Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Contrat de travail et convention collective

Cette fiche vous est proposée par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables.

 

L’embauche d’un salarié déclenche automatiquement pour l’employeur de multiples obligations. La convention collective contient souvent des éléments qui peuvent influer sur le contrat de travail. Explications.

 

Avant de rédiger un contrat de travail, il faut s’interroger sur la convention collective applicable à l’entreprise. Cela peut être l’occasion de vérifier que celle qui est appliquée aux salariés est la « bonne » convention collective.

 

  • Comment déterminer la convention collective applicable en cas d'activités multiples ?

Le principe est que la convention collective applicable à l'entreprise est celle qui correspond à son l’activité principale (art. L 2261-2 C.tr.). En cas de pluralité d'activités, c'est la convention collective qui correspond à l'activité principale de l'entreprise qui s'applique aux activités accessoires.

L'administration a considéré dans une réponse ministérielle "Liot" du 5 mai 1971 que les critères suivants pouvaient être retenus pour déterminer l'activité principale de l'entreprise :

  1. s'agissant d'une entreprise commerciale, l’activité principale est celle qui correspond au chiffre d’affaires le plus élevé ;
  2. s'agissant d'une entreprise industrielle, l’activité principale est celle qui occupe le plus grand nombre de salariés ;
  3. s'agissant d'une entreprise industrielle et commerciale, les critères appliqués aux entreprises industrielles peuvent être retenus, lorsque le chiffre d'affaires afférent aux activités industrielles est égal ou supérieur à 25 % du chiffre d'affaires total.

 

  • Important

Il est essentiel de bien identifier la convention applicable; certains appliquent une convention par erreur, c'est ce qu'on appelle une application volontaire. Dans ce cas, il peut en résulter l'obligation pour l'employeur d'appliquer deux conventions: celle qui est obligatoire compte tenu de leur activité, et celle qui est appliquée à titre volontaire.

Il faut aussi vérifier quelles sont les obligations de la convention collective quant au contenu du contrat de travail (période d’essai, clause de non-concurrence, etc.).

 

Quand une entreprise embauche un salarié, il faut interroger l’employeur sur les points suivants :

  1. le salarié a-t-il déjà travaillé dans l’entreprise (CDD, apprentissage, stage) ? Ceci est important notamment pour fixer la durée de la période d’essai (voir Fiche 2 Période d’essai) ;
  2. quelles sont les sujétions spécifiques relatives au poste de travail ?

 

Exemple

Il faut savoir si le salarié va être amené à conduire un véhicule, à effectuer des déplacements, à engager des frais professionnels ; s’il doit être titulaire d’un diplôme pour exercer ses fonctions (dans ce cas, il faut vérifier qu’il est titulaire du diplôme, avant de l’engager) ; s’il doit être logé sur place, etc. Cela permettra d’identifier les clauses utiles pour rédiger le contrat.

 

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Puis je cumuler ma retraite avec des revenus d’...

Cette fiche a été rédigée par NB Gestion Retraite. Que vous soyez retraité ou en activité vous pouvez poursuivre ou reprendre une activité professionnelle rémunérée (salariée ou non salariée) tout en percevant vos pensions de retraite. Vous devez néanmoins répondre à certaines conditions. Quelles sont les conditions à remplir ?Vous devez avoir demandé le bénéfice de toutes vos retraites* : de base et complémentaires, tous régimes confondus, françaises et étrangèresVous devez avoir l’âge légal de départ à la retraite (entre 60 et 62 ans en fonction de votre année de naissance – tableau en annexe) et la durée d’assurance requise pour pourvoir bénéficier du taux plein ou avoir l’âge du taux plein automatique sans condition de durée d’assurance*Il existe une dérogation pour certaines professions libérales  pour lesquelles l’âge minimal pour percevoir une pension de retraite complémentaire sans décote est plus élevé que l’âge légal. Si c’est votre cas, vous pouvez attendre d’avoir atteint l’âge minimal requis pour demander le bénéficier des retraites complémentaires sans décote. Les cotisations versées depuis la date de liquidation des autres pensions ne seront pas productives de droits retraites  additionnels. Quelles sont les modalités du cumul ?Vous ne serez pas limité dans les rémunérations perçues si les conditions sont remplies.Vous serez limité dans les rémunérations perçues si les conditions ne sont pas remplies. Dans ce dernier cas :Pour les salariés : Si vous reprenez une activité chez l’ancien employeur, vous devez respecter un délai de carence de 6 mois. D’autre part, le total de vos revenus (pensions + retraites) ne doit pas être supérieur à la moyenne mensuelle des 3 derniers salaires ou 1,6  fois le SMIC si ce montant est plus avantageux.Pour les non-salariés : les revenus d’activité doivent être inférieurs au montant du plafond de la Sécurité Sociale (38040 euros en 2015)Si vos revenus dépassent le plafond,  vos pensions seront écrêtées du montant du dépassement.En cas de cumul emploi et de retraite anticipée pour carrière longue, le cumul est limité jusqu'à l'âge légal applicable à sa génération. Il faut par ailleurs respecter un délai de six mois pour travailler de nouveau chez son dernier employeur. Une fois l'âge légal atteint, le cumul pensions et nouveaux salaires remplit alors toutes les conditions pour devenir intégral. Quelles sont les modalités à accomplir ?Sauf dérogations* vous devez cesser votre activité initiale avant d’en reprendre une nouvelle  même si la nouvelle activité n’est autre que la poursuite de la première: rupture de contrat de travail si vous êtes salarié, radiation du Registre du Commerce et de Sociétés ou cessation d’activité  du chef d’entreprise délivrée par la chambre des métiers pour les activités non salariées donnant lieu à affiliation au régime généralVous devez avertir vos caisses de retraite de votre reprise d’activité*Vous n’êtes toutefois pas obligé d’interrompre : des activités artistiques, littéraires, scientifiques, juridictionnelles, des participations en tant que jury de concours publics, des activités d'hébergement en milieu rural (gîte rural, chambre d'hôtes...), des activités d'élu local, des activités non salariées (si le régime de retraite de base correspondant prévoit que l'activité peut être poursuivie). Quelles conséquences sur vos rémunérations de fin de carrière ?Pour toute liquidation des pensions de retraite à compter du 01/01/2015 l’activité reprise ou poursuivie, quelle que soit le régime dont elle relève donne lieu à cotisations mais ne vous rapporteront plus aucun droits retraite additionnels. En d’autres termes, les cotisations sont versées à fonds perdus. Référence :Loi du 20/01/2014 réformant les retraitesCirculaire AGIRC-ARRCO du 08/04/2015  Le conseil expert :Le cumul emploi retraite : un outil d’optimisation de rémunération  Le dispositif du cumul emploi retraite peut être beaucoup plus avantageux que celui de la surcote malgré les cotisations à fonds perdus.Il permet également en fonction de votre année de naissance de figer votre situation retraite et d’éviter des réformes qui pourraient s’avérer défavorables.Aussi, si vous avez l’âge légal sans avoir le nombre de trimestres requis pour l’obtention du taux plein,  il est  judicieux d’arbitrer parallèlement  l’intérêt d’un rachat de trimestre(s).Le cumul emploi retraite permettant de dégager des gains en capital, d’autres paramètres comme le poids de la fiscalité doivent également être pris en considération dans les arbitrages.

Les avantages et inconvénients d'une Société à ...

Cette fiche vous est proposée par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables.   La Société à Responsabilité Limitée (SARL) fait partie des formes d'entrepreneuriat qui existent en France. Retour sur les avantages et inconvénients de ce statut juridique.   Principaux avantages En termes de responsabilité : Limitation de la responsabilité des associés à leur apport en capital social, sauf demande de garantie personnelle d'un associé En matière d'organisation et de fonctionnement : Structure permettant l'entrée d'un nombre limité d'associés (2 minimum dans la limite de 100) Maintien du caractère familial et intuitu personae sous cette forme juridique Possibilité pour le conjoint d'avoir la qualité d'associé Sécurité liée au cadre législatif et réglementaire encadrant ce type de société Obligation d'avoir un Commissaire aux Comptes qu'au-delà de certains seuils Au plan financier : Capital social fixé librement En termes de marché : Crédibilité de cette forme juridique sur le marché national ou européen Au plan fiscal : Option pour l'Impôt sur le Revenu pour les SARL de famille et les sociétés de moins de 5 ans sous certaines conditions En matière de développement et de transmission : Poursuite de la société en cas de décès ou de faillite d'un associé   Principaux inconvénients En termes d'organisation et de fonctionnement : Formalisme lors de la constitution Formalisme en cours de vie de la société Pouvoirs de décision liés à la participation des associés dans le capital social Au plan social : Régime social des assimilés-salariés réservé aux seuls gérants minoritaires ou égalitaires Pour les SARL soumises à l'Impôt sur les Sociétés (IS), cotisations sociales du gérant calculées sur sa rémunération et sur les dividendes excédant un certain seuil En matière de développement et de transmission : Droits d'enregistrement plus élevés qu'une société par actions   En savoir plus sur la création et le fonctionnement d'une SARL.

Accident du travail : quelle solution pour les ...

Cette fiche est rédigée par Humanis.   Vous bénéficiez d’indemnités journalières versées par le Régime social des indépendants (RSI) en cas d’accident du travail, mais est-ce suffisant ? Découvrez comment garantir votre niveau de vie.   En cas d’accident du travail, les indépendants comme les artisans et les commerçants peuvent bénéficier d’indemnités journalières maladies versés par le RSI, le Régime Social des Indépendants. Cependant, les indemnisations en cas d’accident de travail peuvent se révéler insuffisantes pour garantir le niveau de vie du travailleur indépendant et de sa famille.   Le contrat prévoyance individuelle En cas d’arrêt de travail pour maladie, grâce au contrat prévoyance individuelle, votre salaire est garantie dans son intégralité jusqu’à 3 ans. Votre famille est donc protégée financièrement. Vos frais d’exploitation sont pris en charge sous la forme d’indemnités journalières si vous souscrivez une garantie.     En savoir plus : pour être protégé au mieux en cas d’arrêt de travail, découvrez l’assurance Arrêt de travail Radiance groupe Humanis, une solution développée pour les travailleurs indépendants et les TNS.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

UN PROFESSIONNEL DE LA TOITURE A VOTRE SERVICE A ROUSSINES (36) !

L’entreprise Chauvain Fréderic est une référence dans le domaine des travaux de toitures. Assurant la pose et la réparation de vos couvertures, elle est sollicit&eacu

0

Lire la suite

Les ETS FERRET, spécialistes des travaux paysagers à Villefontaine

Situés à Villefontaine, les ETS FERRET sont spécialisés dans les travaux d’entretien d’espaces verts et de démoussage de toiture. Nous sommes une entrepr

0

Lire la suite

Dernières questions

Bonjour, j'aimerais bien avoir quelques tips concernant le SEO, je souhaiterai mieux comprendre comment obtenir des bons backlinks, et j'aimerais bien savoir qu'est-ce qu'un bon backlink. Merci !

0

Répondre

Bonjour, je souhaite développer en marketing une stratégie avec des blogueurs et influenceurs pour augmenter la visibilité d'un site mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. Que me conseillez-vous ?

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté