Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Création et fonctionnement d'une Société à Responsabilité Limitée (SARL)

Cette fiche vous est proposée par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables.

 

Création, fonctionnement, statut de l'entrepreneur : quelles sont les principales caractéristiques de la Société à Responsabilité Limitée (SARL) ? Explications sur les dimensions constitutives de ce statut juridique.

 

  • Création

Constitution

Capital

Son montant est librement fixé par les statuts.

Il est divisé en parts sociales de valeur nominale égale. Possibilité de capital variable.

Associés

De 2 à 100.

Ils n’ont pas la qualité de commerçant.

Durée

La durée de la société doit figurer dans les statuts.

Elle est au maximum de 99 ans à compter de l’immatriculation de la société au Registre du commerce et des sociétés. .

Apports

Les apports en numéraire doivent être libérés pour 20 % au moins au moment de la constitution, le solde devant être libéré dans les cinq ans suivant l’immatriculation de la société au Registre du commerce et des sociétés.

Les apports en nature doivent être évalués dans les statuts au vu d’un rapport établi par un commissaire aux apports. Les associés peuvent décider à l’unanimité de ne pas recourir à un commissaire aux apports pour leur évaluation si aucun apport en nature n’a une valeur qui excède 30 000 € et si la valeur globale de ces apports n’excède pas la moitié du capital.

Des apports en industrie consistant en la mise à disposition de connaissances techniques, de travail ou de services, peuvent être effectués.

Acte constitutif

Les statuts doivent être établis par écrit et contiennent des mentions obligatoires.

Publicité

La constitution de la société doit faire l’objet d’une insertion dans un journal d’annonces légales.

Elle fait également l’objet d’une insertion au bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (BODACC) à la diligence du greffier du tribunal de commerce.

Immatriculation

Le dossier d’immatriculation au Registre du commerce et des sociétés (RCS) doit être déposé au centre de formalités des entreprises (CFE) de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) ou de la chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) selon la nature de l’activité et le nombre de salariés.

 

  • Fonctionnement

Fonctionnement

Gouvernance et prise de décision

Le nombre de gérants est librement fixé par les statuts.

L’étendue de leurs pouvoirs est déterminée par les associés, qui peuvent les limiter dans les statuts.

Toute décision nécessitant une modification des statuts doit être prise en AGE.

Nomination et révocation des gérants

Les gérants sont nommés dans les statuts ou dans un acte annexé aux statuts.

La durée de leurs fonctions est fixée par les statuts.

Les gérants peuvent être reconduits ou révoqués à la majorité de plus de la moitié des parts sociales ou à une majorité supérieure si les statuts le prévoient.

Obligations comptables

Obligations comptables de droit commun.

Compte bancaire séparé

Oui

Dépôt des comptes sociaux

Dépôt au greffe du tribunal de commerce. Les SARL répondant aux critères de la micro-entreprise définis par l’article D.123-200 du Code de commerce sont :

- dispensées du dépôt des annexes si elles ne dépassent pas au titre du dernier exercice comptable deux des trois critères suivants : total du bilan ≤ à 350 K€, CA net ≤ à 700 K€, ≤ à 10 salariés,

- tenues de déposer leurs comptes annuels mais peuvent déclarer, sauf exceptions, que les comptes annuels qu’elles déposent ne seront pas rendus publics.

Publicité au BODACC à la diligence du greffier.

Obligations juridiques

Assemblée générale ordinaire annuelle

Droit des entreprises en difficulté

Livre sixième du code de commerce.

Régime d’imposition

En principe impôt sur les sociétés, mais possibilité d’opter pour l’impôt sur le revenu pour les SARL de famille et, sous certaines conditions, pour les SARL de moins de 5 ans.

 

  • Statut de l'entrepreneur

Statut du dirigeant et des associés

Dirigeants

Responsabilité des gérants

Les gérants sont responsables civilement et pénalement des fautes commises dans leur gestion. Ils sont également responsables fiscalement en cas de fraude ou de non-respect répété des obligations fiscales.

Régime social des gérants

Gérant majoritaire : régime social des non-salariés.

La part des dividendes, qui excède 10 % du capital social et des primes d’émission et des sommes versées en compte courant détenus par les gérants majoritaires, leur conjoint et leurs enfants mineurs, est soumise aux cotisations sociales.

Gérant minoritaire ou égalitaire : assimilation au régime des salariés pour la sécurité sociale et l’assurance vieillesse.

Régime fiscal des gérants

SARL soumise à l’impôt sur les sociétés : traitements et salaires.

SARL ayant opté pour l’impôt sur le revenu : catégorie de revenus (bénéfices industriels et commerciaux, bénéfices non commerciaux) dont relève l’activité de la société.

Associés

Responsabilité des associés

La responsabilité des associés est limitée au montant de leurs apports, sauf en cas de faute de gestion ou de caution personnelle accordée sur des prêts consentis à la société.

Régime social des associés

Régime social des salariés si l’associé bénéficie d’un contrat de travail et ne s’immisce pas dans la gestion de la société.

Régime des non-salariés en cas d’immixtion.

Régime fiscal des associés

Dividendes imposables dans la catégorie des revenus de capitaux mobiliers.

 

En savoir plus sur les avantages et les inconvénients d'une SARL.

Partager cet article !

Réagir à cet article

Entrepreneur

Icon Utilisateur

21/07/2015

Equipe Wikipme

Mots clés : création d'entreprise SARL Responsabilité

Ces articles pourraient vous intéresser

Comment devient-on franchisé ?

Cette fiche a été rédigée par ToutelaFranchise.com. Ouvrir une franchise est une aventure entrepreneuriale passionnante mais exigeante. Elle demeure l’aboutissement d’un projet bien mûri et réfléchi. Voici les étapes clés pour passer du statut de candidat à celui de franchisé. Analyser ses motivations et ses aptitudesAvant de se lancer dans le grand bain de la franchise, il faut se poser les bonnes questions. Est-ce que devenir entrepreneur franchisé correspond à votre projet de vie ? Quels sont vos motivations réelles ? En tant que futur créateur, vous devez habiter votre projet et ne pas vous voiler la face pour éviter les contradictions entre votre discours et votre façon d’être. Vous devez également analyser vos aptitudes et vos ressources (financières, morales, etc.). La plupart des franchises ne demandent pas de diplômes particuliers mais s’engager en franchise nécessite d’avoir un sens commerçant. Assurez-vous de bénéficier également du soutien de vos proches. Connaître le monde de la franchiseDevenir franchisé répond à une démarche particulière. Vous devez prendre conscience qu’un patron franchisé possède des droits et des devoirs. Ce modèle économique repose sur un contrat entre le franchiseur et son franchisé. Pour en savoir exactement où vous mettez les pieds, informez-vous en consultant des ouvrages spécialisés, des sites internet et en rencontrant des franchisés. Choisir son réseau de franchise et le rencontrerAprès avoir sélectionné votre domaine d’activité en fonction de vos goûts et de vos connaissances, il vous faudra sélectionner votre franchiseur. A vous d’évaluer les enseignes en fonction de la rentabilité des unités pilotes, du savoir-faire, de la qualité des produits et services, de l’originalité du concept, du leadership et de l’animation du réseau par le franchiseur, etc. Vous trouverez un certain nombre d’informations sur internet dans des annuaires de la franchise, mais le plus judicieux est de rencontrer directement les responsables de réseaux. Il existe de nombreux salons dédiés à la franchise qui se déroulent à Paris et en province. Postuler puis s'engager avec une enseigneVous pouvez postuler en ligne en prenant soin de bien remplir le questionnaire de candidature. Veiller à remplir tous les champs demandés et à soigner votre orthographe. Si vous passez avec succès cette étape et celle des entretiens, le franchiseur vous remettra le DIP (Document d’information précontractuel). Vous aurez alors au moins 20 jours avant de signer le contrat. Durant cette période, étudiez toutes les informations contenues dans le DIP pour vérifier le sérieux du franchiseur. Boucler son dossier financierElaborez votre budget prévisionnel en prenant en compte vos ressources et en tenant compte de la conjoncture. En dehors de votre apport personnel, vous devrez trouver des ressources financières auprès des établissements bancaires. Il existe aussi des dispositifs d’aide pour les créateurs d’entreprise. Réalisez votre propre étude de marché et interrogez-vous sur le retour sur investissement. Quand tous ces points seront validés, vous pourrez définir le rétro-planning de votre ouverture avec le franchiseur (recherche de local, recrutement de personnel si besoin, formation, etc.). En savoir plus sur les documents à prévoir pour se lancer en franchise

La franchise, c’est quoi ?

Cette fiche a été rédigée par BNP Paribas. Un contrat par lequel une société dénommée « Franchiseur » accorde à une autre entité  ou personne physique « Franchisé », le droit d’exploiter le concept original, la marque, moyennant rétributions financières. LE PLUS BNP PARIBAS SI VOUS OPTEZ POUR UNE FRANCHISE :Une connaissance des enseignes, si vous avez un projet de franchise, votre conseiller pourra vous aider.Le financement de vos investissements. En savoir plus la création en franchise et sur les droits d'entrée en franchise.

Les avantages et inconvénients d'une Entreprise...

Cette fiche vous est proposée par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables.   L'Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée est une des formes que l'entrepreneuriat individuel peut revêtir. Présentation des avantages et inconvénients de ce statut juridique.   Principaux avantages Responsabilité : limitation de la responsabilité de l'entrepreneur individuel au seul patrimoine professionnel affecté à l'EIRL Fiscal : option pour l'impôt sur les sociétés possible sans création d'une société   Principaux inconvénients En termes d'organisation et de fonctionnement : Formalisme de constitution (déclaration d'affectation précédée d'une évaluation des biens par un professionnel dans certains cas, etc.) Formalisme de fonctionnement (ouverture d'un compte bancaire dédié à l'EIRL, tenue d'une comptabilité commerciale autonome, dépôt du bilan, etc.) Coût de constitution et de fonctionnement plus important qu'en Entreprise Individuelle (EI) En termes de responsabilité : Remise en cause de l'étanchéité des patrimoines professionnels et personnels si non-respect du formalisme par l'entrepreneur   En savoir plus sur la création et le fonctionnement de l'EIRL.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

20 ans d'expérience en électricité générale au service de Nespouls (19) 24h/24 et 7j/7

SARL DE FREITAS ELECTRICITE est une entreprise d’électricité située Nespouls. Elle opère dans tout le département de la Corrèze et les départemen

0

Lire la suite

Et si la fidélisation devenait synonyme de développement commercial ?

« Mais, la fidélisation client, c’est exactement cela ! » me diront beaucoup d’entre vous. Et pourtant. Etes-vous certain que, dans vos organisations, l

0

Lire la suite

Dernières questions

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

2

Répondre

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

0

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté