Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Entreprendre à Lyon : découvrez pourquoi

Entreprender à Lyon

Plusieurs raisons permettent de choisir Lyon comme lieu d’implantation de son entreprise où faire prospérer ses affaires. La ville dispose en effet d’avantages non négligeables tant en matière de volume de clientèle qu’en termes de structures mises en place pour aider le développement des entreprises émergentes. Son attrait touristique constitue un atout supplémentaire, permettant de créer d’autres activités relatives au secteur.

Des conditions démographiques favorables

Avec un revenu moyen de près de 20 000 euros par an, rien qu’en 2005, la population lyonnaise vit largement au-dessus de la moyenne nationale. Cela permet aux entreprises y exerçant de disposer d’une clientèle aisée, ne rechignant pas à payer le prix fort pour accéder aux services ou s’approprier les produits satisfaisant à leurs besoins. Grâce également au nombre de ses habitants se comptant au nombre de 2 265 375 en 2014, la ville offre aussi une quantité non négligeable de clients pouvant s’intéresser aux services ou acheter les produits proposés. Ce sont autant de raisons incitant les entrepreneurs à investir dans cette région de Rhône Alpes qui, plus est, simplifie autant que possible les démarches relatives à la création d’entreprises.

Un environnement favorable à l’entrepreneuriat

Au fil du temps, Lyon est donc devenu le siège de nombreuses grandes entreprises, la classant à la 19ème place parmi les grandes agglomérations européennes les plus attrayantes. Le plus d’un tiers de sa population exerce en outre une activité professionnelle lucrative dont plus de la moitié d’entre eux, un emploi à temps plein. Le taux de chômage y est donc particulièrement en bas comparé aux autres villes, permettant à la quasi-totalité de la population d’accéder à d’innombrables produits et services de n’importe quel secteur. Avec un PIB tournant autour de 62 milliards d’euros par an, la ville peut aussi se vanter d’être un grand pôle de développement économique, un autre motif d’y créer son entreprise. L’attrait touristique qu’elle exerce sur le monde entier classe par ailleurs Lyon comme la 2de ville touristique du monde. Cela permet à ses entrepreneurs de créer des offres de services répondant aux besoins des plus de 6 millions de touristes y faisant escale chaque année. On en cite comme exemple le domaine de l’hôtellerie, de la restauration, du transport et autres, des secteurs qui promettent de belles rentrées d’argent à condition de savoir s’y prendre.

L’auto entrepreneuriat mis en avant

En dehors de son environnement économique propice à la création d’entreprises, la ville de Lyon encourage aussi l’auto entrepreneuriat. Ses dirigeants collaborent ainsi avec les grands acteurs économiques tels que la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon et l’ADERLY ou l’Agence pour le Développement Economique de la Région Lyonnaise afin de favoriser cet essor. Les efforts entrepris dans ce sens ont été tels que rien qu’en 2011, plus de 3 000 entreprises ont connu le jour, tous, mises en place par des particuliers souhaitant devenir eux même leurs patrons et gagner plus. Le classement ECER-Banque Populaire de 2010 la classe même à la neuvième place des villes européennes les plus choisies des entrepreneurs.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Un outil de gestion SIMPLE à utiliser

Développer son activité passe par la mise en place d'un minimum de gestion.Gérer ses contacts, ses devis, ses factures, avoir un suivi de ses relations commerciales est indispensable pour faire avancer et développer son activité.Avec Kafeo, vous disposez d'un outil SIMPLE à utiliser, allant à l'essentiel et entiérement paramétrable en fonction de vos besoins et de votre activité.Une version totalement gratuite est à télécharger sur le site: www.kafeo.com

Comment accéder efficacement aux marchés public...

Cette fiche a été rédigée par Small Business France. Il existe plusieurs règles d'or à respecter lorsqu'il s'agit de l'accès aux marchés publics. Voici les principales : •       Se former : acculturer l’ensemble des collaborateurs dédiés aux fondamentaux du code des marchés publics, aux bonnes pratiques, aux pièges à éviter… est essentielle pour se donner les meilleures chances de succès.•        Définir une stratégie d’accès à la commande publique : Quelles sont mes ambitions ? Quelles sont mes cibles, Quels moyens suis-je prêt à investir ? Quelles sont les ressources humaines que je peux dédier à ces marchés ?•        Mettre en place une veille économique afin d’anticiper les besoins de ses cibles et détecter les appels d’offres pertinents parmi les 500 000 AAPC (avis d’appel public à la concurrence) publiés chaque année.•        Faire connaître ses produits et solutions aux acteurs publics : Lorsqu’un avis d’appel d’offre public est publié, le dialogue avec l’acheteur public est codifié. Mais en amont de cette phase, il est indispensable pour les entreprises d’élaborer une véritable stratégie pour valoriser leur offre auprès des administrations publiques.•       Organiser avec rigueur sa réponse à un appel d’offre, que ce soit pour élaborer le dossier de candidature ou le mémoire technique. En savoir plus sur les conditions pour répondre à un Appel d'Offres.

Recrutement : quelles sont les premières étapes...

Recrutement : quelles sont les premières étapes ? Cette fiche est rédigée par le Mag'RH de Randstad. Qu’il s’agisse d’un turn over, d’un remplacement ou tout simplement d’un recrutement lié à une hausse d’activité, de nombreuses raisons entraînent l’entrepreneur à procéder à un recrutement ; recrutement qui, parfois, doit se faire dans l’urgence. Présentation des principaux enjeux. L’identification des besoinsLes premières questions clés à se poser sont les suivantes :Quel profil dois-je recruter ?Ce recrutement est-il stratégique ?Dans le cas d’un remplacement, dois-je recruter à l’identique ou bien un profil différent ?« Les réponses peuvent amener à des profils de candidats différents. Par exemple, un recrutement peut être une bonne occasion de repenser une organisation, de  rééquilibrer la pyramide des âges de l’entreprise ou de renforcer l’égalité des effectifs entre hommes et femmes. » explique Sophie Ravel, Consultante du Cabinet de Recrutement de Randstad, Randstad Search and Sélection. Pour définir précisément le profil recherché, l’implication des managers et du responsable hiérarchique du futur salarié est importante, car ces derniers connaissent parfaitement les exigences du poste. N’hésitez pas également à regarder des offres d’emploi similaires pour vous faire une idée du marché, et savoir si votre entreprise est suffisamment attractive, en particulier en matière de salaire. La formalisation du profilLa rédaction de la fiche de poste est une étape essentielle, car elle permet à l’entrepreneur de structurer son besoin :Quelle sera la mission du candidat ? Quelles sont les compétences exigées ?La fiche de poste doit préciser aussi la nature du contrat de travail, la rémunération, les conditions de formation et les perspectives d’évolution.Par ailleurs, avant de vous lancer dans un recrutement externe, assurez-vous en amont que le poste ne peut pas être pourvu via une mobilité interne, afin d’éviter les frustrations au sein de vos équipes et de valoriser les compétences. Le bon timingA quel moment lancer un recrutement ? Les périodes les plus propices se situent à la rentrée (Septembre-Octobre) et après les fêtes de fin d’année, où les candidats se remettent souvent en question. Autre point important : il faut être disponible et réactif.« Le recrutement doit devenir une priorité. Si l’entreprise met trop de temps à réagir, elle risque de démotiver les bons candidats, qui sont très sollicités. Les bons candidats valorisent la réactivité de l’entreprise comme une reconnaissance de leur candidature ».Là encore, l’anticipation est de rigueur : mieux vaut éviter de lancer un recrutement dans l’urgence et dans une période de forte activité, et veillez à vous assurer en amont de la disponibilité des managers directs pour rencontrer les candidats.Un recrutement nécessite du temps, de l’énergie, et une réelle expertise. Il faut compter deux mois en moyenne pour finaliser un recrutement. L’accompagnementUne fois l’annonce diffusée, il faut encore collecter les CV, les classer, et rencontrer les candidats. Pour vous aider dans toutes ces étapes, vous pouvez faire appel à des intermédiaires pour l’emploi comme Pôle Emploi, l’APEC, ainsi que des cabinets spécialisés ou des chasseurs de tête.« Ces partenaires aident l’entreprise à formaliser son besoin en compétences, à définir un profil de candidat réaliste, à rédiger l’offre d’emploi pour la rendre attractive et différenciante, à assurer la diffusion de  l’offre sur des canaux ciblés pour drainer des candidatures de qualité et bien sûr à sélectionner les candidats les plus pertinents ».Une expertise d’autant plus nécessaire pour attirer les candidats, si votre entreprise a peu de notoriété ou si le marché est très concurrentiel. Les cabinets de recrutement disposent aussi d’outils d’évaluation individuels performants et d’une palette de tests qui sécurisent le recrutement. Des conseils et un accompagnement précieux qui vous permettent ainsi de vous recentrer sur le développement de votre activité… A lire sur le même sujet :10 conseils pour bien rédiger une offre d’emploi10 conseils pour bien diffuser votre offre d'emploiDétecter le bon CV dans la pile : une aiguille dans une botte de foin ?Recrutement : détecter les CV mensongersComment conduire un entretien de recrutement ?

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

Colonie de vacances

Un soutien scolaire efficace Dans ces séjours centrés sur la colonie de vacances, tout est fait pour permettre aux jeunes de rattraper leur éventuel retard et d'acqué

0

Lire la suite

Créer son argumentaire de Vente étape par étape

ARGUMENTAIRE DE VENTE ? QUE DOIT CONTENIR UN ARGUMENTAIRE DE VENTE ?    Argumentaire de vente ? Que doit contenir un argume

0

Lire la suite

Dernières questions

Le cadre légal de la formation en entreprise

1

Répondre

Ratios financiers normatifs de la start-up, site internet

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté