Filtre : Tous

Icon Utilisateur

10 Conseils pour créer son entreprise.

Vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise mais 1 milliard de questions vous viennent en tête. Par où commencer, que faire, comment structurer mon projet ? Nous vous proposons un guide 100 conseils pour créer son entreprise, qui vous aidera dans votre projet de création. De la réflexion à la mise en œuvre de votre projet ne laissez pas de place au hasard.

 

Voici nos 10 premiers conseils :

  • Quittez votre Job et créez votre entreprise
  • Pensez au portage salarial, qui est une alternative intéressante
  • Vous pouvez créer une entreprise avec votre conjoint
  • Bénéficiez d’aides, surtout si vous êtes chômeurs
  • Prenez Contact avec des business Angels
  • Orientez-vous vers les pépinières d’entreprise
  • N’oubliez pas de protéger votre capital en choisissant le bon statut juridique
  • Rédigez un Business plan
  • Réalisez une étude de marché
  • Savoir s’il faut faire appel à un expert-comptable

 

Quoi qu’il en soit, créer une entreprise n’est pas chose facile. Prenez bien le temps de penser au moindre détail de votre projet même si celui-ci sera amené à évoluer à mesure du temps. Il est important de rester positif dans les bons comme les mauvais moments en gardant à l’esprit 3 notions

- Il est important de se forger des compétences clés en vous appuyant sur les domaines de compétences que vous maitrisez déjà

- Suivez votre passion, elle aura un effet démultipliant sur votre positive attitude et motivation en prenant du plaisir à travailler

- Restez proactif en trouvant en permanence des solutions à vos problèmes en les regardant sous différents angles et par moment, il vous arrivera de faire des pivots voir même de trouver de nouvelles idées de pojet.

Partager cet article !

Réagir à cet article

Ces articles pourraient vous intéresser

Cession d’un fonds de commerce : la publication...

L’obligation de publier la vente d’un fonds de commerce dans un journal d’annonces légales avait été supprimée par la loi Macron. Elle est de nouveau d’actualité. Supprimée en 2015, l’obligation de publication de la cession d’un fonds de commerce dans un journal  habilité à recevoir les annonces judiciaires ou légales est rétablie, et ce depuis le 16 novembre. La raison de ce retour en arrière ? Les recettes que représentent ce type d’annonces pour la presse spécialisée. Ainsi, selon les chiffres de l’Association de la presse pour la transparence économique (APTE), les annonces judiciaires et légales représentent 60% du chiffre d’affaires de la presse judiciaire spécialisée, 26% de celui de la presse rurale et agricole et 18% de celui de la presse hebdomadaire régionale. On comprend mieux le manque à gagner qu’une telle mesure a pu engendrer, et donc la pression mise par la presse spécialisée pour rétablir l’obligation de publication de la vente d’un fonds de commerce. Le délai de 45 jours est maintenu Dans les quinze jours suivant la vente ou l’apport d’un fonds de commerce, l’acquéreur sera donc à nouveau dans l’obligation de faire publier cette transaction dans un journal d’annonces légales. Rappelons que l’acquéreur doit également faire publier la vente ou l’apport au Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (Bodacc), consultable gratuitement par voie électronique. En revanche, ce qui change avec le rétablissement de cette mesure, c’est la date à partir de laquelle commence le délai imparti de 45 jours pour déposer la déclaration administrative de cession. Désormais, ce sera en effet à partir de la date de publication dans un journal d’annonces légales de la cession du fonds de commerce qu’il sera nécessaire d’effectuer les démarches.

Courriers, affranchissement : comment optimiser...

Cette fiche est rédigée par le Groupe la Poste.   Lettres d'informations, factures, relances,  recommandés, opérations promotionnelles, communication de crise, convocation aux AG… Le quotidien d’une PME passe par la gestion de communications clients de toutes sortes.   Piloter tous ces envois nécessite une organisation spécifique, peu compatible avec l’optimisation de vos charges et ressources. L’usage du courrier papier assure un meilleur taux de lecture et de conservation qu’une communication électronique pour certains de vos clients ou prospects. A l’heure du multicanal, c’est selon la cible et le message que doit s’effectuer le choix du moyen de communication de vos envois. Disponible en ligne 24h/24, 7j/7, Maileva, vous permet de réaliser tous vos envois à la demande sans minimum de volume, directement depuis votre poste de travail : impression, mise sous pli, affranchissement et remise à La Poste le jour même*. Vous pouvez créer vos campagnes, cibler vos destinataires en utilisant plusieurs canaux de diffusion : fax, email, sms.   Tous vos envois sont réalisés en moins de 15 minutes : Je me connecte sur mon espace client sécurisé Je dépose mon fichier de destinataire ou le loue en ligne J’importe mon document à envoyer Je personnalise mon message et sélectionne mes options d’envoi Je planifie et suis le traitement de mon envoi.   Cette solution vous permet ainsi de conquérir des prospects, fidéliser vos clients en bénéficiant d’un accompagnement unique et gratuit du Centre Relation Clients Maileva.   Cliquez ici pour en savoir plus.   *pour toute demande transmise avant 14h – heure de métropole

Signature électronique : quelles applications p...

Cette fiche est rédigée par le Groupe la Poste.   Quelle valeur juridique ? Depuis mars 2000, la signature numérique d’un document a en France la même valeur légale qu’une signature manuscrite, conformément à la loi n° 2000-230 du 13 mars 2000 et à son décret d’application n° 2001-272 du 30 mars 2001.   Quels documents sont éligibles ? La signature électronique permet de gagner en efficacité et en sérénité pour la plupart de vos documents internes et commerciaux : que ce contrats de travail, règlement intérieur, devis, contrat, bon de commande, facture, compte-rendu d’intervention, souscription à une assurance...Bref, elle s’adapte à la plupart des documents qui font actuellement l’objet d’une signature manuscrite.   Comment cela marche ?   4 étapes sont nécessaires : -Créer un circuit de signature : Connectez-vous sur une plateforme sécurisée Renseignez les signataires Importez vos documents à signer Planifiez vos envois, demandez des pièces justificatives, informez des contacts de l’état de la signature... -Informer les signataires Chaque signataire reçoit un lien par e-mail pour accéder aux documents  Il visualise le document et le signe grâce à un code unique transmis par SMS Une fois le document signé par tous, des tampons attestent de la signature électronique -Sécuriser le document scellage horodatage archivage en France par Docapost, tiers de confiance -Piloter les signatures Suivez l’avancée de vos opérations depuis votre interface   Quels avantages pour les PME ?   La signature électronique permet d’accélérer les échanges et de sécuriser les documents. -Accélérer les échanges éviter les indisponibilités des signataires limiter les flux physiques, risques de perte de document, sources de retards et de changement de position des signataires permettre un accès en mobilité -Sécuriser les documents : Bénéficier d’un archivage en France pendant 10 ans S’appuyer sur Docapost, tiers de confiance  Conserver un original numérique en lieu sûr éviter les modifications à posteriori -Optimiser la gestion : réduire l’archivage sur site et les coûts liés à leur sécurisation réduire les coûts internes : une étude du Gartner Group indique que le flux de signature électronique représente une économie de 29% par rapport au flux de signature physique.   Cliquez ici pour en savoir plus. 

Vous avez un nouveau message

Une question ?

Interrogez la
communauté

En direct
du forum

Derniers articles

Colonie de vacances

Un soutien scolaire efficace Dans ces séjours centrés sur la colonie de vacances, tout est fait pour permettre aux jeunes de rattraper leur éventuel retard et d'acqué

0

Lire la suite

Créer son argumentaire de Vente étape par étape

ARGUMENTAIRE DE VENTE ? QUE DOIT CONTENIR UN ARGUMENTAIRE DE VENTE ?    Argumentaire de vente ? Que doit contenir un argume

0

Lire la suite

Dernières questions

Le cadre légal de la formation en entreprise

1

Répondre

Ratios financiers normatifs de la start-up, site internet

2

Répondre

Une question ?

Interrogez la
communauté