Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Le Pique Taf et le Bourre Pif: La clause de non concurrence par Me Julien Fouray

 

La clause de non-concurrence est bien connue en droit du travail.

Elle est souvent utilisée dans les transactions commerciales telles que la cession de titres de société, la vente de fonds de commerce ou l’agence commerciale.

Il s’agit d’interdire à l’une des parties au contrat d’exercer une activité professionnelle susceptible de concurrencer l’autre partie. Plus exactement, au vendeur de continuer à exploiter l’activité qu’il a cédée.
Pour être valable, une clause de non-concurrence doit être non seulement limitée dans le temps et dans l’espace, mais aussi proportionnée par rapport à l’objet du contrat et nécessaire à la protection des intérêts légitimes de son bénéficiaire.
C’est ainsi que les juges ont annulé une clause de non-concurrence stipulée qui n’était pas proportionnée selon eux dès lors que la fidélisation de la clientèle et la récurrence d’opérations avec celle-ci n’étaient pas établies.
Cassation commerciale, 11 mai 2017, n° 15-12872 (doit-on mettre un lien ?)
Autrement dit, la clause de non concurrence n’est pas la garantie tout terrain et ne peut relever d’une formule générale ou type.
A méditer pour se protéger ou s’en délivrer et éviter le bourre Pif…

 

 

 

Me Julien FOURAY exerce en tant qu’Avocat depuis 20 ans.


Titulaire du :
 
-          DESS (Master 2) de Droit des Affaires et de la Fiscalité
-          Diplôme de Juriste Conseil d’Entreprise (DJCE) de la Faculté de Droit de Nancy
-          Certificat d’Etudes Spécialisées de Droit Economique de Droit de Montpellier
 
Il est lauréat de la Faculté de Droit de Nancy et diplômé ICN-Filière Grande Ecole
 
Spécialisé en Droit du Travail, de la Sécurité Sociale et de la Protection Sociale
 
Il intervient aux cotés des entreprises, sur l’ensemble des champs du Droit des Affaires, en tant que conseil ou dans la gestion de leurs contentieux.
 
Il est Associé-Gérant d’un Cabinet implanté en Région Grand Est, intervenant sur l’ensemble du territoire national.
 Adresse de correspondance mail  : contact@cabinet-aaa.fr

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Qu’est-ce qu’un groupement momentané d’entrepri...

Cette fiche a été rédigée par Small Business France. Un groupement momentané d’entreprises (GME) est un accord privé entre entreprises qui leur permet de s’organiser pour réaliser un marché auquel elles n’auraient pu soumissionner si elles avaient été seules. Les entreprises sont dites alors cotraitantes, c’est-à-dire qu’elles accèdent toutes en direct au marché et non en tant que sous-traitantes. Le GME n’existe que pour la durée de l'exécution du marché. Il n’a pas de personnalité morale. Pourquoi répondre en GME ?La réponse en GME donne plus de poids à une candidature et permet aux entreprises de gagner à plusieurs des marchés publics inaccessibles de manière autonome.Elle renforce la capacité fonctionnelle de chacune des entreprises du GME à exécuter le marché.La mutualisation des savoir-faire, des références, des moyens humains, des moyens techniques, sont des atouts.De plus, cette démarche est généralement bien accueillie par les donneurs d’ordres publics. En savoir plus sur les étapes de la remise d'une offre dématérialisée.

Qu’est-ce que le DCE (Dossier de Consultation d...

Cette fiche a été rédigée par Small Business France. C’est l’ensemble des pièces préparées par l’acheteur public, contenant les informations mis à la disposition des opérateurs économiques afin que ces derniers formulent leurs offres en fonction des besoins techniques, et au regard des dispositions juridiques et financières exprimées dans les cahiers des charges. Quelles sont les premières informations à chercher dans le DCE ?La localisation exacte du marché :Où se situe le lieu d’exécution du marché ?Son exécution nécessite-t-elle des déplacements sur site ?La distance aura-t-elle un impact sur l’offre de prix et sa compétitivité ?Le besoin du donneur d’ordre :Le besoin détaillé correspond-il au savoir faire de l’entreprise ?L’entreprise a-t-elle le potentiel technique, humain et financier de répondre au besoin et d’assumer le marché au moment de son exécution ?Serait-il pertinent de s’appuyer sur des partenaires pour répondre ?Les exigences du donneur d’ordre :Certaines normes ou certifications sont-elles obligatoires pour répondre ?Les critères d’attribution du marché :Quels sont les critères d’attribution du marché ?Sont-ils avantageux par rapport à l’offre de l’entreprise ?Le délai de réponse :Le temps pour constituer une réponse est-il suffisant ? En savoir plus sur le Groupement Momentané d'Entreprise.

Bien protéger sa marque pour développer son rés...

Cette fiche est rédigée par Toute la Franchise.   La marque est un élément essentiel du contrat de franchise. Elle fait partie intégrante des signes distinctifs qui sont au cœur même du franchisage. D'où l'importance pour le franchiseur de bien protéger sa marque pour développer son réseau de franchise.   Tout contrat de franchise implique la mise à disposition par le franchiseur de signes distinctifs. Ces signes distinctifs sont la marque, l'enseigne et le savoir-faire. Or pour conférer l'usage de sa marque à ses franchisés, le franchiseur doit bien évidemment en détenir tous les droits qu'il s'agisse du nom, mais aussi des logos, et autres dessins. En d'autres termes, la marque est un élément essentiel à la validité du contrat de franchise. Sa propriété doit être avérée. Et pour être propriétaire d'une marque, celle-ci doit être enregistrée auprès de l'INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle) pour la France.   L'INPI, un passage obligé mais pas suffisant Le dépôt à l'INPI marque l'antériorité en cas de litige. Le dépôt se fait sur des catégories précises que le franchiseur doit définir en amont en fonction de son activité actuelle, mais aussi de ses éventuelles activités futures qui pourraient être ajoutées dans le cadre du développement du réseau. La marque pour être acceptée à l'INPI doit être distinctive, c'est-à-dire qu'elle doit être facilement identifiable par le consommateur sans risque de tromperie. La marque ne doit également pas être générique, usuelle ou descriptive. Et bien évidemment, la marque doit être disponible, c'est-à-dire qu'elle ne doit pas être déjà utilisée pour des produits ou services similaires. C'est sur ce point que trop souvent les franchiseurs risquent gros. En effet, comme déjà dit précédemment, le dépôt à l'INPI marque l'antériorité en cas de litige, il ne préjuge en rien de la disponibilité de la marque ! Clairement, l’INPI ne vérifie pas que la marque ne porte pas atteinte à des droits antérieurs au moment de son dépôt. Il est donc impératif pour le franchiseur d’effectuer des recherches d’antériorité en amont pour protéger pleinement et entièrement sa marque. Ceci vaut pour la protection en France, mais aussi à l'international, dès lors que le réseau envisage à moyen terme de dépasser ses frontières nationales.   Des risques majeurs en cas de manquement En cas de manquement à la protection et à la propriété de la marque, le contrat de franchise devient caduc puisque la marque est un élément constitutif du contrat de franchise. Le fait que le contrat soit caduc a de lourdes conséquences sur le réseau dans son entier et non pas seulement sur le franchiseur. En effet, chaque franchisé, partenaire ou licencié étant lié à la même marque, son utilisation devient impossible pour l'ensemble des points de vente. Sachant qu'il est de la responsabilité du franchiseur de veiller à la protection de ses signes distinctifs, les partenaires sous contrat peuvent parfaitement réclamer des dommages et intérêts conséquents.   Bon à savoir : Le franchiseur qui dépose une marque en France dispose de 6 mois pour l’étendre sur d’autres territoires faisant partie d’une convention. Le dépôt à l'international se fait également en fonction de catégories comme en France.   En savoir plus.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

20 ans d'expérience en électricité générale au service de Nespouls (19) 24h/24 et 7j/7

SARL DE FREITAS ELECTRICITE est une entreprise d’électricité située Nespouls. Elle opère dans tout le département de la Corrèze et les départemen

0

Lire la suite

Et si la fidélisation devenait synonyme de développement commercial ?

« Mais, la fidélisation client, c’est exactement cela ! » me diront beaucoup d’entre vous. Et pourtant. Etes-vous certain que, dans vos organisations, l

0

Lire la suite

Dernières questions

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

2

Répondre

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

0

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté