Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Emprunter aux particuliers grâce au crowdlending

Le crowdlending avait déjà le vent en poupe, mais depuis la mise en place de règlementations en octobre 2014, le financement participatif a littéralement été propulsé. Les chiffres sont éloquents : selon le site Crowdlending.fr, le montant collecté sur les plateformes de crowdlending a été multiplié par 2,6 en un an (de 2015 à 2016). Véritable alternative au crédit bancaire traditionnel, il est LA solution pour financer rapidement un projet professionnel.

 

Crowdlending kézako ?

Le crowdlending est un moyen simple et rapide pour trouver des financements pour son entreprise. Via des plateformes de crowdlending, les TPE, les PME et les entreprises en manque de liquidités peuvent bénéficier de prêts octroyés par les particuliers pour financer leurs besoins de trésorerie (matériels ou immatériels).

Il existe deux formes de crowdlending :

  • Le P2P lending ou prêt de particulier à particulier : pour financer ses études, payer des frais médicaux... un particulier peut soumettre un dossier auprès d’une plateforme dédiée pour collecter les fonds nécessaires.
  • Le P2B lending ou prêt accordé par un particulier à une entreprise. Ceci peut être une alternative à la banque ou un cofinancement (pour rassurer les banques, l’aide européenne, les fonds de financement...)

 

Comment cela fonctionne ?

Sur des plateformes de crowdlending bénéficiant du statut d’IFP (Intermédiaire en Financement Participatif) pour les sites de prêt, et CIP (Conseiller en Investissement Participatif) pour les sites qui proposent des investissements obligataires (dans les deux cas les plateformes doivent être immatriculées auprès de l’Orias), les entreprises qui souhaitent emprunter à des particuliers soumettent un dossier d’emprunt.

Selon les plateformes, les conditions de recevabilité du dossier diffèrent. Si quelques-unes n’acceptent pas les demandes émanant d’entreprise de moins de 3 ans ou n’ayant pas d’apport personnel, la plupart accordent une attention minutieuse aux situations financières de l’entreprise : analyse des bilans, de la fiscalité, des relevés d’Ursaaf, du fichier bancaire des entreprises ou Fiben pour vérifier leur solvabilité.. Outre cette étude financière, le projet est étudié dans les moindres détails afin d’évaluer sa rentabilité.

 

Les avantages du crowdlending

Cette progression constante du crowdlending s’explique de bien de manières. Pour les entreprises, les avantages sont loin d’être négligeables :

  • rapidité du financement : en général, la levée des fonds s’effectue en 30 jours. Si le projet est suffisamment porteur et séduit les particuliers, l’entreprise peut espérer collecter la totalité de sa demande de prêt pendant ce laps de temps
  • une procédure simple : l’entreprise n’a pas besoin de caution ni de garantie pour demander un financement. Par ailleurs, elle peut suivre l’évolution de sa collecte sur les sites de crowdlending
  • vecteur d’image et de communication : en fonction du nombre de prêteurs et des fonds collectés, l’entreprise peut d’ores et déjà connaitre l’impact de son nouveau produit (par exemple) auprès des consommateurs. Pour une nouvelle entreprise, c’est le meilleur moyen de se faire connaitre rapidement du public
  • un mode de financement pour tout type de projet : création, acquisition de matériels, de locaux, immatériels (recherche et développement, innovation...), etc.

 

Les limites du crowdlending

Comme toute forme de prêt, le crowdlending a ses limites :

  • un crédit limité à 1 million d’euros par projet (décret n° 2014-1053 du 16 septembre 2014)
  • un délai de remboursement inférieur ou égal à 7 ans
  • un taux d’intérêt compris entre 5 % et 10 %

Malgré ces « inconvénients », bon nombre de TPE et de PME sont séduits par cette forme de financement participatif.

 

Comment optimiser sa demande de prêt auprès des particuliers ?

Afin de mettre toutes les chances de son côté, il est important de suivre ces quelques recommandations :

 

Choisir sa plateforme de crowdlending

Il existe de nombreuses plateformes, mais toutes ne correspondent pas à vos besoins. Aussi avant de déposer votre demande de prêt, informez-vous :

  • des dossiers et des informations à fournir : comme nous l’avons mentionné plus haut, certaines plateformes exigent une antériorité d’au moins 3 ans. En revanche d’autres sont spécialisées dans la création d’entreprise
  • de la durée de remboursement : certains sites opèrent uniquement sur les crédits à court terme (24 mois maximum) ou à long terme
  • du taux d’intérêt : celui-ci peut être fixe (entre 5 % et 10 %), c’est-à-dire déterminé par la plateforme, ou par enchère (calculé en fonction du nombre de prêteurs)
  • de la commission prélevée par la plateforme de crowdlending : généralement elle se situe entre 3 % et 5 % du montant hors-taxe collecté.

 

Demander un emprunt raisonnable

Évaluer ses besoins réels afin de déterminer le montant du financement nécessaire est plus que conseillé. Sachez que vous devez expliquer ce montant à vos futurs prêteurs. De plus en cas de demande trop élevée, vous risquez de ne pas atteindre vos objectifs. Dans ce cas vous ne touchez rien, car les sommes collectées sont restituées aux prêteurs.

 

Soigner son dossier

Tout comme les banques, les particuliers sont touchés par un projet plutôt qu’un autre. Aussi sachez vendre votre projet :

  • soyez transparent dans l’utilisation des fonds
  • mettez en avant vos points forts
  • soyez clair dans vos chiffres
  • expliquez vos motivations et vos valeurs

 

Préparer sa campagne de crowdlending

Une levée de fonds, cela se prépare et se planifie :

  • parlez de votre projet autour de vous, soyez visible sur les réseaux sociaux, alimentez votre site web (si vous en avez un)
  • participez aux forums qui parlent de votre campagne de crowdlending

 

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

WeShareBonds lance WeBot©, le nouveau robot d’i...

WeShareBonds, la plateforme de crédit participatif aux PME françaises agréée par l’AMF en tant que CIP (Conseiller en Investissement Participatif), a annoncé le lancement de son nouveau robot dénommé « WeBot© » à destination des investisseurs. Le crédit participatif aux PME (ou crowdlending) est devenu à la fois une source de financement rapide et flexible pour les entreprises, et une classe d’actifs pour les investisseurs qui cherchent à dynamiser leur épargne et à investir dans l’économie réelle et locale. WeBot© est l’aboutissement naturel de la sophistication et de la professionnalisation du crowdlending en France du côté des investisseurs, et de la digitalisation rapide de l’industrie financière poussée par les Fintech innovantes.Pourquoi WeBot© ? Puisque l’investissement dans les crédits participatifs aux PME est devenu une classe d’actifs de plus en plus séduisante pour les investisseurs, le besoin de diversification s’impose naturellement. Car la vieille règle d’investissement qui consiste à ne pas mettre tous les œufs dans le même panier s’applique aussi dans le crowdlending. Plus vous mettez des tickets dans différents dossiers de PME, plus vous vous protégez du risque inhérent à l’investissement dans les titres des entreprises non-cotées (qu’il s’agisse d’ailleurs d’actions ou d’obligations).Ainsi, chez WeShareBonds, suivant les niveaux de risque définis par la cotation de la banque de France et les durées des prêts, un portefeuille bien diversifié peut rapporter entre 5 et 6% par an de manière relativement certaine.Sur son site, WeShareBonds propose aux investisseurs une offre de dossiers de crédit qu’ils peuvent examiner et analyser avant de choisir les projets dans lesquels ils investiront. Or, beaucoup n’ont pas le temps de suivre chaque projet d’investissement. De plus, on assiste sur les plateformes de crowdlending à une augmentation rapide de la base d’investisseurs, à tel point qu’un dossier de crédit peut se trouver financé par la communauté de prêteurs en quelques heures – ce qui peut se révéler très frustrant pour l’investisseur moins habitué aux outils digitaux.WeBot© est une solution innovante à ces problèmes, car il permet aux prêteurs d’investir systématiquement dans les différentes opportunités d’investissement à l’instant même de leur mise en ligne, suivant des critères précis de profil de dossier souhaité. WeBot© fonctionne donc comme un outil sélectif de réservation des titres.Un robot investisseur personnalisable Les investisseurs en crowdlending ont des comportements différents vis-à-vis des caractéristiques du dossier de crédit à financer. Certains privilégient la sécurité et l’investissement dans des PME notées 4 ou 4+ suivant la cotation de la Banque de France, c’est-à-dire un risque de défaillance de l’entreprise sur 3 ans inférieur à 1%. D’autres préfèrent un niveau de risque dynamique et des taux d’intérêt supérieurs à 8%, ce qui signifie par contre un risque de défaillance plus proche de 10% sur 3 ans. Les montants des mises diffèrent aussi suivant les investisseurs et varient globalement de 50€ à quelques dizaines de milliers d’euros par projet. Enfin, certains investisseurs préfèrent les placement long terme, plus rémunérateurs, et investissent plutôt dans les crédits in fine ; d’autres, soucieux de la durée du placement et voulant récupérer leur mise rapidement, préfèrent investir dans les crédits amortissables.Ainsi, le comportement des investisseurs en crowdlending varie énormément suivant les besoins, les capacités et l’état d’esprit de chaque personne.C’est pourquoi nous avons conçu WeBot© comme un robot paramétrable et personnalisable.L’investisseur qui choisit l’option WeBot© chez WeShareBonds peut programmer le robot en sélectionnant ses préférences en matière de nature de crédit (amortissable, in fine), de taux, de niveau de risque, de durée, et de montant d’investissement (par projet et en enveloppe globale). Il peut aussi définir une stratégie d’investissement basée sur le montant mensuel qu’il est prêt à placer dans les crédits participatifs aux PME. Une fois ces paramètres fixés par l’investisseur, WeBot© va investir dans les dossiers de financement qui correspondent aux critères, dans la limite du montant défini, pour constituer suivant ces instructions un portefeuille d’obligations de PME françaises non cotées. WeBot© offre donc un outil de diversification automatique et personnalisable, qui permet à chacun de dynamiser son épargne suivant ses inclinations – tout en lui donnant du sens, en prêtant à des PME françaises profitables et en croissance.

Comment financer un projet innovant ?

Cette fiche a été rédigée par BNP Paribas. Qu’entend-on par projet innovant ? Les innovations sont bien souvent réduites aux innovations technologiques, mais une innovation peut être d’ordre organisationnel, marketing, social…. Il existe plusieurs étapes pour financer votre projet innovant.Le love money (en capitalisant sur des réseaux d’amis ou de famille)Epargne personnelleLe crowdfundingLes prêtsLes business Angels ou fonds de capital risque. COMMENT BNP PARIBAS AIDE-T-ELLE LES WIKINAUTES ?Elle vous aide en phase de naissanceVous recevez de l’aide de la part de votre chargé d’affaires Innovation pour des conseils en matière de R&D et de faisabilitéLa banque vous apporte une expertise en face de lancementEt elle vous accompagne dans votre développement En savoir plus sur le financement de votre projet.En savoir plus sur le crowdfunding.

Prêts et Crédits Impôts

Bpifrance est le principal acteur public du financement des entreprises. Le prêt sans caution ni garanties personnelles est son principal mode d'intervention pour le financement du développement des PME et TPE.   Bpifrance peut soutenir les investissements des sociétés en développement via le Contrat de développement. Ce prêt permet de financer les dépenses immatérielles liées à un investissement immobilier ou matériel. Le Prêt à long ou moyen terme concerne toute sorte d'entreprise, ayant un projet d'investissement. Contrairement au contrat de développement (qui a une durée de 6 ans), sa durée peut aller jusqu'à 15 ans. Le Prêt Croissance de Bpifrance soutient les projets d'investissements ou de croissance externe. Il finance les dépenses immatérielles et matérielles liées à cette croissance. Ce prêt a une durée de 7 ans. Le Prêt SOFIRED-PME Défense intervient pour les PME travaillant pour le secteur de la défense, ou celles situées sur les territoires touchés par les restructurations de la Défense. Ce prêt finance les projets de développement ou de croissance externe. Il a également une durée de 7 ans. Tous ces prêts interviennent en complément d'un prêt bancaire classique.     En complément a été mis en place le Crédit d'Impôt Compétitivité et Emploi. Le CICE (Crédit d'Impôt Compétitivité et Emploi) est destiné à financer la compétitivité des entreprises. Il soutient les efforts en matière d'investissement, de recherche, d'innovation, de formation, de recrutement, de prospection de nouveaux marchés, de transition écologique et énergétique, et de reconstitution de leurs fonds de roulement. Le CICE est calculé en fonction des rémunérations annuelles des salariés de l'entreprise.     Pour en savoir plus sur les aides auxquelles les TPE et PME peuvent accéder, rendez-vous ici.     Source : www.les-aides.fr  

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

30% à 40% d’économie sur vos annonces légales grâce à Publication Annonce Légale

Nos modèles d’annonces légales ont été étudiées afin de les rendre plus simples et afin d’optimiser l’annonce et ce en utilisant les abr&eac

0

Lire la suite

Colonie de vacances

Un soutien scolaire efficace Dans ces séjours centrés sur la colonie de vacances, tout est fait pour permettre aux jeunes de rattraper leur éventuel retard et d'acqué

0

Lire la suite

Dernières questions

Le cadre légal de la formation en entreprise

1

Répondre

Ratios financiers normatifs de la start-up, site internet

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté