Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Gestion du Compte Prévention, contrôle et sanctions

Cette fiche vous est proposée par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables.

 

Le compte pénibilité est géré par le réseau des caisses d’assurance vieillesse sur la base des informations transmises par l’employeur.

 

  • Alimentation du C3P

La CNAVTS recueille l’ensemble des déclarations effectuées par les employeurs. Ainsi, pour les salariés ayant eu plusieurs employeurs au cours d’une même année, la CNAVTS agrège l’ensemble des déclarations pour établir, pour chaque facteur de risque professionnel déclaré, la durée totale d’exposition en mois au titre de l’année civile.

L’organisme gestionnaire du compte (CARSAT, CNAV pour l’Ile de France ou MSA pour le secteur agricole) informe annuellement les salariés du nombre de points dont ils bénéficient. Un service d’information dématérialisé doit être mis en œuvre. L’information doit être donnée au plus tard le 30 juin de chaque année.

 

  • Contrôle et sanctions

La caisse (CARSAT, CNAV ou MSA selon les cas) peut procéder à un contrôle sur place ou sur pièces de l’effectivité et de l’ampleur de l’exposition aux facteurs de pénibilité. 

Ce contrôle peut porter sur les 5 années civiles précédant le contrôle.

 

Exemple

Si l’employeur n’a pas déclaré l’exposition à la pénibilité en 2015, la caisse pourra opérer un redressement au titre de 2015, jusqu’en 2020. 

 

En cas de redressement, la caisse procède à la régularisation du nombre de points affectés sur le compte du salarié et également à une régularisation de la cotisation spécifique de pénibilité. 

 

Exemple

Si l’employeur n’a pas déclaré l’exposition de salariés pendant 5 ans, il devra verser la cotisation spécifique calculée sur la rémunération de chaque salarié exposé pour chaque période. Soit pour un salarié exposé toute l’année, 0,10 % de sa rémunération versée en 2015 et 2016 et 0,20 % de sa rémunération versée de 2017 à 2019, sous réserve d’une éventuelle augmentation du taux de la cotisation. Les taux sont doublés en cas d’exposition à plusieurs facteurs de pénibilité.

En cas de redressement, la caisse adresse à l’employeur une notification comportant les périodes concernées par la décision et le montant des cotisations qui font l’objet de la régularisation.

 

Une copie de la notification est adressée à l’organisme de recouvrement (Urssaf, MSA).

Par ailleurs, l’employeur pourra également se voir appliquer une pénalité financière pouvant aller jusqu’à 50 % du plafond mensuel de la sécurité sociale (soit 1 585 € en 2015) par salarié concerné par l’irrégularité.

Ces régularisations et pénalité financière sont également applicables lorsque la contestation d’un salarié aboutit.

 

En savoir plus sur le Compte Personnel Prévention de la Pénibilité (C3P).

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Les avantages et inconvénients d'une Entreprise...

Cette fiche vous est proposée par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables.   L'Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitiée (EURL) est une des formes hybrides que peut pendre l'entrepreneuriat. Présentation des avantages et inconvénients de ce statut juridique.   Principaux avantages En termes de responsabilité : Limitation de la responsabilité de l'associé unique à son apport au capital social, sauf demande de garantie personnelle d'un associé Au plan financier : Capital social fixé librement Possibilité de trouver des financements par une ouverture du capital social Au plan fiscal : Option pour l'Impôt sur les Sociétés possible (option irrévocable) En matière de développement et transmission : Structure évolutive en cas d'entrée de nouveaux associés avec un formalisme atténué Possibilité d'organiser la transmission progressive de son activité Continuité de la structure en cas de décès ou d'incapacité de l'associé par son ou ses héritier(s)   Principaux inconvénients En termes d'organisation et de fonctionnement : Formalisme lors de la constitution (statuts à rédiger, publicité légale, etc.) Formalisme en cours de vie de la société (mais atténué si le gérant est l'associé unique) Au plan fiscal : Impossibilité d'être imposé selon le régime forfaitaire de la micro-entreprise ou de l'autoentrepreneur Au plan social : Cotisations sociales calculées sur la totalité des bénéfices en l'absence d'option pour l'Impôt sur les Sociétés En matière de développement et transmission : Transmission des parts sociales à des non associés soumise à l'agrément des associés   En savoir plus sur la création et le fonctionnement d'une EURL.

Comment fidéliser vos équipes en leur offrant d...

Cette fiche est rédigée par le groupe Up (anciennement : groupe Chèque Déjeuner).   Le groupe Up commercialise depuis 1964 une gamme de cartes et chèques socioculturels, qui aide les TPE/PME à concrétiser leur projet social en améliorant le quotidien de leurs collaborateurs : pour que bien-être individuel rime avec performance collective.   Pour 81% des salariés, les petits plaisirs de la vie sont une nécessité (Source : IPSOS MARS 2013, les Français et le lâcher-prise).   Avec Cadhoc et MaxiCheque, marquez les grands événements de la vie des salariés.    Profitez de cette offre en cliquant ici.

Les syndicats peuvent-il désigner un délégué sy...

Cette fiche vous est proposée par Wolters Kluwer.   Dans les entreprises comportant au moins deux établissements de 50 salariés et plus, les syndicats ont la possibilité de désigner un délégué syndical central. Mais celui-ci ne peut être distinct des autres délégués que dans les entreprises d'au moins 2 000 salariés.   A quelles conditions une telle désignation est possible ? > Entreprises multi-établissements. Un délégué syndical central ne peut être désigné que dans les entreprises qui comportent au minimum deux établissements, lesquels doivent compter chacun au moins 50 salariés. En principe, ces établissements distincts doivent correspondre à ceux prévus pour la mise en place du comité d’établissement, sauf si un accord collectif en dispose autrement [Cass. soc., 18 mai 2011, n° 10-60.383].   > Syndicats représentatifs dans l’entreprise. Pour pouvoir procéder à la désignation d’un délégué syndical central, le syndicat doit être représentatif dans l’entreprise toute entière, c’est-à-dire par rapport à l’ensemble du personnel. Le fait qu’il soit représentatif dans seulement plusieurs établissements ne suffit pas [Cass. soc., 28 sept. 2011, n° 10-26.545]. Il doit donc avoir recueilli au moins 10 % des suffrages exprimés au premier tour des dernières élections des titulaires au comité d’entreprise ou de la délégation unique du personnel ou, à défaut, des délégués du personnel, quel que soit le nombre de votants, et ce en additionnant les suffrages de l’ensemble des établissements compris dans l’entreprise.   À NOTER Un syndicat peut désigner un délégué syndical central au niveau d’une unité économique et sociale dès lors qu’elle comporte au moins deux établissements de 50 salariés chacun ou plus [Cass. soc., 23 févr. 2005, n° 04-60.289].   Qui peut être désigné dans une entreprise de moins de 2 000 salariés ? > Délégué syndical d’établissement. Si l’effectif de l’entreprise ne dépasse pas 2 000 salariés, le délégué syndical central doit obligatoirement être choisi parmi l’un des délégués syndicaux d’établissement déjà désignés. Par conséquent :     la nomination en tant que délégué syndical central d’un salarié non désigné au préalable comme délégué syndical d’établissement pourra être annulée par les magistrats [Cass. soc., 25 oct. 2006, n° 05-60.369] ;           un salarié qui perd son mandat de délégué syndical d’établissement ne peut pas conserver celui de délégué syndical central. L’employeur, d’autres syndicats ou encore des salariés peuvent alors saisir le tribunal de grande instance afin qu’il constate la caducité de ce mandat [Cass. soc., 25 oct. 2006, n° 04-19.103] ;   si un syndicat a nommé un délégué syndical pour l’entreprise toute entière, il ne peut pas ensuite désigner un délégué d’établissement. Il doit, au préalable, transformer le mandat du premier salarié en mandat de délégué d’établissement [Cass. soc., 16 avr. 2008, n° 07-60.414].   > Moyens. Le délégué syndical d’établissement désigné en outre comme délégué syndical central ne dispose pas de moyens supplémentaires pour exercer cette mission. Ses fonctions de délégué central ne lui donnent donc pas droit à un crédit d’heures spécifique : il doit se contenter des heures de délégation dont il peut bénéficier au titre de son mandat de délégué d’établissement (soit 10 heures par mois dans les établissements de 50 à 150 salariés, 15 heures dans ceux de 151 à 500 salariés et 20 heures dans ceux de plus de 500 salariés).   > Dérogation possible. Un accord collectif peut autoriser les syndicats à désigner, dans les entreprises de moins de 2 000 salariés, un délégué syndical central distinct des délégués d’établissement. Une telle possibilité ne peut pas, en revanche, être prévue par usage ou par engagement unilatéral de l’employeur [Cass. soc., 19 sept. 2007, n° 06-60.090].   À NOTER Lorsque l’effectif total de l’entreprise est au moins égal à 2 000 salariés, les organisations syndicales représentatives peuvent désigner un délégué syndical central d’entreprise, distinct des délégués syndicaux d’établissement. Celui-ci peut donc être librement choisi parmi les salariés. Sa désignation n’est pas subordonnée au fait qu’il ait obtenu un score électoral minimal. Contrairement au délégué syndical d’établissement, il n’est donc pas nécessaire qu’il se soit présenté aux élections professionnelles et qu’il y ait recueilli au moins 10 % des voix [Cass. soc., 16 nov. 2011, n° 10-28.201]. Pour l’exercice de sa mission, ce délégué syndical central peut prétendre à un crédit spécifique de 20 heures de délégation. Il bénéficie en outre de la même protection que les autres délégués syndicaux.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

UN PROFESSIONNEL DE LA TOITURE A VOTRE SERVICE A ROUSSINES (36) !

L’entreprise Chauvain Fréderic est une référence dans le domaine des travaux de toitures. Assurant la pose et la réparation de vos couvertures, elle est sollicit&eacu

0

Lire la suite

Les ETS FERRET, spécialistes des travaux paysagers à Villefontaine

Situés à Villefontaine, les ETS FERRET sont spécialisés dans les travaux d’entretien d’espaces verts et de démoussage de toiture. Nous sommes une entrepr

0

Lire la suite

Dernières questions

Bonjour, j'aimerais bien avoir quelques tips concernant le SEO, je souhaiterai mieux comprendre comment obtenir des bons backlinks, et j'aimerais bien savoir qu'est-ce qu'un bon backlink. Merci !

0

Répondre

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté