Filtre : Tous

Icon Utilisateur

5 avantages à se lancer dans une Franchise

Entreprendre en franchise : 5 avantages pour les franchisés

Devenir entrepreneur ne doit pas rimer avec « épreuve en solitaire ». De plus en plus de créateurs font le choix de la franchise pour trouver un partenaire capable de les épauler dans leur projet.

Outre l’accompagnement, ce modèle possède d’autres atouts : Voici 5 avantages du modèle de la franchise pour les entrepreneurs.

1) Bénéficier d’un concept déjà éprouvé

Il existe des milliers d’enseignes différentes, aux méthodes éprouvées, sur tout le territoire. Ce sont autant d’options pour les créateurs d’entreprises à la recherche d’un concept qui a déjà fait ses preuves.

Mais un franchiseur ne propose pas seulement l’efficacité de ses méthodes, il offre aussi sa marque. Devenir franchisé en s’appuyant sur un franchiseur, c’est donc bénéficier de la popularité d’un grand nom sans pour autant sacrifier son indépendance. Une vraie sécurité pour se lancer.

2) Avoir un accompagnement complet

Un franchiseur a tout intérêt à voir réussir ses franchisés. Loin d’une simple location de marque, il propose donc aussi ses conseils et son assistance. Cela passe tout d’abord par des recommandations sur la création de l’entreprise, mais aussi par une formation continue.

Parallèlement, l’engagement du réseau rassure les banques et facilite la recherche de financements. « S’offrir une franchise » est donc à voir comme un véritable investissement pour l’entrepreneur, qui sécurise ainsi son projet.

3) Se développer plus rapidement

Les formations dispensées par le franchiseur ne visent pas uniquement à familiariser le franchisé à ses méthodes. Elles ont aussi pour objectif de perfectionner ses compétences de dirigeant en matière de gestion et de communication.

Le réseau fournit également un soutien pratique dans des domaines variés, tels que la recherche de fournisseurs, la publicité ou la constitution de catalogues. Une opportunité pour le créateur d’entreprise qui peut ainsi se consacrer sereinement à son activité et monter en compétence.

4) Être membre d’une famille

Appartenir à un réseau de franchise, cela ne se limite pas à bénéficier des conseils du franchiseur. Cela signifie aussi faire partie d’une famille de franchisés.

Chaque membre du réseau applique les mêmes méthodes et vit les mêmes expériences en tant que dirigeant d’entreprise. Ils peuvent donc s’entraider et échanger des astuces lors de réunions, formelles ou informelles.

5) Anticiper le futur

Enfin, rejoindre un réseau de franchise, cela signifie s’associer à une grande structure dédiée au perfectionnement de son concept. Un réseau de qualité dispose de magasins pilotes et d’équipes de recherche et de développement.

Cela permet de trouver de nouvelles idées, sources de croissance, mais aussi de corriger rapidement les éventuels problèmes. Une sécurité pour les franchisés qui n’ont pas à se soucier en permanence de l’avenir de leur profession, mais peuvent compter sur l’appui de la tête du réseau et des autres franchisés.

 

Ce contenu a été rédigé par notre partenaire Toute la Franchise

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Qu’est-ce que la création ex-nihilo ?

Cette fiche a été rédigée par BNP Paribas. La création ex-nihilo est définie comme une création qui se fait sans base pré existante. Lorsqu’un entrepreneur utilise ses propres moyens, son savoir-faire ou part d’un concept innovant, on parle de création ex-nihilo.  Comment définir son projet ?Une création d’entreprise n’est jamais une chose facile, et est le fruit d’une réflexion personnelle ou professionnelle. Avant de se lancer il y a plusieurs facteurs à évaluer et il s’agît de se poser les bonnes questions : Quelles sont mes compétences ?Quelles sont mes capacités en gestion ou en vente ?Quelle est ma situation familiale aujourd’hui ? N’hésitez pas à prendre contact avec des spécialistes pour vous aider.Vous avez un projet de création d'entreprise ? WikiPME et BNP Paribas vous accompagnent !

Rapport de la médiation inter-entreprises

La Médiation Inter-entreprises publie son rapport annuel pour l’année 2014. En 2014, les demandes de médiation ont augmenté de 30 %, avec une moyenne de 65 saisines officielles mensuelles, le nombre de saisines ayant été multiplié par huit depuis sa création en 2010.   Les médiateurs délégués nationaux et régionaux sont intervenus sur près de 1 000 dossiers de médiations individuelles et collectives sur l’ensemble du territoire, avec un taux de réussite de plus de 75 %. Les PME et TPE sont les premiers demandeurs de médiations. Initialement tournée vers l’industrie, la MIE a progressivement étendu son champ d’action aux autres secteurs de l’économie, et les services constituent désormais le premier secteur en termes de demandes de médiations. Parmi les motifs de saisine les plus courants, on trouve notamment le non-respect des délais de paiement, la rupture brutale de contrat, le détournement de la propriété intellectuelle, les conditions contractuelles imposées à la formation du contrat, les modifications unilatérales de contrat, le contrat à prix ferme sans prise en compte des fluctuations des matières premières, les pénalités de retard abusives, les activités non rémunérées (frais de R&D, études, logiciels…), les modalités de commandes (exclusion totale des CGV, annulation de commande non indemnisée, non-respect des prévisions de commandes), et l’autofacturation par le client.   En 2014, les missions de la Médiation se sont étendues aux problématiques entrepreneuriales liées à l’innovation : CIR, CII, propriété intellectuelle, relations avec les acteurs de la recherche…   La MIE a également publié son premier indicateur trimestriel, en partenariat avec Altares, sur les retards de paiement des 120 entreprises françaises plus grands donneurs d’ordre, qui révèle que 2 entreprises sur 3, et 9 ETI et grandes entreprises sur 10 paient leurs fournisseurs et sous-traitants en retard. Elles accusent un retard de 13 jours en moyenne, ce qui en fait les championnes européennes en la matière. Le montant total des retards de paiement de ces entreprises s’élève à 3,972 milliards d’euros à fin avril 2015.   Source : Ministère de l'Economie et des Finances.

Créer une entreprise en franchise : quels avant...

Cette fiche est rédigée par Toute la Franchise.   Le modèle de la franchise permet de créer une activité en bénéficiant d'un concept éprouvé et réputé rentable, d'une marque connue, d'un accompagnement de tous les instants et de la force d'entraide d'un réseau. Souvent considérée comme un facilitateur de business, la franchise est un modèle qui offre aux créateurs d'entreprise de nombreux avantages.   Parmi ces avantages, l'on peut citer notamment : La pertinence d'un modèle d'activité rentable : La spécificité première de la franchise est de proposer aux créateurs d'entreprise un concept rôdé qui a fait ses preuves. Ce concept est réputé rentable. Il doit assurer pour un candidat moyen, une garantie de succès s'inscrivant dans la moyenne du réseau (réitération du succès). Pour assurer ce succès, le concept est testé dans une unité pilote. Ce test préalable réalisé par le franchiseur puis ses premiers franchisés permet au créateur d'avoir une idée plus précise du potentiel du concept, de la pertinence du secteur économique, de l'adéquation du savoir-faire avec la réalité du terrain. Le risque de la création est ainsi largement diminué par rapport à une création en solo. Ceci a pour avantage indirect de faciliter l'obtention des prêts bancaires nécessaires à la création, mais aussi de sécuriser la démarche de création et les premières années d'exercice. Selon les chiffres de l'Insee, en moyenne 9 franchisés sur 10 sont encore en exercice après 5 ans, contre 50 % dans le cadre d'une création classique. La notoriété d'une enseigne : En optant pour un réseau bien implanté, le franchisé bénéficie d'emblée d'une marque connue. Au démarrage, cette notoriété a un effet booster. Elle instaure en effet instantanément une relation de confiance entre le client et le nouveau franchisé : Les produits ou services étant déjà connus par le public, cela permet de potentialiser la prospection. Un accompagnement constant : Dès lors qu'un contrat de franchise est signé, le franchiseur s'engage à accompagner son franchisé à toutes les étapes de la vie de son activité. L'accompagnement est tout autant juridique que commercial, marketing, publicitaire, etc. Des animateurs réseau viennent régulièrement visiter les franchisés pour les aider à mieux appliquer le concept. Une enseigne réactive : Face aux évolutions des demandes des clients, le franchiseur innove en permanence sur ses offres, sa logistique, ses produits, etc. Ces évolutions sont vitales. Elles sont tout autant technologiques que législatives, pour être en phase avec le terrain et la concurrence. Un esprit réseau : En rejoignant une enseigne, le nouveau franchisé peut compter sur l'aide de son franchiseur mais aussi des autres franchisés de son réseau. Cet esprit réseau est précieux pour les nouvelles recrues, notamment dans la phase de démarrage.    En savoir plus.

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

Colonie de vacances

Un soutien scolaire efficace Dans ces séjours centrés sur la colonie de vacances, tout est fait pour permettre aux jeunes de rattraper leur éventuel retard et d'acqué

0

Lire la suite

Créer son argumentaire de Vente étape par étape

ARGUMENTAIRE DE VENTE ? QUE DOIT CONTENIR UN ARGUMENTAIRE DE VENTE ?    Argumentaire de vente ? Que doit contenir un argume

0

Lire la suite

Dernières questions

Le cadre légal de la formation en entreprise

1

Répondre

Ratios financiers normatifs de la start-up, site internet

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté