Filtre : Tous

Icon Utilisateur

Avec qui négocier le protocole d'accord préélectoral ?

Cette fiche vous est proposée par Wolters Kluwer.

 

Les élections professionnelles débutent impérativement par la négociation du protocole préélectoral avec les syndicats. Encore faut-il savoir qui l'employeur doit convier à la réunion et comment.

 

  • Quels syndicats inviter à négocier ?

L’audience électorale étant l’un des principaux critères de la représentativité syndicale, tous les syndicats intéressés, représentatifs ou non, peuvent présenter des candidats au premier tour des élections professionnelles sous certaines conditions ci-dessous et, par conséquent, peuvent participer à la négociation du protocole préélectoral. Ainsi, doivent être conviés à la table de négociation du protocole [C. trav., art. L. 2314-3 et L. 2324-4] :

  1. les syndicats reconnus représentatifs dans l’entreprise ou l’établissement ;
  2. les syndicats ayant constitué une section syndicale dans l’entreprise ou l’établissement ;
  3. les syndicats affiliés à une organisation syndicale représentative au niveau national et interprofessionnel (CGT, CFDT, FO, CFE-CGC et CFTC) [Arr. 30 mai 2013, JO 1er juin].
  4. les syndicats non représentatifs qui :         

- satisfont aux critères de respect des valeurs républicaines et d’indépendance,

- sont légalement constitués depuis au moins deux ans,

- et dont le champ professionnel et géographique couvre l’entreprise ou l’établissement concerné (les deux ans d’ancienneté doivent être obtenus au niveau du champ professionnel et géographique qui couvre l’entreprise et non au niveau de l’entreprise elle-même).

 

REMARQUE

Le changement de statut et d’orientation d’un syndicat, moins de deux ans avant les élections, ne peut pas être assimilé à la création d’un nouveau syndicat. Dès lors, il peut participer à la négociation du protocole préélectoral [Cass. soc., 3 mars 2010, n° 09-60.283].

 

  • Sous quelle forme adresser l'invitation ?

> Les syndicats, qui satisfont aux critères de respect des valeurs républicaines et d’indépendance, sont légalement constitués depuis au moins deux ans et dont le champ professionnel et géographique couvre l’entreprise, doivent être informés de l’organisation des élections par tout moyen. Puis, lorsqu’ils se sont manifestés, ils doivent être invités à négocier le protocole.

> Les autres syndicats (c’est-à-dire ceux qui sont représentatifs et ceux qui ont constitué une section syndicale) sont invités directement par courrier [C. trav., art. L. 2314-3 et L. 2324-4].

 

  • Et dans quel délai ?

Lorsqu’il s’agit de renouveler l’institution, l’invitation à négocier le protocole doit être adressée deux mois au moins avant l’expiration du mandat des membres du comité d’entreprise ou des délégués du personnel en exercice [C. trav., art. L. 2314-3 et L. 2324-4].

Le délai à prévoir entre l’invitation et la date de la première réunion de négociation du protocole doit être au minimum de 15 jours.

 

  • Quelle délégation les syndicats peuvent-ils présenter ?

Les syndicats peuvent être représentés à la table de la négociation par :

  1. leur délégué syndical ;
  2. leur représentant de section syndicale ;
  3. des salariés de l’entreprise, protégés ou non ;
  4. des personnes extérieures à l’entreprise. Rien n’oblige, en effet, les syndicats à composer leur délégation de salariés de l’entreprise et à y faire figurer le délégué syndical ou le représentant de la section syndicale lorsqu’ils en disposent. La composition de la délégation syndicale est totalement libre, il n’y a pas de négociateurs prioritaires [Cass. soc., 31 janv. 2012, n° 11-16.049]. Néanmoins, à l’exception du délégué syndical et du représentant de la section syndicale, le participant à la négociation doit disposer d’un mandat spécial du syndicat [Cass. soc., 12 févr. 2003, n° 01-60.904].

 

  • L'effectif de la délégation syndicale est-il plafonné ?

Sauf accord avec l’employeur fixant un nombre supérieur, chaque délégation syndicale peut comprendre jusqu’à trois ou quatre membres selon l’effectif de l’entreprise [Cass. soc., 31 janv. 2012, n° 11-16.049]. En pratique, dans une entreprise de moins de 1 000 salariés, la délégation syndicale pourra comprendre trois membres et dans une entreprise d’au moins 1 000 salariés, quatre membres.

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Quels sont les critères à prendre en compte dan...

Cette fiche a été rédigée par BNP Paribas. Lors de la création d’entreprise, l’entrepreneur fait face à plusieurs possibilités de statut juridique. Il existe de multiples critères et nous avons listé pour vous les plus importants :La nature de votre activité :La volonté de s’associer ou non.La protection d’un patrimoine personnelDes besoins financiersLe type de régime social de l’entrepreneurLa fiscalité de l’entrepreneur et/ou de l’entrepriseLa crédibilité par rapport aux partenaires.  FORMALITES JURIDIQUES, FISCALES ET ADMINISTRATIVES :Le choix n’est pas tout, il faut ensuite suivre une procédure, celle-ci requiert le dépôt de certains documents. Tels que :La rédaction des statuts juridiques de l’entrepriseDépôt du capital socialAnnonce légale dans journal spécialiséFormalités auprès d’un centre de formalités des entreprisesS’enregistrer au service des impôts.Libérer le capital social de la société. En savoir plus sur les différents statuts juridiques lors de la création d'entreprise.Vous avez un projet de création d'entreprise ? WikiPME et BNP Paribas vous accompagnent !

Création et fonctionnement d'une Société par Ac...

Cette fiche vous est proposée par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables.   Création, fonctionnement, statut de l'entrepreneur : quelles sont les principales caractéristiques de la Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) ? Explications sur les dimensions constitutives de ce statut juridique répandu.   Création Constitution Capital Pas de montant minimal pour le capital des SASU, sauf exceptions pour certaines activités. Associés Un associé unique (personne physique ou morale). Une SASU peut être l’associé unique d’une SASU. La responsabilité de l’associé unique est limitée à ses apports, sauf s’il s’est porté caution pour la société. Durée La durée de la société doit figurer dans les statuts. Elle est au maximum de 99 ans à compter de l’immatriculation de la société au Registre du commerce et des sociétés (RCS). Apports Les apports en numéraire doivent être libérés au moment de la constitution de la société pour une fraction déterminée entre les actionnaires qui ne peut être inférieure à la moitié du montant nominal des actions de numéraire. Le solde doit être libéré dans les cinq ans suivant l’immatriculation de la société. Les apports en numéraire sont déposés chez un dépositaire (notaire, banque, caisse des dépôts et consignations). Les versements doivent intervenir avant la signature des statuts. Les apports en nature doivent être décrits et évalués dans les statuts (au vu d’un rapport établi par un commissaire aux apports, sauf exception). Les apports en industrie ouvrent droit, en contrepartie, à l’attribution d’actions. Acte constitutif Les statuts doivent être établis par écrit et contiennent des mentions obligatoires  Publicité La constitution de la société doit faire l’objet d’une insertion dans un journal d’annonces légales. Elle fait également l’objet d’une insertion au bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (BODACC) à la diligence du greffier du tribunal de commerce. Immatriculation Le dossier d’immatriculation est déposé au centre de formalités des entreprises (CFE) de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) ou de la chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) selon l’activité et le nombre de salariés.   Fonctionnement Fonctionnement Gouvernance et prise de décision L’associé unique exerce les pouvoirs dévolus à la collectivité des associés dans les SAS pluripersonnelles, sous la forme de décisions unilatérales qui concernent tant le fonctionnement courant de la société que la modification de des statuts. L’associé unique ne peut pas déléguer ces décisions à un tiers. Nomination et révocation des dirigeants L’associé unique peut se désigner lui-même comme président ou confier cette fonction à un tiers, personne physique ou morale, qui n’est pas actionnaire. Obligations comptables Obligations comptables de droit commun. Compte bancaire séparé Oui. Dépôt des comptes sociaux Dépôt au greffe du tribunal de commerce. Dispense de déposer le rapport de gestion. Dispense d’établir le rapport de gestion pour le président-associé unique personne physique sous certaines conditions. Le dépôt des comptes vaut approbation par l’associé unique. Possibilité de demander la confidentialité des comptes sociaux pour les sociétés répondant à certains critères. Publicité au BODACC à la diligence du greffier. Droit des entreprises en difficulté Livre sixième du Code de commerce. Imposition des bénéfices Impôt sur les sociétés. Possibilité d’opter pour l’impôt sur le revenu si elle a moins de cinq ans, sous conditions.   Statut de l'entrepreneur Statut des dirigeants et des associés Dirigeants Responsabilité des dirigeants Le régime de responsabilité du président de la SASU est calqué sur celui des dirigeants de la SAS. Régime social des dirigeants Le président relève du régime général des salariés de la sécurité sociale en tant que cadre, comme le directeur général de la SA. Régime fiscal des dirigeants La rémunération du président de la SASU est imposée dans la catégorie des traitements et salaires à l’impôt sur le revenu. Associés Responsabilité de l’associé unique La responsabilité de l’associé unique est limitée à ses apports, sauf s’il s’est porté caution de la société. Régime fiscal de l’associé unique Dividendes imposables dans la catégorie des revenus de capitaux mobiliers à l’impôt sur le revenu. Si la société a opté pour l’impôt sur le revenu, ses bénéfices sont imposables entre les mains de l’associé unique, dans la catégorie de revenus correspondant à son activité.   En savoir plus sur les avantages et les inconvénients d'une SASU.

Les avantages et inconvénients d'une Société An...

Cette fiche vous est proposée par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables.   La Société Anonyme (SA) fait partie des principales formes d'entrepreneuriat qui existent en France. Retour sur les avantages et inconvénients de ce statut juridique.   Principaux avantages En termes de responsabilité : Limitation de la responsabilité des actionnaires à leur apport en capital social, sauf demande de garantie personnelle d'un actionnaire En termes de marché : Crédibilité de cette forme juridique sur le marché national et international Structure adaptée à des projets d'envergure et nécessitant des financements externes En matière d'organisation et de fonctionnement : Sécurité liée au cadre législatif et réglementaire de ce type de société Au plan social : Régime social des assimilés-salariés pour le Président et les membres de la Direction Cotisations sociales du Président calculées sur sa seule rémunération Au plan fiscal : Option pour l'Impôt sur le Revenu pour les sociétés de moins de 5 ans sous certaines conditions En matière de développement et de transmission : Possibilité de faire appel public à l'épargne Cession libre des actions Faible fiscalité liée à la transmission des actions   Principaux inconvénients En matière d'organisation et de fonctionnement : Formalisme rigoureux lors de la constitution et de la vie de la société Interdiction de faire des apports en industrie Nombre d'actionnaires minimum de 7 personnes Obligation d'avoir un Commissaire aux Comptes Au plan financier : Capital social minimum important (37 000 €) même si les apports en numéraire ne peuvent être libérés que pour moitié au moment de la constitution de la société   En savoir plus sur la création et le fonctionnement d'une SA.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

30% à 40% d’économie sur vos annonces légales grâce à Publication Annonce Légale

Nos modèles d’annonces légales ont été étudiées afin de les rendre plus simples et afin d’optimiser l’annonce et ce en utilisant les abr&eac

0

Lire la suite

Colonie de vacances

Un soutien scolaire efficace Dans ces séjours centrés sur la colonie de vacances, tout est fait pour permettre aux jeunes de rattraper leur éventuel retard et d'acqué

0

Lire la suite

Dernières questions

Le cadre légal de la formation en entreprise

1

Répondre

Ratios financiers normatifs de la start-up, site internet

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté