Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Comment effectuer une demande de financement participatif ?

Cette fiche est rédigée par Lendopolis.

 

  • Qui peut créer une demande d’emprunt pour le compte de la société ?

Vous devez être le représentant légal (chef d’entreprise) ou disposer d’une délégation de pouvoir pour rédiger la demande d’emprunt.

 

  • Quelles sont les étapes pour ma demande d'emprunt ?

La demande d'emprunt se déroule en 2 temps :

  1. vous soumettez votre demande en déterminant les caractéristiques de l'emprunt demandé, en donnant des éléments sur l'identité de votre entreprise et son historique financier, et en présentant votre projet
  2. si votre dossier est validé par notre équipe d'analyse, nous le transmettons à votre expert-comptable pour qu'il complète l'attestation d'informations financières

 

À partir de ces éléments, l'équipe d'analystes financiers de Lendopolis fixe une note à votre dossier, qui déterminera le taux d'intérêt de votre emprunt.

 

  • Quelles sont les informations demandées pour établir une demande ?

Lors de la première étape, vous êtes invités à fournir les éléments suivants :

  1. des informations sur l’identité de l’entreprise
  2. une description de votre société et de votre projet, assortie de tous les éléments permettant de personnaliser votre page de présentation (logo, photos, vidéo)
  3. le bilan et le compte de résultat des 2 derniers exercices de l’entreprise
  4. les coordonnées de votre expert-comptable qui sera sollicité pour établir l'attestation d'informations financières.

 

Si votre entreprise dépose régulièrement ses liasses fiscales auprès du greffe, certaines de ces informations seront pré-remplies par le biais de notre partenaire Scores & Décisions. Vous n’aurez donc qu’à vérifier leur exactitude et à les amender éventuellement.

 

  • Qu’est ce que l'attestation d'informations financières de l’expert-comptable ?

Avant l’étude approfondie du dossier par les analystes financiers de Lendopolis, il est demandé aux experts-comptables des entreprises candidates d’établir une attestation portant sur l’examen des informations financières prévisionnelles.

L'expert-comptable est invité à transmettre le prévisionnel de l'entreprise ainsi que son rapport sur le caractère raisonnable des hypothèses ayant servi de base à l’élaboration des informations transmises, et sur les principes comptables sous-tendant l’établissement du prévisionnel.

Cette démarche validée par le Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables nous permet de fixer volontairement un standard élevé d’entrée de jeu dans la modération et la sélection des projets d’entreprises que nous présentons. L'attestation n'engage pas la responsabilité de l'expert-comptable en cas de litige relatif aux remboursements, mais ce label permettra de largement crédibiliser votre demande de financement.

 

  • Quels sont les documents justificatifs demandés ?

Les justificatifs suivants sont demandés avant le lancement de votre collecte. Ils peuvent être fournis par votre expert-comptable ou directement par vous sur votre page projet :

  1. statuts de la société signés
  2. KBis ou inscription au RCS
  3. pièce d'identité du représentant légal
  4. deux derniers relevés de compte bancaire de l’entreprise
  5. le RIB sur lequel seront versés les fonds.

 

  • Quand est-ce que je connais la note de mon projet, et donc le taux d’intérêt proposé ?

Après la transmission de l'attestation d'informations financières par votre expert-comptable, notre équipe d'analystes financiers prendra contact avec vous sous deux jours ouvrés, afin de vous donner son évaluation du risque, la note et les conditions d'emprunt proposées.

La note du projet est établie par notre équipe d’experts financiers, et se détermine notamment à partir des éléments suivants :

  1. la solidité financière passée (analysée à partir des 2 derniers bilans et comptes de résultat) validée par l'attestation d'informations financières fournie par l’expert-comptable de l'entreprise. Seuls, les projets présentant ce label pourront être visés par notre équipe d’analystes financiers.
  2. de la cohérence du prévisionnel, dont les chiffres doivent être obligatoirement étayés par l’expert-comptable de l'entreprise.
  3. de la maturité de l’équipe dirigeante ou du porteur du projet.
  4. du respect des délais de paiement par le passé.
  5. de l'ancienneté et de la taille de l'entreprise.
  6. du secteur d'activité et de sa zone géographique.
  7. du suivi d'éventuelles procédures collectives passées ou en cours.

 

Pour établir cette note, notre équipe prend systématiquement contact avec le porteur de projet.

Si vous acceptez ces conditions, votre collecte de fonds débutera dès que vous le souhaiterez, à condition que l’ensemble des justificatifs administratifs aient été validés.

 

  • Qui a accès aux informations mises en ligne par les entreprises ?

Tous les visiteurs du site ont accès à la page présentant votre projet avec toutes les informations le décrivant. Par contre, seuls nos membres-prêteurs inscrits ont accès à la partie relative aux informations financières de votre entreprise.

 

  • Est-il possible d'emprunter plusieurs fois ?

Bien sûr, si votre encours ne dépasse jamais un million d’euros au même moment.

 

  • Je n'ai pas d'expert-comptable, où puis-je en contacter un ?

Tous les experts-comptables de France peuvent compléter l'attestation d'informations financières. Vous en trouverez sans doute un près de chez vous sur l'annuaire hébergé par le site de l'Ordre des Experts-Comptables.

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Artis lève 400 000€ sur la plateforme de crédit...

Paris, le 1 septembre 2017 – WeShareBonds, la plateforme de crowdlending agréée par l’AMF, annonce la finalisation d’un prêt de 400.000€ à Artis, groupe de tuyauterie industrielle du grand ouest.Créé en 2007 à Derval en région Pays de La Loire, par Arnaud Josse et Fabrice Chailloux, ARTIS (Atlantique Réalisation Tuyauterie Industrielle Soudage) est spécialisé dans l’organisation, la fabrication, le suivi et la maintenance d’ensembles de tuyauteries industrielles ou de réseaux de canalisations enterrées de transport de fluides à partir de tubes métalliques et d’accessoires.A ses débuts, Artis s’était positionné sur la soudure et le transport de gaz naturel. Au fil des années, le groupe a batit sa réputation (maîtrise technique, flexibilité, confiance), pour élargir aujourd’hui son activité à de nouveaux segments et de nouveaux produits. La PME, qui emploie 30 salariés, développe son offre sur les installations nouvelles (bio méthane, hydrogène…) et s’ouvre au marché européen.Si 50% de son chiffre d’affaires est aujourd’hui réalisé auprès de GRT Gaz, ARTIS travaille avec d’autres acteurs incontournables au sein de ce secteur comme Eiffage, Air Liquide ou Bouygues Energie. En 2016, la PME a réalisé un chiffre d’affaires de 4,8 millions d’euros (clôture au 31/12/2016), et 442.000 euros d’EBITDA soit une marge EBITDA/CA de 9%. Elle prévoit de réaliser un chiffre d’affaires de 5,7 millions d’euros en 2017.Afin de financer son développement, la PME ARTIS s’est tournée vers WeShareBonds, l’expert du financement des PME, via un emprunt obligataire de 400.000 euros. Comme sur chaque projet, les actionnaires de WeShareBonds ont tous participé au financement via le fonds de crédit « WSB-1617 ». Les prêteurs (institutionnels comme La Banque Postale, co-fondateurs de WeShareBonds et particuliers) bénéficieront d’un taux d’intérêt annuel de 6% durant les 36 mois de la durée de ce prêt.Arnaud JOSSE, Co-gerant d’ARTIS, témoigne : « Ce mode de financement est une première pour nous. Je souhaite remercier toute l’équipe de WeShareBonds pour son accompagnement, la clarté des informations et le dynamisme mis en œuvre pour arriver à ce succès, et à la communauté de prêteur pour la confiance qu’ils nous témoignent. »Cyril Tramon, Fondateur et CEO de WeShareBonds, déclare : « Nous sommes fiers de la confiance qu’Arnaud Josse a témoigné envers WeShareBonds afin de financer le développement de son entreprise, en complément de ses partenaires bancaires traditionnels. Ce financement illustre l’adéquation entre les besoins de financement de PME françaises de qualité comme ARTIS, et la recherche de rendement et de sens des particuliers et des institutionnels qui ont choisi ce placement innovant et sociétal. Leurs intérêts se rencontrent, au bénéfice de notre économie et de nos régions. »A propos de WeShareBonds : WeShareBonds est une plateforme de financement participatif, sur laquelle des particuliers et des clients professionnels cofinancent directement des crédits à destination des PME, avec l’équipe et les actionnaires de la plateforme tout en comprenant et acceptant les risques inhérents à l'investissement dans des PME françaises non cotées.WeShareBonds, marque déposée de Wiseprofits SAS, est agréée en tant que Conseiller en Investissement Participatif (CIP) auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF), et enregistrée auprès de l’ORIAS. www.wesharebonds.comSource : http://www.artis-groupe.fr/fr/specialiste-tuyauterie-industrielle-canalisations-enterrees/Avertissement : l'investissement dans des entreprises non cotées présente des risques parmi lesquels : la perte partielle ou totale du capital investi, l'illiquidité ainsi que des risques spécifiques à l'activité de l'entreprise, détaillés dans les notes d'opération mise à disposition dans l'onglet "Documents" des projets. L'investissement sur WeShareBonds doit être inscrit dans une démarche de constitution d'un portefeuille diversifié. Vous pouvez investir sur WeShareBonds une fois votre profil investisseur complété et validé par nos équipes.A propos du groupe ARTIS Enrichie par ses connaissances accumulées au fil des années, ARTIS a développé une expertise dans la construction et l’installation de skids et modules. La possibilité de construire et d’assembler des skids de petites et moyennes dimensions, permet à ARTIS de proposer aux sociétés européennes d’ingénierie, une capacité de réalisation de modules à destination du grand export, avec un haut niveau de qualités. Artis réalise également :- Postes de coupures et demi coupures- Poste de sectionnement- Gare de racteurs- Poste de comptageContact presseWeShareBondsAgence Rumeur PubliqueHélène Fritz helene.fritz@rumeurpublique.fr / 01 55 74 52 40Sébastien Dosne sebastien@rumeurpublique.fr / 01 82 28 37 28ARTISArnaud JOSSE / ajosse@artis-groupe.fr / 06.62.78.42.12

COMMENT FAIRE AVEC MON BANQUIER ?

La relation entre votre PME et votre banque, ou vos banques si vous en avez plusieurs, est essentielle pour vous comme pour vos banquiers. C’est d’abord une relation de partenariat qui vous lie, avec pour objectif commun la pérennité et le développement de votre PME, autour de l’identification des besoins de votre activité et vos projets. La banque vous conseille et s’efforcer de vous apporter des solutions, elle recherche pour vous des services et des financements adaptés, en réponse à vos attentes.CREER LA CONFIANCEVotre relation avec votre banque est d’abord fondée sur la confiance. Vous travaillez avec elle et vous lui confiez l’activité financière de votre PME parce que vous connaissez ses produits et services, qu’ils sont adaptés à votre activité et parce que vous connaissez votre conseiller bancaire et d’autres experts de votre banque.Votre banque a aussi confiance dans votre PME : votre conseiller vous connaît, il comprend votre activité et il partage, avec ses responsables au sein de sa banque, la stratégie que vous conduisez dans votre entreprise. Votre banque vous accompagne dans vos besoins réguliers, dans vos nouveaux projets, et peut-être aussi dans des périodes où l’activité est plus tendue. DIALOGUER ENSEMBLE                                                               Pour que la relation de confiance soit réciproque entre vous et votre banquier, vous devez d’abord échanger ensemble en toute transparence sur votre PME : passer en revue la période écoulée, vos perspectives d’activité, la stratégie poursuivie et les besoins de financement qui peuvent en découler. Votre banque a besoin d’une information claire sur votre entreprise et d’échanger sur votre stratégie afin d’anticiper les réponses possibles. A savoir : si votre PME a plusieurs banques, vous pouvez entretenir ce dialogue en bilatéral avec chacun de vos conseillers ou vous pouvez également les réunir pour croiser les informations disponibles, leurs points de vue et leurs observations. Ces réunions peuvent prendre la forme de « réunions de transparence » souvent utiles pour présenter vos bilans annuels, vos projets à venir et les estimations de financement qui vous seront utiles pour les mener à bien.  ANTICIPER LES PROJETS OU LES DIFFICULTESUne des clés dans votre relation réside aussi dans l’anticipation… Il est plus facile que vous, patron de PME, échangiez en amont avec votre conseiller bancaire sur des opportunités que vous identifiez (développement sur de nouveaux produits ou marchés, opération de croissance externe …) et plus encore si vous rencontrez une quelconque difficulté. Plus tôt vous serez entrés en contact, mieux vous pourrez rechercher des solutions ensemble ; la panoplie de ces solutions sera aussi plus étendue. Attention : en cas de difficultés, dissimuler la réalité à son banquier ou essayer de « gagner du temps » n’est général pas bénéfique. En effet, vous vous empêchez alors de rechercher des solutions viables : cela contribue à détériorer les relations. Le dialogue avec votre banquier s’appuie sur la communication de données fiables : vous avez besoin dans la gestion de votre PME de clarté pour savoir où vous allez. Votre banque doit aussi avoir accès à des données réalistes sur votre entreprise, son activité et ses perspectives, pour adapter ses réponses possible en termes de financement.Différents tableaux de bord sur votre PME qui feront l’objet d’échanges : plan de financement, trésorerie, prévisionnels[1]… Ces éléments peuvent être préparés avec vos conseils (comme votre expert comptables). Ils serviront lors des entretiens de suivi réguliers entre votre banque et votre PME, ainsi qu’en appui des demandes de financement. A savoir : Au-delà des données sur l’entreprise, l’entretien avec votre banquier peut se dérouler « in situ » dans votre PME. Vous pourrez utilement détailler les spécificités de l’entreprise, de votre secteur d’activité ou encore des profils de clientèle sélectionnés. Votre banquier aura aussi une vision plus transparente et pratique.  GERER LES DESACCORDS Comme pour toute relation (celles avec vos clients, vos fournisseurs, les autres entreprises de votre secteur…), les différences de vues sont toujours possibles entre vous et votre banquier. En premier lieu, il faut essayer de vous rencontrer au plus vite et exposer les points de vue afin de rechercher la meilleure solution avec votre conseiller. Si les points de vue divergent toujours, vous pouvez demander à rencontrer un autre responsable de votre banque ou contacter le service de relation clientèle.  A savoir : Si votre entreprise a un besoin de financement que vous n’avez pas obtenu par votre banque et que vous jugez votre démarche légitime, vous avez la possibilité de solliciter l’intervention de la médiation du crédit aux entreprises, en déposant une demande depuis le site internet : www.mediateurducredit.fr. Ce dispositif, créé fin 2008, permet de rechercher des solutions possibles aux difficultés de trésorerie et de financement des entreprises et des PME, avec les médiateurs nationaux et départementaux et la participation active des banques, qui ont nommé des correspondants dans chacun des leurs réseaux. En 2015, la médiation du crédit aux entreprises, avec les banques, a permis de rechercher des solutions de financement pour un peu plus de 2 000 entreprises avec un taux de réussite de 2 sur 3. en savoir plus : www.aveclespme.fr 

Plan de financement et business plan : de quoi ...

Cette fiche a été rédigée par BNP Paribas. Moment fondateur lors de la création de l’entreprise, le business plan est un des outils majeurs pour permettre à l’entrepreneur de structurer ses actions et le financement de ces dernières. Compte de résultat provisionnel, plan de financement, marge brute… : voici les principaux éléments qu’il faut tenir en compte. Compte de résultat prévisionnelLe compte de résultat prévisionnel est un outil qui permet de calculer le résultat net – et donc de la profitabilité, ou non, de l’entreprise. Il est constitué des recettes et des charges prévisionnelles. Plan de financement triennalIl s’agit d’un élément majeur notamment lorsque l’entrepreneur est confronté à la recherche de financement dans le secteur bancaire, car il permet de chiffre le montant des ressources qui seront nécessaires à l’entreprise ainsi que sa capacité d’autofinancement. L’étude de marchéPassage obligatoire en création et développement d’entreprise, l’étude de marché a pour objets d’identifier les acteurs concurrents ou complémentaires, mais également de déterminer les opportunités et menaces présentes sur le marché cible.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

30% à 40% d’économie sur vos annonces légales grâce à Publication Annonce Légale

Nos modèles d’annonces légales ont été étudiées afin de les rendre plus simples et afin d’optimiser l’annonce et ce en utilisant les abr&eac

0

Lire la suite

Colonie de vacances

Un soutien scolaire efficace Dans ces séjours centrés sur la colonie de vacances, tout est fait pour permettre aux jeunes de rattraper leur éventuel retard et d'acqué

0

Lire la suite

Dernières questions

Le cadre légal de la formation en entreprise

1

Répondre

Ratios financiers normatifs de la start-up, site internet

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté