Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Installer un branchement provisoire aux tarifs réglementés

Cette fiche est rédigée par EDF Entreprises.

 

Pour obtenir un branchement provisoire et ainsi la fourniture d'électricité au tarif réglementé,  EDF Entreprises vous accompagne pour faciliter vos démarches et vous propose de souscrire en ligne et de transmettre votre dossier au distributeur ERDF qui vous contactera sous 48 heures pour convenir avec vous de la date d'intervention sur votre chantier.


La pose et le branchement du compteur électrique sont effectués par le gestionnaire du réseau de distribution ERDF ou par l'entreprise locale de distribution qui gère le réseau électrique sur votre commune (ELD) au moment de la réalisation des travaux de raccordement.

Pour en savoir plus sur le raccordement provisoire

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Qu’est-ce qu’un restaurant collectif d’entrepri...

Cette fiche a été rédigée par Elior Entreprises. Un restaurant collectif d’entreprise propose un service de repas pris hors domicile, pour les salariés d’une ou plusieurs entreprises. Ce service peut être :assuré en direct par l’employeur,sous-traité à un gestionnaire de service spécialisé. Comment fonctionne un restaurant collectif d’entreprise ?Le restaurant collectif d’entreprise délivre des repas à tous les salariés quel que soit leur contrat. Il peut être situé dans les locaux internes ou externes de l’entreprise et est composé de trois zones distinctes :le back office : cuisine, zones de stockage,le front office : zone de distribution des repas,la salle à manger dans laquelle les usagers peuvent prendre leur repas.Du personnel est présent dans le restaurant d’entreprise afin d’assurer l’ensemble des étapes nécessaires à la délivrance des repas. La taille de l’équipe du restaurant est adaptée en fonction du nombre de couverts à servir et du type de repas proposé. L’employeur participe au repas du salariéL’employeur prend à sa charge une partie du prix du repas. Le plus souvent, il s’agit d’une partie ou totalité des frais fixes d’un repas c’est-à-dire ceux liés au fonctionnement du restaurant (non alimentaires).L’employeur reste décisionnaire sur sa politique de subvention du repas de ses salariés. La part du repas payé par le salarié est encadrée par le Code Général des ImpôtsLa restauration collective d’entreprise bénéficie d’un régime fiscal spécifique dont les conditions sont définies par les Articles 279 abis et 85 bis Annexe III du Code Général des Impôts : TVA réduite à 10% et exonération de charges sociales liées aux avantages en nature.Parmi ces conditions, le gestionnaire de service et l’employeur doivent permettre que :Le prix du repas soit sensiblement inférieur à celui pratiqué, pour des prestations similaires par des restaurants ouverts au public.Les salariés payent a minima un montant équivalent à la moitié du forfait «avantage nourriture » (fixé par les services fiscaux à 4,65 € par repas en 2015). Pour en savoir plus sur la restauration d’entreprisePour découvrir la réglementation et les obligations concernant la restauration des salariés, rendez-vous ici.

Droits d’entrée, redevances : comment bien défi...

Cette fiche est rédigée par Toute la Franchise.   Si le droit d'entrée est facile à cerner dans le cadre d'un budget prévisionnel, les redevances quant à elles fluctuent le plus souvent en fonction du volant d'affaires mais peuvent aussi être forfaitaires.   Face à une création en solo, la franchise a ceci de particulier qu'elle ajoute des frais de réseaux essentiellement regroupés en trois grands postes : le droit d'entrée, les redevances de fonctionnement et les redevances de communication. Le versement de l'ensemble de ces redevances est une obligation pour le franchisé.   Le droit d'entrée Egalement appelé Redevance Initiale Forfaitaire (RIF), le droit d'entrée en franchise est du par le franchisé lors de la signature d'un contrat de franchise. Son montant forfaitaire est très variable selon les concepts (de 0 € pour les réseaux de mandataires immobiliers par exemple à plus de 60 000 € pour les restaurants à thème ou les salles de sport). Contrairement aux royalties, le droit d'entrée n'est réclamé qu'une seule fois à l'entrée dans le réseau. Attaché à la signature du contrat, le droit d'entrée peut aussi être réclamé lors du renouvellement de contrat. Le droit d'entrée couvre globalement la rémunération des investissements du franchiseur (définition du concept, test en unité pilote, etc), les services rendus aux franchisés avant l'ouverture de leurs points de vente (frais de recrutement, formation initiale du franchisé, recherche d'emplacement, etc), ainsi que le droit d'enseigne, et l'exclusivité d'exploitation du concept sur un territoire donné.   Les redevances de fonctionnement Egalement appelés royalties, les redevances de fonctionnement sont réclamées périodiquement (tous les mois, les trimestres, les semestres) aux franchisés pendant toute la durée de leur contrat. Le montant réclamé est défini par contrat. Le plus souvent la somme à verser périodiquement est exprimée sous forme d'un pourcentage du chiffre d'affaires. Ce pourcentage peut être plus ou moins élevé selon les concepts (de 2 % à 10 % voire 15 %). Les redevances de fonctionnement servent à payer le franchiseur pour ses services (l'animation du réseau, l'assistance technique et commerciale, la formation continue, la centrale d'achat, etc) mais aussi l'utilisation des signes distinctifs de l'enseigne (l'usage de la marque, l'exploitation du concept et le transfert du savoir-faire).    Les redevances de communication Egalement appelées redevances publicitaires, les redevances de communication ont un statut à part en franchise. Elles sont appelées pour financer exclusivement des campagnes de communication d'envergure nationale. Les fonds récoltés dans ce cadre ne peuvent être utilisés à d'autres fins. En clair, les redevances de communication ne peuvent être utilisées par le réseau pour autre chose que des actions de communication. Toutes ces redevances sont la contrepartie de l'utilisation du concept et de la marque. En cas de défaut de paiement, le franchiseur est en droit de rompre le contrat. Avant de signer un contrat de franchise, le franchisé doit s'assurer qu'il pourra s'acquitter sereinement du versement de ses frais, en complément des frais d'exploitation (droit au bail, loyer, charges de structure et de personnel).   Comme tout élément inscrit au contrat, le montant des royalties et du droit d'entrée peut être soumis à négociation.    En savoir plus.

Faire une déclaration d'intention de commenceme...

Cette fiche est rédigée par EDF Entreprises.   Pour éviter tout risque d’accident et d’atteinte aux ouvrages, il est nécessaire d'adresser une déclaration préalable aux exploitants concernés avant d'effectuer des travaux à proximité d'un ou plusieurs réseaux ou canalisations. Pour réaliser votre déclaration d’intention de commencement de travaux (DICT), nous vous conseillons de vous rendre sur le site suivant pour prendre connaissance des démarches à suivre. Vous y trouverez notamment le formulaire de déclaration à remplir et à adresser à votre centre régional ERDF.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

Colonie de vacances

Un soutien scolaire efficace Dans ces séjours centrés sur la colonie de vacances, tout est fait pour permettre aux jeunes de rattraper leur éventuel retard et d'acqué

0

Lire la suite

Créer son argumentaire de Vente étape par étape

ARGUMENTAIRE DE VENTE ? QUE DOIT CONTENIR UN ARGUMENTAIRE DE VENTE ?    Argumentaire de vente ? Que doit contenir un argume

0

Lire la suite

Dernières questions

Le cadre légal de la formation en entreprise

1

Répondre

Ratios financiers normatifs de la start-up, site internet

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté