires des éditeurs a augmenté de 0,6 % en 2015 pour s’établir à 2 667 M€ d’après les données publiées par le Syndicat National de l’Edition.
  • Cette évolution est confirmée pour les librairies par l’Insee : le chiffre d’affaires du commerce de détail de livres en magasin spécialisé a augmenté de 3,1 % en valeur et de 2,4 % en volume en 2015. Toutefois, si l’indicateur a progressé de 3,6 % en valeur depuis 2010, il a diminué de 3,8 % en volume de livres vendus. Sur moyenne période, ce sont donc les hausses de prix qui ont soutenu l’activité en valeur.
  • Les professionnels de la presse et de la papeterie ne font pas mieux. Depuis 2010, leur chiffre d’affaires en volume s’est contracté de 5,8 %, traduisant les grandes difficultés de la filière presse et des distributeurs de papeterie indépendants face à la grande distribution.

 

 

 

Ce contenu vous est proposé par le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts Comptables.

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

EPICERIE SUPERETTE : ANALYSES SECTORIELLES 2016...

 Le secteur de l’épicerie et des supérettes en bref  Que recouvre cette profession ? Le métier d’épicier consiste à commercialiser de l’alimentation générale.L’épicier est à la fois un spécialiste en vins, fruits et légumes, produits laitiers et charcuterie. Quelles sont les conditions d’accès à la profession ? L’accès à la profession d’épicier est libre. La vente à emporter de produits alcooliques nécessite l’obtention d’une licence (art. L. 3331-1 et L. 3333-3 du Code de la Santé publique). Quelles sont les évolutions majeures dans ce métier ? En 2015, la consommation de produits alimentaires des ménages a progressé de 1,2 % en valeur et de 1,5 % en volume.Le nombre de commerces alimentaires de proximité a chuté de plus de 80 % depuis le milieu des années 1960. La grande distribution alimentaire, et notamment le modèle de l’hypermarché, a largement contribué à la réduction du nombre d’épiceries.Cependant, on observe une inversion de tendance sur la période récente (2009-2015) : le nombre d’établissements d’au moins 1 salarié (hors entreprises individuelles) a progressé de 6,2 %. L’arrivée sur le créneau de nombreux indépendants et l’ouverture de magasins de petite taille par les acteurs de la grande distribution expliquent en partie cette dynamique. Quels sont les principaux éléments de leur performance financière ? Le chiffre d’affaires en valeur des épiceries a progressé de 1,4 % et celui des supérettes de 1,6 % en valeur. La performance des premières est essentiellement à mettre au crédit des hausses de prix des produits, l’activité étant restée quasiment stable en volume (+0,1 %). En revanche, les supérettes ont bénéficié de l’installation de nouveaux services digitaux, de l’ouverture de nouveaux points de vente et du lancement de nouveaux concepts. Selon la FCGA, les entreprises individuelles du secteur des épiceries ont dégagé, en 2015, un résultat courant moyen de 9,1 % de leur chiffre d’affaires. Selon les dernières données de Diane, les sociétés exerçant cette activité dégageaient, en moyenne, un résultat net représentant 2,1 % de leur chiffre d’affaires en 2015, un taux qui varie entre 1,6 % à 2,7 % selon la taille des sociétés. Toujours selon la même source, une supérette dégageait, en moyenne, un résultat net de 1,7 % de son chiffre d’affaires en 2015.  Ce contenu vous est proposé par le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts Comptables

Analyse sectorielle : la coiffure

Retrouvez ci-dessous l'analyse sectorielle de la coiffure, analyse réalisée par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables.

Un expert-comptable : combien ça coûte ?

Cette fiche vous est proposée par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables.   Les honoraires sont fixés librement entre l'expert-comptable et son client en fonction de différents critères. Il n'existe aucun barème indicatif. Les honoraires des experts-comptables sont exclusifs de toute autre rémunération ; ils ne peuvent donc être payés sous forme d’avantages, commissions ou participations, ce qui garantit leur indépendance. La fixation du montant des honoraires est basée sur plusieurs critères, objectifs et subjectifs, qui permettent un calcul cohérent. En effet, la difficulté de l'affaire, l'usage en la matière, la situation financière du client, la notoriété du professionnel ainsi que ses diligences sont des critères d'évaluation possibles. Afin de fixer leur montant d’un commun accord, le montant des honoraires ou le principe de leur calcul (forfaitaire ou proportionnel au temps passé et aux taux horaires) doit être contenu dans le contrat (lettre de mission) signée par les deux parties.   Pour en savoir plus : www.experts-comptables.fr

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

30% à 40% d’économie sur vos annonces légales grâce à Publication Annonce Légale

Nos modèles d’annonces légales ont été étudiées afin de les rendre plus simples et afin d’optimiser l’annonce et ce en utilisant les abr&eac

0

Lire la suite

Colonie de vacances

Un soutien scolaire efficace Dans ces séjours centrés sur la colonie de vacances, tout est fait pour permettre aux jeunes de rattraper leur éventuel retard et d'acqué

0

Lire la suite

Dernières questions

Le cadre légal de la formation en entreprise

1

Répondre

Ratios financiers normatifs de la start-up, site internet

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté