Filtre : Tous

Les clés pour en finir avec les retards de paiement

 

Lutter contre les retards de paiement est primordial. En effet, ils représentent 25 % des faillites en France et touchent principalement les PME.

En effet, ne pas avoir son paiement à temps, peut affecter la compétitivité et la rentabilité d’une entreprise qui n’a pas les fonds nécessaires pour pallier ces retards et les impayés.

Il faut, dès la formalisation du contrat entre les parties prenantes, prévoir une clause concernant le délai maximal prévu pour le paiement du client.

En France, si la clause n’est pas intégrée dans le contrat, celui-ci est fixé à 30 jours*

 

Plusieurs dispositifs existent pour pouvoir lutter contre ces retards

 

Quand un client ne respecte pas ses délais de paiement, plusieurs moyens existent pour indemniser l’entreprise en attente et pousser le client à régler son dû le plus vite possible.

Des pénalités de retard peuvent être appliquées au client et des indemnités forfaitaires peuvent également être appliquées en suivant les règles mises en place par la Banque Centrale Européenne.

D’autres mesures peuvent également être appliquées telles que des amendes ou encore la vérification du bon paiement par des commissaires aux compte ainsi que la publication des entreprises sanctionnées pour non-respect des délais de paiement.*

Il existe également des solutions de gestion de poste clients qui préservent les entreprises contre les pertes générées par le non-paiement de factures.

 

D’un point de vue macro et micro économique, des solutions existent également.

 

Il s’agirait ici, d’unifier les modèles de facturation et de les traiter électroniquement : une solution prévue pour 2020 pour toutes les entreprises.

Cela permettra de réduire le temps de réception des factures qui sont envoyées de manière dématérialisée ainsi que ne pas être victime des demandes de certains grands groupes sur le contenu à inclure dans les factures.

 

Les clés du succès pour développer son entreprise

A l’heure où beaucoup de jeunes entreprises renoncent à se développer faute d’éclairages ou de conseils, Coface publie un guide éclairant et pragmatique à destination des entreprises, afin de leur donner les repères adaptés à leur taille et à leurs besoins.

Cliquez ici pour télécharger le livre blanc

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Qu'est-ce que la licence de marque ?

Cette fiche est rédigée par Toute la franchise.   La licence de marque est un modèle de développement en réseau. Elle permet à un entrepreneur d'utiliser une marque connue sur une zone géographique donnée en contrepartie d'une rémunération. La licence de marque fait partie de la vaste famille du commerce associé qui comprend également la franchise, la commission affiliation, la coopérative et le partenariat. L'intérêt de la licence de marque pour un entrepreneur indépendant est qu'il peut démarrer une activité en bénéficiant de l'aura d'une marque connue. Le concédant et le licencié sont nécessairement des entrepreneurs indépendants.    Un contrat spécifique Le contrat de licence de marque est spécifique. Il permet au titulaire d'une marque (propriétaire ou dépositaire exploitant exclusif sur un territoire donné pour les marques étrangères) de conférer à une entreprise tierce et indépendante (le licencié) le droit d'utiliser la marque en contrepartie du versement d’une rémunération. En pratique, le signataire d'un contrat de licence de marque est en quelque sorte locataire de la marque (contrat de louage régit par les règles du Code civil et du Code de la Propriété Intellectuelle). Il peut utiliser la marque mais n'en est pas propriétaire, il loue juste le droit de l'utiliser.  Le contrat fixe la façon dont le licencié pourra utiliser la marque (prix, produits/services, promotion des ventes, publicité et communication). Le loyer payé pour l'utilisation de la marque est versé sous forme forfaitaire ou sous forme de redevances proportionnelles au chiffre d'affaires généré. Selon les termes du contrat, le concédant peut inclure ou non une zone d'exclusivité. Généralement, le contrat de licence de marque est associé à un contrat cadre de commission-affiliation ou de distribution exclusive. L'utilisation de la marque ne constitue alors qu'un élément du contrat. Bon à savoir : Le contrat de licence comprenant une exclusivité d'exploitation accorde l'exclusivité à une personne identifiée (intuitu personae). La marque ne peut donc être apportée en société sans l’accord du donneur de licence.    La nécessité d'une notoriété forte Pour que la licence de marque soit intéressante pour un licencié, il est impératif que la marque donnée en licence jouisse d'une notoriété forte. Cette notion de notoriété est délicate à manier puisqu'en effet, il n'existe pas d'indice ou de barème en la matière. Avant de signer un contrat de licence, le licencié doit impérativement s'assurer que la marque est connue, et qu'elle apportera un vrai plus à son activité. Outre la notoriété supposée, le licencié doit s'assurer de la validité juridique de la marque. Pour être valide, la marque doit obligatoirement être protégée par un brevet ou un dépôt à l'INPI et présenter suffisamment de signes distinctifs pour ne pas être confondue avec une autre. Contrairement à la franchise, un contrat de licence de marque n'entraine aucune obligation de formation et d'assistance de la part du concédant. Dans la très grande majorité des cas, l'utilisation de la marque se fait sans transmission d'un savoir-faire.      En savoir plus.

Comment gérer facilement son compte avec EDF En...

Cette fiche est rédigée par EDF Entreprises.   Gagner du temps et vous consacrer entièrement à votre activité nécessite de réduire au maximum le temps consacré aux démarches administratives avec vos fournisseurs. C’est pourquoi EDF Entreprises met à votre disposition un espace Client (http://entreprises.edf.com/autres-pages-48513.html). En créant votre espace Client (http://entreprises.edf.com/espace-client-creation-210737.html)sur edf.entreprises.fr vous pourrez, en quelques clics : contacter votre conseiller facilement.  modifier vos données personnelles, gérer vos factures, souscrire une nouvelle offre, suivre et piloter vos consommations énergétiques   Autant de démarches et bien plus encore, que vous réaliserez de manière simple et autonome grâce à l’espace Client EDF Entreprises.   Découvrir tous les avantages de l'espace Client Vous n'avez pas encore accès à l'espace Client ?  Inscrivez-vous gratuitement en remplissant le formulaire en ligne.   Téléchargez l’application mobile gratuite EDF Entreprises sur votre Smartphone ou votre tablette et bénéficiez de tous ces services partout et à tout moment.

Raccordement au réseau public d'électricité

Cette fiche est rédigée par EDF Entreprises.   Vous souhaitez raccorder votre bâtiment, votre installation électrique ou votre site au réseau public de distribution d'électricité ? EDF Entreprises vous accompagne dans votre démarche de raccordement en vous orientant auprès du Gestionnaire du réseau de distribution ERDF. Découvrez les grandes étapes du raccordement électrique et les documents à produire sur le site d'ERDF ! À savoir : Vous souhaitez réussir le démarrage de votre activité et bénéficier d'un conseil expert pour estimer votre consommation et optimiser votre contrat d'électricité ? Découvrez le service Bienvenue d'EDF Entreprises.   Pour en savoir plus sur le raccordement : http://france.edf.com/raccordement-electrique.html   Quels délais prévoir pour être raccordé au réseau public de distribution d'électricité ? Les délais de raccordement varient selon la nature des travaux à réaliser et de la puissance demandée. Nous vous conseillons d'entamer les démarches de raccordement 7 mois avant la date souhaitée, ou au plus tard à la mise hors d'eau de votre futur local (murs et toiture installés). Découvrez les grandes étapes du raccordement électrique et les documents à produire sur le site d'ERDF. Consulter le catalogue des prestations ERDF.   Combien coûte le raccordement au réseau public de distribution d'électricité ? Le coût du raccordement varie selon le type de branchement à effectuer. Le gestionnaire du réseau de distribution ERDF ou l'entreprise locale de distribution qui gère le réseau électrique sur votre commune (ELD) vous détaillera les coûts de ces travaux dans sa proposition technique et financière. À savoir : si vous emménagez dans un local neuf en tant que locataire, ce n'est pas à vous mais au propriétaire de s'occuper des travaux de raccordement. Faire votre demande de raccordement avec ERDF.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

30% à 40% d’économie sur vos annonces légales grâce à Publication Annonce Légale

Nos modèles d’annonces légales ont été étudiées afin de les rendre plus simples et afin d’optimiser l’annonce et ce en utilisant les abr&eac

0

Lire la suite

Colonie de vacances

Un soutien scolaire efficace Dans ces séjours centrés sur la colonie de vacances, tout est fait pour permettre aux jeunes de rattraper leur éventuel retard et d'acqué

0

Lire la suite

Dernières questions

Le cadre légal de la formation en entreprise

1

Répondre

Ratios financiers normatifs de la start-up, site internet

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté